RechercheFr menuClientConnect
Recherche
Résultats
5 premiers résultats de la rechercheVoir tous les résultats Recherche avancée
Recherches les plus fréquentes
Pages les plus visitées
    corporate_banner_fr

    L'université de York donne un coup de pouce à l'enseignement

    L'université de York donne un coup de pouce à l'enseignement

      •  Afficher en:
      • de
      • en
      • fr
    • Disponible en: de en fr

    Grâce à un panachage de ressources publiques et privées, dont un prêt de 53 millions d'EUR de la BEI (soit la contrevaleur de 41,59 millions de GBP), l'agrandissement du campus de l'université de York va à terme permettre d'accueillir davantage d'étudiants (15 000 environ) et de créer 450 emplois nouveaux.

    Ouvert en octobre 2010, le premier lot des nouveaux locaux (coût : 200 millions de GBP) à Heslington East s'est traduit par une forte augmentation des capacités de recherche à York, université qui fait déjà partie des tout premiers centres de recherche au Royaume-Uni. Grâce aux investissements réalisés par l'université et l'accent qu'elle place sur l'employabilité et à l'élargissement des compétences, 9 étudiants de York sur 10 trouvent un emploi six mois à peine après l'obtention de leur diplôme ou bien poursuivent leurs études.

    Les nouveaux locaux, achevés dans les délais et dans le respect du budget, offrent des logements pour 620 étudiants au Goodricke College et dans quatre sections : la section théâtre, film et audiovisuel, la section informatique, l'école de droit de York et l'école d'administration de York. Le projet d'extension propose également deux bâtiments phares (le Ron Cooke Hub et le Catalyst) qui abritent un réseau intégré de soutien aux entreprises en phase de démarrage et à un stade précoce d'activité. « Chaque année, plus d'un millier de professionnels visitent le Hub pour assister à différents types de manifestations : conférences privées, journées hors les murs d'équipes spécifiques ou bien encore réunions de cadrage détaillées avec des chercheurs universitaires.  La majorité des entreprises participantes se sont engagées activement à l'égard de groupes universitaires », déclare ainsi le professeur Koen Lamberts, vice-recteur de l'université et il ajoute : « Les nouvelles installations ont permis à l'université d'accroître le nombre des étudiants, lequel est passé de 12 773 en 2009 à 15 253 en 2013. Il a également été possible de créer 450 postes à temps plein dans une conjoncture difficile pour l'économie locale et nationale. Nous sommes déjà l'un des principaux employeurs de York, nous soutenons quelque 6 000 emplois dans la région et notre contribution annuelle à l'économie locale s'élève à plus de 160 millions de GBP. »

    Soutenir les sciences et les capacités de transfert des connaissances

    Le déménagement de la section informatique dans un nouveau bâtiment a amélioré la vie des étudiants en mettant à leur disposition un plus grande nombre de salles de classe et de laboratoires informatiques. Le complexe, qui a coûté 21 millions de GBP, occupe désormais un bâtiment côté lac spécialement conçu à cet effet et équipé de laboratoires pédagogiques dernier cri en logiciels et matériel et de certains des laboratoires de recherche les plus avancés du pays. On peut notamment citer le laboratoire de domotique qui teste les nouvelles technologies en situation réelle, en particulier celles destinées aux personnes handicapées. Un espace est également consacré aux entreprises dérivées et à l'esprit d'entreprise.


    Un soin particulier accordé à la conception et à l'environnement

    On peut admirer à Heslington East une grande variété de façades étonnantes. Le dossier de conception, récompensé par le Royal Town Planning Institute, a aidé York à obtenir le prix d'université de l'année lors de la remise des récompenses 2010 du Times Higher Education.

    Conçue selon des principes de durabilité (tous les bâtiments satisfont à la classification « très bonne » de la norme de construction BREEAM), l'extension du campus compte de grandes coulées vertes, ainsi qu'un lac, de nouveaux espaces boisés et des zones humides étendues, qui visent à renforcer la biodiversité du site. Le campus présente une facette écologique supplémentaire : l'installation d'une chaudière à biomasse qui produit de l'eau chaude à partir de copeaux de bois issus de sources renouvelables.

    Le nouveau campus comporte également des installations récréatives et culturelles qui sont mises à la disposition de toute la communauté. Pratiquement aucun véhicule ne circule sur le nouveau campus et toute une série de mesures ont été prises pour réduire la circulation autour du campus. L'université collabore avec le conseil municipal de York et d'autres partenaires pour veiller à la réduction globale du trafic dans la zone concernée.



    Une collaboration fructueuse

    « Nous avons fait appel à la BEI pour nous aider à boucler le financement d'un projet d'aménagement majeur. Dès lors qu'ils ont pris conscience de la nature du projet, les services de la Banque ont été extrêmement efficaces. Ils ont mis à notre disposition des fonds à des conditions intéressantes sans nous pousser à mettre sur pied des opérations de couverture inadéquates, un problème que nous avions rencontré avec certains des bailleurs de fonds plus conventionnels. Globalement, l'expérience a été positive et nous serions ravis de pouvoir à nouveau collaborer avec la BEI pour d'autres projets pertinents, » a ainsi conclu le professeur Lamberts.


    La BEI et le secteur de l'éducation

    Au cours des cinq dernières années, la BEI a accordé 1,5 milliard de GBP en faveur du secteur de l'éducation au Royaume-Uni. La Banque est consciente des besoins d’investissements à long terme des universités et des établissements d’enseignement supérieur dans l’ensemble du Royaume-Uni et, au cours des prochaines années, elle espère pouvoir réaliser de nouveaux investissements dans le secteur à hauteur de 200 millions de GBP par an. Entre 2008 et 2013, la Banque a accordé des prêts d’une valeur supérieure à 17 milliards de GBP en faveur de 201 projets relatifs à l’éducation dans toute l’Europe.





     Imprimer