>@Mercedes Landete/EIB
©Mercedes Landete/EIB

La Banque européenne d’investissement (BEI) va accorder un prêt de 100 millions d’EUR à Instituição Financeira de Desenvolvimento (« IFD ») au titre d’une ligne de crédit existante d’un montant total de 250 millions d’EUR. Cet accord, le premier conclu par la banque de l’UE avec l’institution nationale portugaise de promotion économique, permettra à l’IFD d’octroyer des lignes de crédit au système bancaire national à des conditions financières avantageuses (taux d’intérêt bas et longues durées) afin de soutenir des projets d’investissement mis en œuvre par des entreprises portugaises. Román Escolano, vice-président de la BEI, et Henrique Cruz, membre du directoire de l’IFD, ont signé ce jour le contrat de prêt à Lisbonne.

Dans le cadre de cet accord, l’IFD veillera à ce que les intermédiaires financiers mettent des fonds d’un montant au moins égal à celui du prêt de la BEI à la disposition des PME et des ETI. Dès lors, l’accord BEI-IFD permettra aux PME et aux ETI de bénéficier de financements d’un montant total de 200 millions d’EUR. Les PME pourront recevoir un soutien financier à concurrence de 12,5 millions d’EUR par projet et les ETI, à concurrence de 25 millions d’EUR.

Le concours de la BEI a vocation à soutenir la croissance durable de l’économie et la création d’emplois au Portugal. L’accord entre la banque de l’UE et l’institution nationale portugaise de promotion économique permettra de soutenir des projets d’investissement et le renforcement des fonds de roulement, des secteurs exportateurs innovants et des entreprises de divers domaines, principalement industrie, tourisme, agriculture et foresterie. 

 « La BEI est ravie de signer ce jour son premier accord avec l’IFD. Les banques et institutions nationales de promotion économique sont des partenaires clés de la BEI dans l’ensemble de l’Union européenne et la Banque travaille en étroite collaboration avec elles afin d’acheminer des fonds vers les PME, de grands projets ou des plateformes d’investissement. Je suis donc convaincu qu’une institution nationale de promotion économique du Portugal disposant de tous les outils pour mener des activités de rétrocession sera en mesure de jouer un rôle important dans l’économie », a souligné Román Escolano, vice-président de la BEI, lors de la cérémonie de signature. « Nous sommes certains que l’accord de ce jour constituera la première étape d’une collaboration durable et fructueuse ».

« Il s’agit d’une avancée essentielle dans notre transformation en une véritable banque de promotion économique et dans l’accomplissement de la mission d’e l’IFD. À l’instar des humains, les jeunes institutions peuvent retirer un avantage de l’établissement d’un partenariat avec plus expérimenté qu’elles. C’est sous cet angle que nous voyons cet accord avec la BEI – le premier d’une longue série, à n’en pas douter ! », a déclaré Alberto de Castro, président de l’IFD.

En 2017, le Groupe BEI a consacré 29,6 milliards d’EUR au financement des petites entreprises, lesquelles ont été 285 800 à en bénéficier dans toute l’Europe. Au Portugal, l’année dernière également, il a signé des contrats de prêt ou de garantie pour un montant total de 1,906 milliard d’EUR, dont 1,022 milliard a contribué à soutenir plus de 6 600 PME portugaises.