>@Anne-Cécile Auguin/EIB
©Anne-Cécile Auguin/EIB

30 millions d'euros pour la rénovation et la modernisation des collèges du territoire

Ce 3 février 2017, le Conseil Départemental de la Vendée et la Banque européenne d’investissement (BEI) qui est la Banque de l’Union européenne ont signé une convention de financement à hauteur de 30 millions d’euros. La cérémonie de signature s’est déroulée à Saint Hilaire des Loges au sein d’un des collèges bénéficiaires de ce financement européen, le collège Joliot Curie, en présence d’Yves Auvinet, Président du Conseil départemental de la Vendée, d’Ambroise Fayolle, Vice-Président de la BEI et de nombreux élus du territoire. Une visite du chantier a été organisée à l’issue de la cérémonie de signature.

Accordé à des conditions financières attractives grâce à la notation triple A de la Banque de l’Union européenne, ce financement européen permet très concrètement la rénovation et la modernisation d’une dizaine de collèges du territoire avec à la clef pour les acteurs économiques une activité accrue notamment pour le secteur du bâtiment, source d’emploi pour le territoire.

« Le Conseil Départemental de la Vendée se félicite de ce financement avec la Banque européenne d’investissement. Preuve que les collèges sont au cœur de ses priorités, le Département va consacrer près de 160M€ entre 2011 et 2018 en faveur de l’investissement dans les collèges de Vendée (création, extension, modernisation…). Le soutien de la BEI va donc contribuer à offrir un cadre de travail idéal aux scolaires et aux équipes éducatives » a déclaré Yves Auvinet, Président du Conseil Départemental de la Vendée.  

Il s’agit du premier financement direct de la BEI au Département de la Vendée, souligné en ces termes par le Vice-Président de la BEI : «La Banque de l’Union Européenne est très heureuse de signer ce premier financement avec le Département de la Vendée. La formation des jeunes est une priorité européenne, de même que la lutte contre les effets du changement climatique. Le projet signé aujourd’hui répond à ces priorités, en améliorant l’efficacité énergétique des bâtiments scolaires et  en créant des conditions optimales à la formation et à la vie des collèges. C’est tout le sens de notre engagement aujourd’hui aux côtés du Département. »

Ce financement s’inscrit dans le processus de développement économique et social de la Vendée. Il soutient en premier lieu les investissements du Conseil Départemental de la Vendée en faveur des collèges dont l’objectif est double : participer à la formation des jeunes générations et à la réussite des jeunes Vendéens au Diplôme National du Brevet (le taux de réussite est de 89,8% en Vendée, contre 87,3% en France et 88,8% dans l’Académie) et répondre à l’attractivité démographique du territoire (les collèges publics de Vendée proposent 17 688 places contre 16 388 il y a deux ans). Il améliore également la qualité de vie des collégiens par des infrastructures modernisées et adaptées aux objectifs pédagogiques des établissements, notamment pour les collèges en milieu rural, tout en apportant une réponse pérenne et durable à la hausse des effectifs du secondaire.

Dans la droite ligne de l’Accord de Paris, une attention particulière est portée à l’optimisation des infrastructures construite ou rénovées dans un double objectif de réduction des coûts de fonctionnement et des émissions de carbone de ces établissements. 33% du coût d’investissement du projet est ainsi consacré à l’efficacité énergétique des infrastructures via le renforcement des isolations et autres mesures en adéquation avec les nouvelles normes nationales et européennes de performance énergétique.

Ce financement s’inscrit dans l’action prioritaire de la Banque de l’union européenne en faveur de la formation des jeunes. En 2016, 705 millions d’euros ont ainsi été consacrés à la rénovation et à modernisation des collèges, lycées et universités en France. Ces investissements ont pour objectif d’offrir plus de chances de réussite aux jeunes tout en créant une dynamique économique et sociale pérenne au cœur des villes et territoires.