11 jun
- 12 jun
2019
Musée national de l'histoire de l'immigration
Paris, France

Des représentants des secteurs public et privé se retrouveront à Paris au début du mois de juin pour parler des moyens, actuels et futurs, de mobilisation du savoir-faire, des contacts, de financements et de ressources au bénéfice des réfugiés.

La BEI, le groupe de la Banque mondiale et la Confédération des industries danoises sont à la manœuvre pour mener un débat sur la migration forcée, en insistant sur la contribution importante que le secteur privé peut apporter pour répondre à cette problématique.

Le défi est de taille. Actuellement, selon le HCR, plus de 68 millions de personnes, dont 25 millions de réfugiés, ont été expulsées de leur domicile dans le monde. Près de 85 % ont été accueillis dans des pays à revenu faible ou intermédiaire comme la Jordanie, le Liban, l’Éthiopie, l’Ouganda, la Turquie et le Bangladesh.

Sachant que la moitié des réfugiés recensés dans le monde restent plus de quatre ans en moyenne dans leur pays d'accueil, la communauté internationale, qui dans un premier temps s’orientait prioritairement vers l’aide humanitaire, reconnaît de plus en plus la nécessité d’une réponse axée sur le développement. De plus, la déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants (2016) a insisté sur le rôle que pouvait jouer le secteur privé lorsqu’il s’agit de trouver des solutions pour les réfugiés et les communautés qui les accueillent.

La manifestation, qui doit se tenir à Paris les 11 et 12 juin 2019, sera placée sous les thèmes de l’entrepreneuriat, l’investissement, l’emploi et les produits et services. Le volet « investissement » sera assuré par la Banque européenne d’investissement. Il fera notamment intervenir des représentants du Forum économique mondial, de la Plateforme pour une finance inclusive, du Microfund for Women (Jordanie) et de l’Open Society Foundation. Les participants débattront de la manière dont la mobilisation de capitaux privés peut améliorer l’emploi parmi les réfugiés et les communautés d’accueil mais aussi favoriser la croissance des entreprises qui ont une incidence positive sur tous les groupes vulnérables, y compris les réfugiés, et promouvoir l’inclusion. Le volet « investissement » permettra aussi d’évaluer comment le panachage de ressources, l’investissement d’impact et l’innovation financière peuvent contribuer à cette évolution.  

Vous êtes toutes et tous cordialement invités à vous inscrire et à participer à cette manifestation, mais aussi à faire passer le message. Vous trouverez les modalités d’inscription (avant le 4 juin) et le programme complet de la manifestation à l’adresse suivante : https://www.danskindustri.dk/arrangementer/soeg/arrangementer/internationalt/ps4refugees/

La conférence regroupera des praticiens, des sociétés d’investissement et des entreprises du secteur privé, des réfugiés entrepreneurs, des représentants du marché du travail, des donateurs et d’autres partenaires du développement, dont des banques multilatérales de développement, des chambres de commerce et des acteurs du secteur public. Une quinzaine de pays devraient être représentés. Les organisateurs prévoit d’établir une charte des bonnes pratiques à l’issue de cette manifestation. 

Pour toute question ou suggestion, vous pouvez vous adresser à Kristina Mikulova (SG/IS/SD - k.mikulova@eib.org.