>@Dusan Ondrejicka/EIB
©Dusan Ondrejicka/EIB

La Banque européenne d'investissement (BEI) et le Fonds européen d'investissement (FEI), qui forment ensemble le Groupe BEI, ont signé ce jour des accords de garantie avec des banques en Géorgie afin de soutenir l’équivalent de plus de 90 millions d’EUR de prêts à destination des petites et moyennes entreprises (PME) du pays.

Le Groupe BEI et TBC Bank ont signé deux accords de garantie :

(i)      un accord InnovFin destiné aux PME et petites ETI géorgiennes innovantes ; et

(ii)     un accord de garantie relevant de l’initiative EU4Business qui ciblera des prêts d’un faible montant accordés à des PME.

L’accord InnovFin permettra à TBC Bank d’octroyer, ces deux prochaines années, jusqu’à 80 millions d’EUR de prêts à des entreprises innovantes. Ces prêts bénéficieront d’une garantie apportée par le FEI, lequel sera soutenu par Horizon 2020, le programme-cadre de l’UE pour la recherche et l’innovation. L’accord de garantie InnovFin couvre 50 % de chacun des prêts décaissés par TBC Bank.

La seconde opération de garantie, conclue au titre de l’initiative EU4Business, devrait permettre de mobiliser des financements supplémentaires à hauteur de 14 millions d’EUR destinés spécifiquement à de petits prêts aux PME, dont l’objectif sera de pérenniser des emplois et de créer de nouveaux créneaux d’activité en Géorgie. Ce dispositif de garantie est financé par l’Union européenne (UE) par l’intermédiaire de la Facilité d’investissement pour le voisinage, au titre de l’initiative EU4Business. La garantie couvre 70 % de chacun des prêts décaissés par TBC Bank.

La BEI a également signé une ligne de crédit de 5 millions d’USD avec Credo Bank pour des projets mis en œuvre par de très petites et petites entreprises géorgiennes (des entreprises qui emploient moins de dix personnes), en particulier dans les zones rurales.  

Il s’agit du premier investissement de la BEI dans le secteur de la microfinance en Géorgie et de la première opération réalisée par l’intermédiaire de Credo Bank. La ligne de crédit ciblera des microentrepreneurs, y compris des travailleurs indépendants, des entreprises individuelles et des groupes de microentrepreneurs, en mettant l’accent sur l’octroi de financements aux femmes. Puisqu’elle relève de l’initiative EU4Business, l’opération est en partie financée par la Facilité d'investissement pour le voisinage de l’Union européenne.

« Avec ce premier investissement à l’appui d’activités de microfinance en Géorgie, la banque de l’UE ciblera les emprunteurs, y compris des travailleurs indépendants, des entreprises individuelles et des groupes de microentrepreneurs, en accordant la priorité à l’octroi de financements aux femmes », a déclaré Vazil Hudák, vice-président de la BEI chargé de superviser les opérations de la Banque en Géorgie. « Cette opération permettra, sans aucun doute, d’améliorer l’accès des PME aux financements en Géorgie et contribuera ainsi à la croissance et à la création d’emplois. Parallèlement, nous apportons une garantie qui permettra aux PME innovantes d’accélérer et de devenir plus compétitives. »

Carlos Moedas, commissaire européen chargé de la recherche, de la science et de l’innovation, a commenté l’opération en ces termes : « L’Union européenne est déterminée à soutenir les PME innovantes que ce soit dans ses États membres ou dans les pays du Partenariat oriental. Les 94 millions d’EUR supplémentaires de prêts garantis par l’UE dont bénéficieront les PME géorgiennes en témoignent. L’innovation et l’existence d’un secteur des PME solide sont des facteurs particulièrement importants pour la croissance économique tant en Géorgie que dans l’UE. »

Commentaire du directeur général du FEI, Pier Luigi Gilibert, à l’occasion de la signature : « Je me félicite de la signature de ces deux accords de garantie en Géorgie. TBC Bank est une banque géorgienne de premier plan, qui accorde une grande place aux prêts aux PME et aux petites ETI. L’accord de ce jour permettra à la Banque d’étendre ses activités de financement, au bénéfice des entreprises géorgiennes. »

Vakhtang Butskhrikidze, PDG de TBC Bank, a déclaré ce qui suit : « La signature des deux accords de garantie constitue un jalon important dans notre partenariat avec le Groupe Banque européenne d’investissement. Le volume et la structure des produits en question permettront à TBC Bank d’accélérer le financement des MPME et des petites ETI géorgiennes en réduisant le risque de crédit. La mise en place de dispositifs de garantie dans le secteur financier géorgien est un facteur important qui permettra de renforcer la croissance économique et de soutenir l’essor des MPME. Nous sommes ravis de la poursuite de notre partenariat fructueux avec la BEI et le FEI grâce à l’introduction de ces produits innovants et nous espérons pouvoir conclure d’autres opérations à l’avenir. »

Zaza Pirtskhelava, PDG de Credo, s’est exprimée en ces termes : « Nous sommes honorés d’engager officiellement notre partenariat avec la Banque européenne d’investissement. L’année 2017 a été un millésime exceptionnel dans l’histoire de Credo Bank : avec le soutien de nos actionnaires internationaux, l’organisme de microcrédit Credo a fait son entrée dans le secteur bancaire. Les microentreprises et les petites entreprises du secteur agricole demeurent l’une de nos grandes priorités. La mise en place d’une coopération avec la Banque européenne d’investissement (BEI) constitue donc une étape importante en vue de continuer à soutenir le développement de ces entreprises et de créer des possibilités d’emploi supplémentaires. Nous avons hâte de contribuer à rendre cette coopération aussi fructueuse que possible. »

Cette année, la BEI célèbre le dixième anniversaire de son activité en Géorgie, où elle a signé des opérations pour un total de 1,6 milliard d’EUR qui ont bénéficié à 21 projets. La Géorgie est, par le volume, le deuxième bénéficiaire de financements de la BEI parmi les pays du Partenariat oriental. Les objectifs prioritaires du soutien de la BEI dans le pays sont les suivants : le renforcement du secteur privé local, notamment le commerce et les PME, et le développement des infrastructures économiques et sociales ainsi que de celles dans les secteurs des transports et de l’énergie.