RechercheFr menuClientConnect
Recherche
Résultats
5 premiers résultats de la rechercheVoir tous les résultats Recherche avancée
Recherches les plus fréquentes
Pages les plus visitées

    Enquête de la BEI sur le climat 1/6

    Que pensent les citoyens des changements climatiques ?

    Avant la prochaine conférence mondiale sur le climat (COP 24), qui se tiendra en Pologne du 3 au 14 décembre, la Banque européenne d’investissement (BEI) a lancé, en partenariat avec la société internationale d’études de marché YouGov, une enquête sur le climat unique en son genre afin de sonder l’opinion de 25 000 citoyens, dans l’Union européenne, aux États-Unis et en Chine, sur les changements climatiques.

    Découvrez ci-dessous des représentations graphiques des principales conclusions provenant de la première des six publications relatives à l’enquête mondiale de la BEI sur le climat.

     

    Vous pouvez télécharger la première série de données de résultats ici.

    Les changements climatiques vus par les citoyens de l’UE : le clivage Nord-Sud

    Les infographies illustrent le sentiment des citoyens de l’Union européenne à l’égard des changements climatiques. Elles soulignent des disparités régionales entre le Nord et le Sud. Les Européens du Sud sont particulièrement inquiets des effets des changements climatiques et les considèrent beaucoup plus comme une menace immédiate. Ils pensent également que ce phénomène découle principalement de l’activité humaine. En revanche, les Européens du Nord sont moins préoccupés par les changements climatiques et moins convaincus de l’incidence de l’activité humaine sur le climat.

     

    Comparaison entre l’UE et les États-Unis et la Chine

    Si l’on compare le niveau d’inquiétude à l’égard des changements climatiques, l’UE arrive en tête par rapport à la Chine et aux États-Unis. Les personnes qui mettent en doute ou réfutent les changements climatiques sont plus nombreuses aux États-Unis que dans l’UE ou en Chine.

     
     

    Découvrez plus en détail ce que pensent les citoyens des changements climatiques dans les pays suivants

    Les Allemands : moins préoccupés par les effets des changements climatiques que la plupart des Européens

    L’enquête montre que 74 % des Allemands se disent inquiets ou très inquiets à l’égard des changements climatiques, contre 78 % pour la moyenne de l’UE. Elle révèle également qu’ils sont moins conscients des dangers des changements climatiques : 52 % d’entre eux estiment qu’ils constituent déjà une menace pour l’humanité, contre 59 % pour la moyenne de l’UE.

    En outre, tandis que dans d’autres pays de l’UE, les jeunes sont plus sensibles aux changements climatiques que leurs aînés, c’est l’inverse qui se produit en Allemagne : 52 % des Allemands âgés de 35 à 54 ans estiment que le réchauffement climatique est dû aux activités humaines, contre seulement 46 % des 18 à 34 ans.

    Pour en savoir plus sur ce que pensent les Allemands des changements climatiques, consultez les infographies ci-dessous.

    Les Français : plus inquiets à l’égard des effets des changements climatiques que la plupart des Européens

    82 % des Français se disent inquiets ou très inquiets à l’égard des changements climatiques et se situent donc au-dessus de la moyenne de l’UE. D’après les résultats de l’enquête, ils font partie des citoyens de l’Union les plus sensibles aux changements climatiques : 67 % d’entre eux estiment qu’ils constituent déjà une menace pour l’humanité, contre 59 % pour la moyenne de l’UE.

    L’enquête révèle aussi un fossé entre générations dans l’attitude face aux changements climatiques : 57 % des représentants de la génération Y (de 18 à 34 ans) estiment que le réchauffement planétaire découle de l’activité humaine, alors que les plus de 55 ans sont seulement 38 % à partager cet avis.

    Pour en savoir plus sur ce que pensent les Français des changements climatiques, consultez les infographies ci-dessous.

    Les Espagnols : plus anxieux à l’égard des changements climatiques que la plupart des Européens

    87 % des Espagnols se disent inquiets ou très inquiets à l’égard des changements climatiques et 70 % d’entre eux estiment que ces changements représentent déjà une menace pour l’humanité. Avec ces deux taux supérieurs à la moyenne de l’UE, les Espagnols figurent parmi les Européens les plus sensibles aux changements climatiques.

    L’enquête révèle aussi un fossé générationnel dans l’attitude face aux changements climatiques : 68 % des représentants de la génération Y (de 18 à 34 ans) estiment que le réchauffement planétaire est dû aux activités humaines, contre seulement 54 % des personnes de plus de 55 ans.

    Pour en savoir plus sur ce que pensent les Espagnols des changements climatiques, consultez les infographies ci-dessous.

    Les Suédois : moins préoccupés par les effets des changements climatiques que la plupart des Européens

    Les Suédois sont moins préoccupés par les effets des changements climatiques que la moyenne européenne : 63 % d’entre eux se disent inquiets ou très inquiets à l’égard des changements climatiques. D’après cette enquête, ils sont moins conscients des dangers des changements climatiques : seuls 51 % d’entre eux considèrent qu’ils représentent déjà une menace pour l’humanité, contre 59 % pour la moyenne de l’UE.

    En outre, l’enquête révèle un fossé générationnel : 59 % des représentants de la génération Y (de 18 à 34 ans) estiment que le réchauffement planétaire est dû à l’activité humaine, mais seuls 37 % des plus de 55 ans partagent cet avis.

    Pour en savoir plus sur ce que pensent les Suédois des changements climatiques, consultez les infographies ci-dessous.

    Les Italiens : les plus anxieux à l’égard des changements climatiques dans l’UE

    Dans l’UE, c’est en Italie que les préoccupations liées aux changements climatiques sont les plus marquées : 37 % des Italiens se disent très inquiets à ce sujet et ils sont 67 % à penser que les changements climatiques sont déjà une menace pour l’humanité.

    L’enquête révèle aussi que les jeunes générations sont davantage sensibles aux changements climatiques : 69 % des représentants de la génération Y (de 18 à 34 ans) estiment que le réchauffement planétaire est dû aux activités humaines, contre seulement 56 % des personnes de plus de 55 ans.

    Pour en savoir plus sur ce que pensent les Italiens des changements climatiques, consultez les infographies ci-dessous.

    Les Polonais : moins préoccupés par les effets des changements climatiques que la plupart des Européens

    Les Polonais sont moins préoccupés par les effets des changements climatiques que la moyenne européenne : 75 % d’entre eux se disent inquiets ou très inquiets à l’égard des changements climatiques. L’enquête révèle aussi que, par rapport à la moyenne des citoyens de l’Union, les Polonais sont moins sensibles aux dangers des changements climatiques : ils sont seulement 40 % à estimer que les changements climatiques sont déjà une menace pour l’humanité, contre 59 % pour la moyenne de l’UE.

    En outre, tandis que dans d’autres pays de l’UE, les jeunes sont généralement plus sensibles aux changements climatiques que leurs aînés, la Pologne connaît la situation inverse : 48 % des Polonais âgés de 35 à 54 ans estiment que le réchauffement climatique est dû aux activités humaines, contre seulement 34 % des 18 à 34 ans.

    Pour en savoir plus sur ce que pensent les Polonais des changements climatiques, consultez les infographies ci-dessous.

     

    Données supplémentaires relatives au climat provenant d’une sélection de sources publiques

    EIB climate survey 2018

    Obtenir toutes les données

    Ces liens vous permettent de télécharger les données brutes au format Excel, d’intégrer ce graphique et plus encore.