>@Shutterstock
©Shutterstock
  • Windpark Arcadis Ost 1 est le premier parc éolien entièrement construit à l’aide de plateformes flottantes. 
  • La BEI et neuf autres institutions mettent à disposition 570 millions d’EUR pour le premier investissement de Parkwind en Allemagne. 
  • L’opération a reçu le soutien du Fonds européen d’investissement stratégique (FEIS).

L’un des projets de parc éolien les plus innovants d’Europe obtient son financement : la Banque européenne d’investissement (BEI) et neuf autres institutions mettent à disposition un total de 570 millions d’EUR pour construire le parc éolien Arcadis Ost 1, le financement de la BEI s’élevant à 150 millions d’EUR. Les autres contributeurs sont KBC, Belfius, Helaba, KfW, IPEX-Bank, Rabobank, Société Générale, ING et EKF.

Le prêt de la BEI bénéficiera d’une garantie du Fonds européen d’investissement stratégique (FEIS), principal pilier du Plan d’investissement pour l’Europe. Les travaux d’installation en mer devraient débuter en 2022. Le parc éolien, qui produira l’équivalent de la consommation d’électricité de 290 000 foyers, devrait être pleinement opérationnel en 2023.

Parkwind, spécialiste des parcs éoliens établi en Belgique, utilisera de nouvelles plateformes entièrement flottantes pour ériger les éoliennes au nord-est de l’île de Rügen dans la mer Baltique. Cette nouvelle technologie devrait être plus efficace sur des fonds marins difficiles que les barges autoélévatrices normalement employées à cet effet.

À ce jour, Parkwind a réalisé des projets de parcs éoliens exclusivement en Belgique. Celui qui sera aménagé en Allemagne constitue son premier projet à l’international. Après avoir remporté l’appel d’offres en 2018, Parkwind a obtenu son permis auprès des autorités du Land de Mecklembourg-Poméranie occidentale en mars 2021.

« La BEI est fière d’être intervenue en qualité d’investisseur de référence avec le FEIS dans ce projet innovant », a déclaré Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI, chargé des opérations en Allemagne ainsi que de l’environnement, de l’action en faveur du climat et de l’économie circulaire. « Les parcs éoliens en mer sont une clé de voûte du pacte vert pour l’Europe pour parvenir à l’objectif d’une économie européenne à zéro émission de carbone. »

Paolo Gentiloni, commissaire européen chargé de l’économie : « Pour atteindre notre objectif de neutralité climatique d’ici 2050, nous devons élargir massivement notre utilisation des sources d’énergie renouvelables. Ce nouveau parc éolien en mer, qui reçoit l’appui du Plan d’investissement pour l’Europe et de la Banque européenne d’investissement, marque une étape importante dans cette direction. Grâce à ses technologies innovantes et plus efficaces, il permettra de produire suffisamment d’énergie propre pour alimenter 290 000 foyers, donnant un sérieux coup de fouet à la transition écologique en Allemagne. »

Eric Antoons, co-directeur général de Parkwind : « Être épaulés par un groupe aussi solide de bailleurs de fonds nous rend encore plus confiants pour la poursuite de notre mission et notre ambition de croissance à l’international. Nous nous attachons désormais à mener à bien le projet et à contribuer à la transition de l’Allemagne vers des sources d’énergie renouvelables. »

Christian Pegel, ministre de l’énergie du Land de Mecklembourg-Poméranie occidentale : « Depuis l’approbation en 2011 du premier parc éolien en mer dans les eaux allemandes de la Baltique, le secteur de l’éolien en mer a non seulement contribué à la transition énergétique, mais également au formidable essor économique qu’a connu notre région. Avec Arcadis Ost 1, aujourd’hui quatrième parc éolien en mer au large de la côte du Mecklembourg-Poméranie occidentale, nous écrivons un nouveau chapitre de cette belle histoire. À l’avenir, nous voulons utiliser l’énergie éolienne en mer pour produire de l’hydrogène neutre pour le climat, ce qui rendra notre région encore plus attrayante pour que de nouvelles entreprises s’y installent. »

Informations générales

À propos de Parkwind

Parkwind est un producteur indépendant d’énergie verte qui développe, finance et exploite des parcs éoliens en mer. Forte de plus d’une décennie d’expérience et d’une capacité de production de 771 MW en exploitation dans la partie belge de la mer du Nord, Parkwind connaît actuellement un essor international. La société est en passe d’ajouter 1,1 GW de puissance supplémentaire à son portefeuille de projets en cours à différents stades de développement, à l’instar d’Arcadis Ost 1 (Allemagne) et d’Oriel (Irlande).

Avec plus de 120 professionnels dans ses bureaux en Belgique et en Irlande, Parkwind pilote les activités liées à l’éolien en mer de son actionnaire belge, Virya Energy, propriété du groupe Colruyt et de Korys.

À propos du FEIS et du Plan d’investissement pour l’Europe

Le Plan d’investissement pour l’Europe est l’une des priorités absolues de l’Union européenne ; il vise à dynamiser l’investissement pour créer des emplois et de la croissance en rationalisant davantage l’utilisation des ressources financières nouvelles et existantes. Le Groupe BEI joue un rôle de premier plan dans cette dynamique d’investissement. Par le biais des garanties du Fonds européen d’investissement stratégique (FEIS), la BEI est à même d’assumer une part plus importante des risques liés aux projets, encourageant ainsi des bailleurs de fonds privés à participer au financement de ces opérations. En outre, le FEIS est doté d’un service de conseil, la Plateforme européenne de conseil en investissement, qui permet à des promoteurs de projets publics et privés de structurer leurs investissements de manière plus professionnelle. Les projets et accords qui ont été approuvés pour un financement au titre du FEIS jusqu’à présent devraient permettre de mobiliser 546,5 milliards d’EUR d’investissements et de soutenir plus de 1,4 million de jeunes pousses et de PME dans les États membres de l’Union européenne.