Recherche Fr menu ClientConnect
Recherche
Résultats
5 premiers résultats de la recherche Voir tous les résultats Recherche avancée
Recherches les plus fréquentes
Pages les plus visitées

    C’est le week-end ! Le moment est donc venu de jeter un coup d’œil aux « pages rigolotes » de la BEI et de prendre connaissance de notre vignette humoristique hebdomadaire sur les jeunes pousses.

    Au mois de novembre, la Banque européenne d’investissement a lancé la vignette humoristique intitulée « La couvée » à l’occasion de la Semaine européenne des PME et, en particulier, de son événement principal, l’assemblée des PME, qui s’est tenue en Estonie. « La couvée » est l’œuvre de Madis Ots, une PME estonienne à lui tout seul. Elle met en scène quelques-unes des difficultés auxquelles les PME, en particulier les jeunes pousses, font face lorsqu’elles tentent d’accéder à des financements.

    D’ailleurs, « accéder à des financements » signifie « obtenir un prêt » dans le jargon bancaire. Si vous êtes à la tête d'une PME et souhaitez améliorer votre maîtrise de ce sabir financier, n’hésitez pas à cliquer ici pour écouter notre podcast « A Dictionary of Finance ». Nous avons en effet consacré un épisode aux petites et moyennes entreprises (les PME, pour faire court).

    Quoi qu’il en soit, les PME rencontrent parfois de grandes difficultés pour accéder à des financements lorsqu’elles tentent de révolutionner le marché en présentant des projets commerciaux novateurs et inhabituels. Cependant, c’est exactement de ce type de PME dont l’Europe a besoin si elle souhaite se maintenir au niveau de ses concurrents aux États-Unis et en Asie. Ces jeunes pousses « de rupture » répondent à deux des grands objectifs prioritaires de la BEI : le soutien aux petites entreprises et la promotion de l’innovation. Et nous les finançons via un large éventail d’intermédiaires.

    Il s’agit habituellement de banques ou d’autres établissements financiers qui disposent de bureaux et d’équipes implantés à proximité de ces PME et qui ont une compréhension fine de leur besoins au niveau local. La BEI soutient ces intermédiaires, à qui il est ensuite demandé de faire bénéficier aux PME de l’avantage financier qu’ils perçoivent. Rien que l’année dernière, quelque 300 000 PME de toute l’Europe ont profité de ce type de programme. Ces PME emploient collectivement 4,4 millions de personnes environ ! En réalité, deux employés sur trois en Europe travaillent pour une PME, soit une entreprise qui compte jusqu’à 249 employés selon la définition officielle. Il s’agit de la quasi-totalité (99 %) des entreprises européennes.

    Nous avons toutefois décidé de ne pas nous contenter de ces résultats. Désormais, nous aussi nous soutenons une petite entreprise en publiant cette vignette humoristique. Si vous vous demandez ce que représentent le hérisson, l’ours, le lapin et le loup, vous pouvez lire ici ce qu’en dit l’auteur. En suivant ce lien, vous découvrirez aussi les premières vignettes que nous avons publiées. Et revenez samedi prochain pour votre prochaine dose !