>@Shutterstock
©Shutterstock
  • La Banque européenne d’investissement va mettre l’équivalent de 7 millions d’EUR en pesos dominicains (environ 480 millions de DOP) à la disposition des microentreprises dominicaines touchées par la pandémie de COVID‑19.
  • Ce prêt aidera les femmes à accéder à des financements essentiels pour leurs entreprises.
  • Il fait partie de la réponse apportée par la BEI, au sein de l’équipe d’Europe (« Team Europe »), pour lutter contre la pandémie de COVID-19 en dehors de l’UE.

La Banque européenne d’investissement (BEI) et Banco de Ahorro y Crédito ADOPEM ont signé un accord de prêt en pesos dominicains d’une valeur de 7 millions d’EUR (environ 480 millions de DOP) pour soutenir les microentrepreneurs. Ce prêt permettra de satisfaire les besoins de fonds de roulement et d’investissement des entreprises touchées par la crise sanitaire en République dominicaine, les emprunteurs ciblés étant les femmes et les personnes à très faibles revenus.

Le prêt s’inscrit dans le cadre de la contribution de la BEI à la réponse de l’équipe d’Europe à la pandémie de COVID‑19. Il favorisera l’égalité hommes-femmes et l’entrepreneuriat féminin en République dominicaine, se qualifiant également pour le Défi 2X. Le Défi 2X est une initiative phare qui vise à déployer et à mobiliser des capitaux dans le but de favoriser l’autonomisation et la participation économique des femmes dans les marchés émergents. La ligne de crédit de la BEI à l’ADOPEM permettra à cette dernière d’accorder 27 000 prêts, dont 18 000 à des femmes.

Ricardo Mourinho Félix, vice-président de la BEI chargé des opérations en Amérique latine : « Renforcer le soutien aux petites entreprises permet de stimuler le développement du secteur privé, la productivité et la création d’emplois. Nous sommes heureux de collaborer avec l’ADOPEM pour aider les microentreprises touchées par la pandémie de COVID‑19, tout en contribuant à promouvoir l’égalité entre les sexes en améliorant l’accès au crédit pour les entreprises dirigées par des femmes en République dominicaine. Dans le cadre des efforts qu’elle mène au sein de l’équipe d’Europe, la BEI entend continuer d’œuvrer à la relance inclusive de l’économie en République dominicaine, dans les Caraïbes et en Amérique latine. »

Mercedes Canalda de Beras-Goico, présidente exécutive de l’ADOPEM : « Le périmètre de ce nouvel accord s’étend à l’ensemble du pays, le but étant de soutenir les différentes zones rurales et urbaines dans de multiples secteurs. »

Soutien de la BEI à la microfinance en République dominicaine

La BEI est active dans le secteur de la microfinance en République dominicaine depuis 1992.

Elle est aujourd’hui reconnue comme une institution de premier plan parmi toutes les institutions financières internationales qui soutiennent ce secteur. La Banque a accordé plusieurs prêts à plusieurs institutions de microfinance : Banco Ademi, ADOPEM, Banfondesa, FONDESA, FUNDAPEC et FDD.

La BEI a également contribué au capital de ces institutions au cours de leurs phases de transition du statut d’ONG à celui de banques d’épargne et de crédit réglementées.

Une collaboration de longue date entre la BEI et ADOPEM

Créée en 1982 sous forme d’ONG pour faciliter l’accès des femmes au crédit, l’ADOPEM est devenue une banque commerciale spécialisée dans la microfinance ciblant la population non bancarisée ou financièrement mal desservie. La mission sociale de l’ADOPEM, qui consiste à promouvoir l’inclusion financière des communautés défavorisées, est étayée par l’octroi de prêts de très petite dimension. 70 % de ses clients n’ont pas d’antécédents de crédit et l’ADOPEM est leur première porte d’accès au système financier formel.

Depuis le début de leur collaboration en 2006, la BEI a accordé plusieurs prêts à l’ADOPEM et y a effectué un investissement en fonds propres. Ce partenariat a permis à l’ADOPEM de croître et d’attirer des investisseurs internationaux poursuivant des objectifs sociaux, en particulier la BBVA Microfinance Foundation, l’actuel actionnaire majoritaire et un investisseur de premier plan en faveur de l’inclusion financière en Amérique latine.

La BEI en Amérique latine

La BEI, la banque de l’Union européenne, est la plus grande institution financière internationale au monde. Environ 10 % de ses prêts et autres financements soutiennent des partenaires situés à l’extérieur de l’Union européenne.

La BEI appuie économiquement des projets réalisés en Amérique latine en finançant des investissements à long terme à des conditions favorables et en fournissant l’assistance technique nécessaire pour garantir que ces projets produisent des résultats sociaux, économiques et environnementaux positifs. Depuis le début de ses opérations en Amérique latine en 1993, la BEI a accordé des financements pour un total de 10,4 milliards d’EUR à l’appui de 139 projets dans 14 pays de la région.