>@imedia/EIB
From left to right: Tesfaye Befikadu, General Manager of Harbu (winning prize); Her Royal Highness, the Grand Duchess Maria Teresa of Luxembourg; Roshaneh Zafar, Founder and Managing Director of the Kashf Foundation ©imedia/EIB

Harbu, une institution de microfinance éthiopienne, a remporté le 3e Prix européen de la microfinance. Son Altesse Royale la Grande-Duchesse de Luxembourg, connue pour son ardent soutien à la microfinance, a remis le Prix ainsi que la somme de 100 000 EUR au lauréat, à l'occasion de la cérémonie organisée à cet effet au siège de la Banque européenne d'investissement, le 30 novembre dernier.  

Le Prix européen de la microfinance a été créé en 2005 par la Direction de la coopération au développement du ministère luxembourgeois des affaires étrangères, afin de mettre en évidence et de stimuler les avancées réalisées dans le secteur de la microfinance.

Il est décerné tous les deux ans par la Table ronde luxembourgeoise de la microfinance, la Plateforme européenne de la microfinance et le ministère luxembourgeois des affaires étrangères, en vue de récompenser une institution œuvrant dans un pays en développement. La Fondation marocaine Zakura et l'organisme de microcrédit éthiopien Buusaa Gonofaa ont été les deux premiers lauréats primés en 2006 et 2008 respectivement.

Le 3e Prix européen de la microfinance a été attribué à l'issue d'une procédure de sélection rigoureuse qui s'est déroulée en trois phases : dans un premier temps, un comité de sélection de la Plateforme européenne de la microfinance a établi une liste restreinte de dix candidats. Ensuite, la Table ronde luxembourgeoise de la microfinance a retenu trois finalistes sur cette liste. Enfin, le jury a élu le lauréat. Philippe Maystadt, président de la BEI, faisait partie du jury qui était présidé par Roshaneh Zafar, fondatrice et directrice générale de la Fondation Kashf.

Soutien à 240 exploitants agricoles

L'initiative d'Harbu consiste à financer la chaîne de valorisation du soja en vue de répondre à la demande du marché générée par la pénurie de lait de vache dans la ville de Jimma située dans la région de l'Oromia. Elle a débuté avec 240 agriculteurs et vise à renforcer les liens existant entre les organisations qui commercialisent les produits agricoles, ainsi que les relations avec les détaillants et les associations de femmes chargées de traiter et de produire le lait de soja.

Par le biais de cette initiative, Harbu a créé des créneaux commerciaux pour les producteurs agricoles et des emplois pour les femmes et les jeunes issus de la ville. Parallèlement, l'institution de microfinance a contribué à améliorer l'alimentation des familles, en particulier des enfants et des femmes.

Harbu fournit des services financiers à la plupart des acteurs intervenant tout au long de la chaîne de valorisation du soja, des producteurs jusqu'aux commerçants. À titre d'exemple, elle propose du capital d'amorçage et du crédit-bail pour l'achat de machines permettant la production de lait de soja. Dans l'ensemble, quelque 5 000 exploitants agricoles et 210 membres d'une association de femmes gagnent leur vie grâce aux projets financés par Harbu. “« Nous avons l'intention d'utiliser l'argent reçu grâce à ce Prix pour élargir les activités que nous menons dans le cadre des différents projets et toucher davantage de petits paysans et de femmes pauvres afin qu'ils aient une vie meilleure », a déclaré Tesfaye Befikadu, directeur général d'Harbu.