>@EDF Renouvelables
©EDF Renouvelables
  • La BEI partenaire financier majeur de ce projet d’énergie renouvelable en France qui sera réalisé et opéré par un consortium réunissant EDF Renouvelables, Enbridge et wpd
  • Composé de 64 éoliennes localisées entre 10 et 16 km au large des côtes du Calvados, le parc sera doté d’une puissance de 450 MW
  • Un investissement garanti par le Fonds européen pour les investissements stratégiques, le pilier central du Plan d'investissement pour l'Europe

La Banque européenne d’investissement a accordé une ligne de crédit de 350 millions d’euros au consortium réunissant EDF Renouvelables, Enbridge et wpd pour cofinancer la construction du parc éolien en mer situé au large de Courseulles-sur-Mer. Ce financement sera garanti par le fonds européen pour les investissements stratégiques, le pilier central du plan d’investissement pour l’Europe.  

D’un montant total estimé à environ deux milliards d’euros, le projet prévoit la construction de 64 éoliennes situées à plus de 10 km au large des côtes françaises. Avec une capacité de 450 MW, il produira l’équivalent de la consommation annuelle en électricité de 630 000 personnes, soit plus de 90% de la population du Calvados. Sa mise en service est prévue en 2024.

Le chantier qui devrait durer trois ans et demi mobilisera plus de 1000 emplois directs en Normandie, notamment au Havre où seront fabriquées puis assemblées les éoliennes dans l’usine de Siemens Gamesa en cours de construction. Durant la durée d’exploitation du parc, le projet permettra la création d’une centaine d’emplois pérennes sur le port de Caen-Ouistreham afin d’assurer les opérations de maintenance.

La Banque de l’Union Européenne dispose d’un savoir-faire reconnu dans le financement des éoliennes en mer. En 2020, la BEI a participé au cofinancement du plus important projet de parc éolien en mer en France, situé également en Normandie, au large de Fécamp, au sein d’un consortium réunissant les mêmes acteurs. Ce financement est également garanti par le Fonds européen pour les investissements stratégiques. 

« Le plan d’investissement pour l’Europe soutient la construction d’un nouveau parc éolien dans l’ouest de la France, s’est félicité Paolo Gentiloni, commissaire européen chargé de l’économie. Ce projet permettra de fournir de l’énergie propre à quelque 630 000 personnes et de créer ainsi plus de 1 000 emplois. Il s’agit d’une nouvelle étape vers la réalisation de notre objectif de neutralité climatique d’ici à 2050 et cette opération met en évidence tout le potentiel économique des mesures en faveur de l’écologie. »

 « Ce deuxième financement d’un parc éolien en mer français dans la région de Normandie confirme l’accélération de notre transformation en banque européenne du climat, a déclaré Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI. Cette opération conforte notre expertise dans le domaine des éoliennes en mer, qu’elles soient fixes ou bien flottantes, à l’image d’autres projets innovants dans les énergies renouvelables que nous sommes également en train de financer ailleurs en Europe ».