Recherche Fr menu ClientConnect
Recherche
Résultats
5 premiers résultats de la recherche Voir tous les résultats Recherche avancée
Recherches les plus fréquentes
Pages les plus visitées
    Valence
    10
    mai 2010
    Centre de congrès de Valence, Espagne
    Valence
    Espagne

    Le 10 mai 2010, l'Espagne accueillera la 8e conférence de la FEMIP organisée, à l'initiative de la BEI, en vue d'examiner les solutions à mettre en œuvre pour relever les défis auxquels est confrontée la région méditerranéenne en matière d'énergie. Cet événement sera suivi de la conférence sur le Plan solaire méditerranéen, organisée par l'État espagnol à Valence, les 11 et 12 mai 2010, dans le cadre de la présidence espagnole de l'Union européenne.

    Quels seront les thèmes abordés ?

    Le bouquet énergétique du bassin méditerranéen étant essentiellement composé de combustibles fossiles et vu l'augmentation annoncée de 70 % de la demande d'énergie primaire d'ici 2020, la décision d'intégrer des projets favorisant les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique dans les politiques régionales et nationales y afférentes s'avère essentielle.

    Les trois sessions de cette conférence d'une journée se dérouleront selon une approche pragmatique, basée sur des exemples concrets illustrant comment il est possible de soutenir les politiques et les projets qui renforcent l'utilisation des énergies renouvelables, l'efficacité énergétique et les infrastructures relatives à l'énergie. À cette occasion, la BEI annoncera les résultats de l'étude que le Fonds fiduciaire de la FEMIP a consacrée au Plan solaire méditerranéen, examinera les possibilités d'intégration de l'importante capacité potentielle de production d'énergies renouvelables du bassin méditerranéen dans les réseaux nationaux et internationaux, et présentera de nouveaux instruments mis à disposition pour stimuler l'efficacité énergétique.

    Il s'agit de supprimer les obstacles administratifs, de redéfinir les objectifs peu clairs et de mettre en place des mécanismes de soutien rationnels afin qu'à la fois les pays partenaires méditerranéens et les États européens puissent pleinement profiter des avantages liés à l'essor des énergies renouvelables en Méditerranée.

    Contexte

    Depuis octobre 2002, la FEMIP a consacré plus de 3,6 milliards d'EUR à des projets énergétiques dans les pays partenaires méditerranéens, soit pratiquement 40 % du total de ses financements au cours de cette période.

    L'activité de la FEMIP dans ce domaine vise à améliorer l'accès de la population locale à l'énergie, à intégrer les marchés énergétiques euro-méditerranéens et à diversifier les sources d'approvisionnement, notamment grâce à l'utilisation des énergies renouvelables.

    Ce troisième objectif revêt une importance croissante pour la BEI. Au cours de la réunion du Comité ministériel de la FEMIP en octobre 2008, il a été demandé à la BEI de jouer un rôle clé dans la mise en œuvre du Plan solaire méditerranéen, une des six initiatives à l'actif de l'Union pour la Méditerranée. Ce mandat a ensuite été confirmé par les ministres de l'industrie de la zone euro-méditerranéenne qui, lors de leur conférence à Nice en novembre 2008, ont confié à la BEI la mission d'élaborer un plan d'investissement pour le développement de la filière solaire dans le bassin méditerranéen.

    La FEMIP soutient le secteur de l'énergie à l'aide d'un large éventail d'instruments, notamment des prêts, des opérations d'assistance technique et des études sectorielles. En 2008, elle a financé le premier fonds lancé dans la région au titre du Mécanisme pour un développement propre.

    Le parc éolien de Gabal el Zait en Égypte figure parmi les projets les plus récents appuyés par la FEMIP dans le domaine des énergies renouvelables. Le prêt de 50 millions d'EUR accordé par la BEI en 2009 permettra de cofinancer la construction d'un parc éolien terrestre d'une puissance de 200 MW, au bord de la mer Rouge, qui fait partie d'un ambitieux programme national mis en œuvre afin d'accroître encore la production d'électricité à partir d'énergies renouvelables.

    Tout récemment, la part des énergies renouvelables dans la réserve de projets de la BEI s'est accrue. Cette tendance se vérifie également dans le bassin méditerranéen qui bénéficie de conditions climatiques favorables sur le plan des sources d'énergie renouvelable, notamment en ce qui concerne le solaire et l'éolien.

    Manifestation parallèle

    Les 11 et 12 mai 2010, Valence accueillera également la conférence de haut niveau consacrée au Plan solaire méditerranéen (PSM), qui se déroulera dans le cadre de la présidence espagnole de l'Union européenne, sous les auspices du ministre espagnol de l'industrie, du tourisme et du commerce. Cette manifestation rassemblera des ministres et des représentants des 43 pays qui composent l'Union pour la Méditerranée.

    Le Plan solaire méditerranéen, créé dans le sillage du « processus de Barcelone : une Union pour la Méditerranée » (UpM) et lancé en juillet 2008, constitue un des instruments stratégiques à l'appui du développement durable face à l'augmentation prévisible de la demande en énergie dans le bassin méditerranéen et à la nécessité de réduire les émissions de gaz à effet de serre.