Jeux à visée scientifique portugais : amuser les enfants, une affaire qui marche

Découvrez comment des jeux à visée scientifique portugais permettent aux enfants de toute l’Europe de se familiariser avec les sciences :

  • un apprentissage constructif au travers d’expériences scientifiques amusantes ;
  • les enfants apprennent par eux-mêmes et transmettent leurs connaissances scientifiques aux autres ;
  • ces jeux s’adressent aussi aux petites filles, qui pouvaient autrefois penser que les sciences n’étaient pas pour elles.

Retrouvez d’autres épisodes de notre podcast en anglais sur iTunesSpotify et Acast.

Le podcast « Future Europe » est une série de reportages audio sur chacun des 28 États membres de l’UE. Chaque épisode de la série raconte un projet qui illustre la façon dont les Européens vivront à l’avenir. Et ce sont les personnes impliquées dans le projet qui s’expriment.

>@EIB
©EIB

Le tour de magie des jeux à visée scientifique portugais

Dans un laboratoire scientifique, un groupe d’enfants poussent des cris de surprise et de joie alors que de petites bouteilles en plastique explosent à un mètre du sol. Pour les enfants, c’est comme un tour de magie, mais cela leur permet en réalité de se familiariser avec les sciences.

Ils participent à des séances organisées spécialement par Science4you, une société lisboète qui leur donne la possibilité d’apprendre tout en s’amusant.

Se faisant entendre malgré le brouhaha qui règne dans le laboratoire, l’instructrice Mariana Valério affirme que l’objectif est avant tout de rendre les séances divertissantes.

« Nous commençons par réunir tous les enfants et par éveiller leur intérêt pour les sciences », explique-t-elle. « Nous proposons des activités autour des fusées et des volcans, par exemple. Il suffit de faire exploser presque tout, ça les amuse beaucoup. »

Les jeux éducatifs comme activité principale

Science4you organise ces séances parallèlement à son activité principale, à savoir la fabrication de boîtes d’expériences scientifiques en kit que les enfants peuvent réaliser chez eux. Parmi les produits populaires figurent « La science des parfums », « La science du slime », « La science des savons » et « La science de l’eau ».

Miguel Pina Martins a fondé Science4you il y a dix ans et a supervisé l’essor de la société, dont le chiffre d’affaires atteint désormais plusieurs millions d’euros. Il souligne que la finalité de son entreprise va au-delà de la génération de bénéfices.

« En fin de compte, notre mission consiste à améliorer le niveau des connaissances », déclare-t-il à « Future Europe ». « Nous sommes une entreprise qui conçoit des jeux éducatifs divertissants. La clé du succès est de parvenir au bon dosage pour que le jeu soit à la fois éducatif et amusant, ce qui nous permet de nous démarquer de tous les autres jeux. »

Science4you est située dans un bâtiment qui ne paie pas de mine dans le nord de Lisbonne. Sa façade banale ne trahit rien des trésors de créativité et de l’activité effrénée qui s’y cachent. Des centaines de personnes y rassemblent des fioles, des poudres, des liquides et d’autres ingrédients multicolores qui constituent les kits.

La genèse des nouveaux jeux

Flávia Leitão, directrice recherche-développement de l’entreprise, concocte des idées de produits dans le laboratoire.

« C’est là que la magie opère », dit-elle, toute souriante. « J’aime donner le sourire aux enfants. J’ai l’occasion de leur faire acquérir quelques connaissances scientifiques intéressantes et, en retour, ils m’apprennent comment les leur enseigner efficacement. C’est donnant-donnant. »

Cette formule a remporté un succès international, car Science4you vend ses produits dans 42 pays dans le monde. Et l’entreprise n’entend pas s’arrêter en si bon chemin.

Œuvrer en faveur de l’éducation, des sciences et des entreprises

Travaillant en étroite collaboration avec Science4you, la Banque européenne d’investissement, par l’intermédiaire de son financement, a eu des retombées dans quatre domaines clés :

  • amélioration des procédés de production à Lisbonne grâce à l’acquisition de nouveaux équipements et de nouvelles licences ;
  • contribution au lancement de nouveaux produits basés sur le concept STEM, qui combine les sciences, les technologies, l’ingénierie et les mathématiques dans la conception de jeux qui permettent aux enfants d’apprendre tout en s’amusant ;
  • accompagnement de la poursuite de l’essor de l’entreprise sur des marchés extérieurs dans toute l’Europe – et au-delà –, où elle réalise déjà 60 % de son chiffre d’affaires ;
  • contribution au développement et à la mise en œuvre d’une nouvelle stratégie de commerce en ligne pour faire face à un paysage concurrentiel en constante évolution.

Patrícia Leal, chargée des activités scientifiques de Science4you destinées aux enfants, constate déjà leurs effets.

« Nous voulons que les filles s’emparent des sciences et nous débarrasser du mythe selon lequel c’est un domaine réservé aux garçons », affirme-t-elle. « Selon l’adage, il faut tout un village pour élever un enfant. Nous sommes fiers d’en faire partie. »

Financement de la BEI

En 2017, la BEI a signé avec Science4you un accord de prêt de 10 millions d’EUR. Selon Tiago Alves, directeur des opérations internationales de Science4you, ce concours a été déterminant pour permettre à la société d’aller de l’avant et de concrétiser ses projets.

« On ne peut pas investir dans des produits et des jeux et innover sans un solide coussin financier », affirme-t-il. « Ce serait tout simplement impossible avec le capital dont nous disposons. L’investissement de la BEI a fait toute la différence. Au lieu de nous contenter d’expédier les affaires courantes, nous avons pu innover et concrétiser nos idées. »

Le concours de la BEI est intervenu après que Francisco Alves da Silva, chargé d’investissements, a perçu le potentiel de l’entreprise bien au-delà du Portugal et des limites des activités économiques traditionnelles.

« Cette entreprise fabrique des jeux à visée scientifique, qui sont non seulement primordiaux aujourd’hui pour son activité, mais aussi pour l’avenir, parce qu’ils sensibilisent les enfants aux domaines scientifiques », déclare-t-il. « Par l’intermédiaire de cette entreprise et de ce type de jeux, non seulement nous favorisons la création d’emplois à court et moyen terme, mais nous donnons aussi naissance à la génération des scientifiques de demain.