Recherche Fr menu ClientConnect
Recherche
Résultats
5 premiers résultats de la recherche Voir tous les résultats Recherche avancée
Recherches les plus fréquentes
Pages les plus visitées

    Opérer une discrimination à l’encontre des petites entreprises sur le marché financier relève d’une pensée de groupe néfaste. Avec sa vignette humoristique sur les PME, le Groupe BEI montre qu’il entend bien renverser cette situation.

    La pensée de groupe, c’est lorsque l’on arrive à une pseudo-conclusion par la seule volonté de ne pas aller à l’encontre de ce qui est perçu comme le consensus au sein d’un groupe.

    Ce phénomène peut être observé quand les équipes ne bénéficient pas d’un bon management. Si l’on n’est pas encouragé à exprimer des opinions divergentes, on peut avoir le sentiment qu’il faut se plier à la pression exercée par les pairs, sous peine d’exclusion.

    Notre vignette humoristique sur les PME, « The Brood », suit les aventures d’un tout autre type de groupe : une bande de joyeux drilles vraisemblablement atteints de troubles psychologiques bien plus graves qu’une simple pensée de groupe. Le point le plus important soulevé par le lapin, le hérisson et le loup, c’est que les petites entreprises sont souvent laissées pour compte, car le secteur financier semble souffrir de la pensée de groupe à l’égard des PME. Cette pensée de groupe – ou préjugé – semble privilégier les grandes entreprises. Et c’est justement cette situation que le Groupe BEI essaie de renverser.

    Avec un management efficace, les groupes peuvent facilement surpasser les efforts individuels. C’est ce vers quoi tend le Groupe BEI, qui est constitué de la Banque européenne d’investissement (BEI) et du Fonds européen d’investissement (FEI).

    Le FEI soutient généralement les jeunes pousses et les entreprises de petite dimension qui amorcent leur croissance. Il fournit également plus de garanties. La BEI, quant à elle, apporte généralement son concours à des PME et des entreprises de taille intermédiaire (ETI) qui sont déjà en phase de croissance ou de développement avancé. La BEI comme le FEI apportent des fonds propres, mais la BEI accorde aussi des prêts.

    Travaillant en étroite en collaboration au sein du Groupe BEI, l’année dernière, ils ont soutenu les PME et les ETI à hauteur de 29,6 milliards d’EUR, aidant ainsi quelque 300 000 entreprises qui emploient près de 4 millions de personnes.