>@EIB
©EIB
  • La visite conjointe en Moldavie et en Géorgie de Werner Hoyer, président de la BEI, et Charles Michel, président du Conseil européen, souligne le rôle important que joue le Groupe BEI dans les efforts déployés par l’équipe d’Europe pour soutenir les pays du voisinage oriental
  • La banque de l’UE appliquera les mesures de réponse à la pandémie de COVID-19 à la ligne de crédit en place en faveur de Liberty Bank pour un montant total de 17,5 millions d’EUR, dont un financement complémentaire multidevises de 2,5 millions d’EUR
  • L’opération, qui renforce le soutien de l’équipe d’Europe à la reprise post-pandémie de COVID-19 des MPME géorgiennes, contribuera à maintenir l’emploi, à préserver la liquidité et l’activité des entreprises et à promouvoir la relance économique du pays
  • Rien qu’en 2020, la BEI a accordé 70 millions d’EUR pour accélérer le redressement des entreprises géorgiennes après la pandémie de COVID-19.

Charles Michel, président du Conseil européen, et Werner Hoyer, président de la Banque européenne d’investissement (BEI), se sont rendus en Géorgie. Durant cette visite conjointe, la BEI, l’institution de financement de l’Union européenne, et Liberty Bank, une banque géorgienne, ont signé un accord visant à relever de 2,5 millions d’EUR le montant d’une ligne de crédit en place pour les microentreprises et les petites et moyennes entreprises (MPME) géorgiennes, pour en porter le total à 17,5 millions d’EUR. En tenant compte de cette signature, la BEI met à disposition dans le cadre de sa réponse globale d’urgence à la pandémie un surcroît de prêts de plus de 70 millions d’EUR et applique les mesures COVID-19 à des prêts en cours d’un montant supérieur à 90 millions d’EUR dans le pays.

Les prêts de la BEI permettront d’injecter des capitaux frais dans les marchés financiers nationaux à un moment où la pandémie de COVID-19 accable les PME de problèmes de liquidités et restreint leur capacité à accéder à des financements et à maintenir leurs activités courantes ou à financer leurs plans d’expansion.

L’accord de prêt a été signé en présence de Charles Michel, président du Conseil européen. La visite conjointe de Werner Hoyer et de Charles Michel souligne le rôle important que joue le Groupe BEI dans les efforts déployés par l’équipe d’Europe pour soutenir les pays du voisinage oriental.

Werner Hoyer, président de la BEI : « Avec l’équipe d’Europe, la BEI continuera à intensifier son soutien aux MPME géorgiennes et à stimuler la reprise économique et sociale du pays après la pandémie de COVID-19. Rien qu’en 2020, nous avons accordé 170 millions d’EUR pour stimuler la relance de l’économie géorgienne après la crise sanitaire, soit 70 millions d’EUR de nouveaux prêts pour les MPME et 100 millions d’EUR pour renforcer la capacité du système national de santé à faire face à la pandémie. Aujourd’hui, la BEI a non seulement relevé le montant de son prêt mais aussi renforcé l’attrait de ses financements destinés aux MPME puisqu’il s’agit du premier prêt en monnaie locale que la banque de l’UE met à la disposition d’une contrepartie en Géorgie. Nous nous réjouissons de demeurer aux côtés de la République de Géorgie en tant qu’allié de confiance et contributeur clé au soutien au développement économique et social. »

Vasil Khodeli, PDG de Liberty Bank : « Je souhaite remercier la BEI et l’Union européenne pour leur soutien sans faille et la confiance qu’elles témoignent à Liberty Bank. Grâce au relèvement du montant du prêt, Liberty Bank mobilisera un important volume de prêt supplémentaire en faveur des MPME en Géorgie. Les MPME ont été très durement touchées par la pandémie de coronavirus. Dans ce contexte, le prêt nous permettra d’apporter à nos clients le soutien nécessaire pour surmonter les pénuries de liquidités à court terme, préserver les emplois et soutenir la reprise économique dans les mois à venir. Le prêt complémentaire multidevises d’un montant équivalent à 10 millions de GEL rend possible la mise à disposition de financements en monnaie locale. Nous disposons ainsi d’une plus grande souplesse pour financer et soutenir un éventail plus large de MPME en Géorgie. Il s’agit là d’un nouveau signe de notre engagement à aider les entreprises de toutes tailles à traverser cette période difficile. »

Améliorer encore l’accessibilité des prêts de la BEI

Le financement prévoit la possibilité de mettre à disposition un prêt synthétique en Iari (GEL), la monnaie officielle de la Géorgie, et améliore l’accessibilité des prêts pour les MPME. À la faveur du relèvement du montant du prêt, l’opération aidera les MPME géorgiennes à maintenir l’emploi, à préserver la liquidité et l’activité des entreprises et à promouvoir la relance économique du pays après la pandémie de COVID-19.

Le financement de la banque de l’UE relève de l’opération « Georgia Outreach Initiative » lancée par la BEI pour améliorer l’accès aux financements des MPME en aidant des banques locales de petite dimension à mieux répondre aux besoins de leurs clients. Les MPME constituent l’épine dorsale de l’économie géorgienne et sont d’importants pourvoyeurs d’emplois dans le pays. Le relèvement du montant du prêt s’accompagne d’une composante d’assistance technique de 450 000 EUR afin d’aider Liberty Bank à améliorer et étoffer son offre à l’intention des MPME.

L’équipe d’Europe apporte une valeur ajoutée aux entreprises géorgiennes

Couvert par une garantie de l’Union européenne, le concours de la banque de l’UE permettra d’accroître les activités de prêt en faveur des MPME sans compromettre la stabilité à long terme du secteur financier du pays ni sa capacité à soutenir une reprise économique durable après la pandémie.

Cette ligne de crédit est d’autant plus attrayante pour les PME qu’elle s’accompagne des conditions de prêt plus souples des mesures d’urgence de la BEI pour faire face à la pandémie de COVID-19. Ces mesures sont prises dans le cadre des efforts déployés par l’équipe d’Europe pour venir en aide à la Géorgie et à d’autres pays partenaires de l’UE pendant la crise sanitaire.

À ce jour, la banque de l’UE a investi plus de 290 millions d’EUR dans des lignes de crédit destinées aux entreprises géorgiennes, avec à la clé le maintien de plus de 54 000 emplois dans le pays.

Informations générales

L’activité de la BEI en Géorgie

La banque de l’UE appuie le développement économique et social de la Géorgie depuis 2007 ; elle a accordé à ce jour 1,85 milliard d’EUR de financements à l’appui de l’économie locale. Les fonds sont allés à des projets d’infrastructures clés (1 milliard d’EUR), à des MPME et ETI (290 millions d’EUR), à des infrastructures municipales (280 millions d’EUR) et à des projets de production d’énergie verte (23,5 millions d’EUR). Les mesures de soutien à la reprise après la pandémie de COVID-19 représentaient un montant total de 170 millions d’EUR en 2020.

La Géorgie est l’un des rares pays hors UE à pouvoir bénéficier des opérations menées par le Fonds européen d’investissement (FEI). L’objectif en est de soutenir les PME au moyen d’instruments de partage de risques.  À ce jour, le portefeuille de garanties du Groupe BEI en Géorgie couvre des prêts pour les PME d’un montant de 382,9 millions d’EUR.

La BEI finance la plupart des projets en Géorgie dans le cadre du mandat de prêt extérieur de l’UE. Ce mandat permet à la Banque de disposer d’une garantie couverte par le budget de l’UE pour soutenir des projets dans les domaines des infrastructures socio-économiques, du développement du secteur privé local et de l’action en faveur du climat. Les projets peuvent également bénéficier des aides non remboursables de l’UE au titre du programme ALEAC (accord de libre-échange approfondi et complet) financé dans le cadre de la plateforme d’investissement pour le voisinage. Il s’agit notamment de promouvoir l’initiative de la BEI visant à mettre à disposition des financements en monnaie locale.

Pour de plus amples informations sur les activités de la BEI en Géorgie, veuillez cliquer ici.

À propos de JSC Liberty Bank

Liberty Bank est l’une des principales banques de Géorgie, avec un actif total de plus de 2 milliards de GEL et des fonds propres de 200 millions de GEL. La banque dispose du réseau le plus vaste, avec plus de 360 agences et 570 guichets automatiques. Elle agit en qualité d’agent exclusif de l’État géorgien pour le versement des retraites et prestations sociales. La banque compte plus de 4 600 salariés et quelque 1,7 million de clients.