>@Euralis
©Euralis
  • Un premier partenariat visant à renforcer la compétitivité européenne dans le domaine des semences et leur résistance au changement climatique
  • Un investissement garanti par le Fonds européen pour les investissements stratégiques, le pilier central du Plan d'investissement pour l'Europe

La Banque européenne d’investissement (BEI) et le Groupe Euralis annoncent la signature d’un accord de financement d’un montant de 44 millions d’euros.

L'opération concerne le financement pour Lidea (activités semences d’Euralis) d’activités de recherche, développement et innovation (RDI) liées à la création, à l'enregistrement, à la production et à la commercialisation de nouvelles variétés de semences non OGM, en vue de leur utilisation dans l’agriculture.

Il s’agit du premier partenariat de long terme entre la BEI et le Groupe Euralis mis en place dans le cadre du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS), le pilier central du plan d'investissement pour l'Europe. 

Lidea investit chaque année plus de 34 millions d'euros en Recherche et Développement pour proposer une offre complète et différenciante de solutions à haute valeur ajoutée pour les exploitations qui pratiquent une agriculture conventionnelle ou biologique. Lidea propose une large gamme de semences de maïs, tournesol, céréales à paille, colza, soja, sorgho, légumes secs, fourragères et couverts végétaux. Aujourd’hui, 6 millions d’hectares sont semés dans 48 pays avec des variétés Lidea.

Les différents programmes se dérouleront dans les installations de recherche et les sites innovants d’Euralis en France, en Allemagne, en Roumanie, en Espagne et en Pologne.

« Nous nous félicitons de ce premier partenariat, a déclaré Philippe Saux Directeur Général du groupe Euralis. L’innovation est au cœur de la stratégie de développement et de conquête de nouveaux marchés pour Euralis. L’innovation doit apporter de la valeur ajoutée aux agriculteurs. La R&D assure un flux d’innovations génétiques et variétales toujours plus performant pour répondre aux besoins des agriculteurs et des marchés, tout en prenant en compte la dimension environnementale. Face aux enjeux climatiques, la confiance de la Banque européenne d’investissement et son soutien dans nos projets de recherche vont clairement accélérer la mise en marché de solutions concrètes issues du monde agricole. »

« Nous sommes très satisfaits de cette première collaboration avec une coopérative jouant un rôle central dans le secteur agricole en France et dont l’activité dans la mise au point de nouvelles semences accroît la compétitivité et la résistance des agriculteurs face à l’impact du changement climatique, a déclaré Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI. La capacité de recherche européenne en biotechnologie agricole revêt aujourd’hui une importance stratégique et ce soutien apporté par la banque de l’UE aux projets d’Euralis permettra à l’Europe de se renforcer dans ce domaine en créant les semences de demain ».

Le commissaire à l’économie, Paolo Gentiloni, a déclaré: « Cet accord entre la BEI et le groupe coopératif agricole Euralis, soutenu par le Plan d’investissement pour l’Europe, permettra de dégager des investissements supplémentaires pour la recherche et le développement de nouvelles variétés de semences non génétiquement modifiées. Cela permettra aux agriculteurs en France et en Europe d’accroitre la résilience climatique ainsi que la compétitivité de leurs récoltes et donc d’augmenter leurs revenus. Nous continuerons à soutenir le secteur agricole, qui joue un rôle central pour nourrir nos populations et préserver les communautés rurales ».  

Cet apport de ressources complémentaires permet à long terme :

  • D’accroitre la résistance et la compétitivité des agriculteurs face au changement climatique par la création de nouvelles variétés de cultures à haut rendement.
  • De renforcer la stratégie d’Euralis visant à accélérer sa compétitivité dans le secteur des semences dans le but final d’optimiser les revenus des agriculteurs.

Informations générales

A propos de la BEI

La BEI s’emploie à placer l’UE aux avant-postes de la prochaine vague d’innovations. En tant que banque du climat de l’Union Européenne, elle a pour objectifs de stimuler l’émergence et le déploiement de nouvelles technologies permettant de relever les défis actuels comme la transition énergétique vers un nouveau modèle de croissance verte et d’aider les innovateurs européens à devenir des chefs de file mondiaux dans leurs domaines d’activité. 

La Banque européenne d’investissement est l’un des principaux bailleurs de fonds mondiaux pour l’action en faveur du climat. En 2020, sur les plus de dix milliards d’euros investis par la BEI en France, deuxième plus important pays bénéficiaire de ses financements après l’Italie, 48% de ces sommes sont allés à des projets destinés à lutter contre le changement climatique ou à en atténuer les effets.

A propos du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS)

Le Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS) est le pilier central du Plan d’investissement pour l’Europe. Il fournit des garanties couvrant les premières pertes, ce qui permet à la BEI d’investir dans un plus grand nombre de projets qui sont souvent également plus risqués. Les projets et accords qui ont été approuvés pour un financement au titre du FEIS devraient permettre de mobiliser 546,5 milliards d’euros d’investissements, dont plus de 90 milliards en France et de soutenir plus de 1,4 million de PME dans l'ensemble de l'Union européenne.

A propos du Groupe Euralis

Fondé en 1936 à l’initiative d’agriculteurs, le groupe coopératif Euralis est un groupe multi-filières présent de l’amont à l’aval, bénéficiant de positions de marché fortes dans les domaines agricole, semencier et agroalimentaire

Sa mission est d’assurer la pérennité et le développement des exploitations agricoles, de concevoir et proposer des solutions personnalisées et innovantes, de promouvoir la gastronomie authentique et inventive avec des produits d’exception en France et dans le monde.

En 2020, le groupe euralis a réalisé un chiffre d'affaires de 1,3milliards d'euros, il fédère près 6500 adhérents et compte 6000 collaborateurs présents dans 16 pays

Lidea (activité semences d’Euralis) se positionne dans le top 6 européens des semenciers grandes cultures et maîtrise l’ensemble de la chaîne de valeurs : de la recherche (avec 17 stations à travers l’Europe) la sélection, la production des semences au champ (45000 hectares de productions, 8 sites de productions répartis sur 5 pays), jusqu’à la commercialisation des produits. Lidea réalise un chiffre d’affaires de 360 millions d’euros et emploie 2000 collaborateurs en Europe.