>@EIB
©EIB
  • Prêt de 200 millions d’EUR pour le financement de la contribution nationale 2014-2020 au titre de l’accord de partenariat entre l’UE et la République hellénique, le soutien total de la BEI s’élevant à 1,7 milliard d’EUR.
  • Initiative visant à accélérer les projets de petite dimension ayant trait à l’innovation, l’esprit d’entreprise, l’énergie propre, la protection de l’environnement, l’éducation et la santé.

Les investissements prioritaires dans des projets de petite envergure à fort impact en Grèce seront accélérés grâce aux accords signés entre le ministre des finances de la République hellénique et gouverneur de la Banque européenne d’investissement, Christos Staikouras, le vice-ministre du développement et des investissements de la République hellénique, Yannis Tsakiris, le président de la Banque européenne d’investissement, Werner Hoyer et le vice-président de la BEI chargé de la Grèce, Christian Kettel Thomsen.

Les derniers contrats ont été signés plus tôt dans la journée, lors de la visite du ministre Yannnis Tsakiris au siège de la BEI à Luxembourg.

« Les investissements visant l’amélioration de la santé et de l’éducation, ainsi que des perspectives économiques, de même que ceux qui ont trait au renforcement de l’action pour le climat sont essentiels pour la Grèce en ces temps difficiles. Le nouvel accord de 200 millions d’EUR conclu aujourd’hui contribuera au financement à long terme de la reprise verte après la pandémie COVID-19 et à son accélération. L’excellente coopération entre les autorités grecques et l’équipe d’investissement pour la Grèce du Groupe BEI témoigne des relations durables, intenses et positives nouées entre le pays et la banque de l’UE », a déclaré Werner Hoyer, président de la Banque européenne d’investissement.

Cet accord clé permettra un financement stable des actions menées dans le cadre de l’accord de partenariat 2014-2020 entre l’UE et la République hellénique et en accroîtra l’impact économique et social. Les 200 millions d’EUR de financement que la BEI vient d’accorder représentent la dernière tranche d’un soutien de 1,7 milliard d’EUR ; ils viennent appuyer la contribution nationale de la Grèce aux investissements prioritaires soutenus par des fonds structurels européens mis en œuvre dans l’ensemble du pays, et qui sont cofinancés par les Fonds structurels et d’investissement de l’UE. Ces ressources permettront d’achever ou d’élargir les projets au titre du programme de six ans de l’Union européenne, qui est doté d’un budget de 18,6 milliards d’EUR, afin d’en accroître l’impact économique et social.

« Le soutien de 1,7 milliard d’EUR de la Banque européenne d’investissement accélère et optimise l’utilisation des fonds structurels de l’Union européenne pour renforcer la compétitivité des entreprises grecques, promouvoir l’esprit d’entreprise, améliorer les compétences, mieux protéger l’environnement, achever les projets d’atténuation des changements climatiques et assurer que les projets prioritaires soient menés à bien. Le nouvel accord de 200 millions d’EUR signé ce jour, qui s’inscrit dans la suite de financements antérieurs couronnés de succès, contribuera à l’achèvement d’aménagements d’importance nationale. L’étroite collaboration entre la Grèce et l’équipe d’investissement pour la Grèce de la BEI ouvre de nouvelles perspectives et contribue largement à une reprise vigoureuse, durable et inclusive de la Grèce face aux défis sanitaires, sociaux et économiques que pose le COVID-19 », a déclaré Christos Staikouras, ministre des finances de la République hellénique et gouverneur de la Banque européenne d’investissement.

« La Banque européenne d’investissement est un partenaire clé de la Grèce qui soutient des investissements publics et privés porteurs de transformations dans l’ensemble du pays. L’accord de 200 millions d’EUR conclu aujourd’hui vient compléter le soutien de la BEI à l’investissement de l’UE pour 2014-2020 et suit la mise en œuvre réussie de centaines de projets au titre de l’accord de partenariat pour 2014-2020. Le ministère du développement et des investissements, qui joue un rôle de coordinateur en matière d’investissements, de financement et de développement, s’est engagé à renforcer encore davantage la coopération avec la BEI », a déclaré Yannis Tsakiris, vice-ministre du développement et des investissements de la République hellénique.

Mobiliser des investissements à impact élevé dans les secteurs clés

La confirmation de l’octroi du financement de la BEI accélérera des investissements cruciaux dans les domaines de la recherche et de l’innovation, des communications, des transports durables, de l’eau, des déchets, des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, de la santé, de l’éducation et de la rénovation urbaine dans l’ensemble de la Grèce.

Renforcer l’action en faveur du climat en Grèce

Plus de 25 % des projets permettront de réduire les émissions climatiques ainsi que les incidences des changements climatiques, et ils aideront la Grèce à contribuer aux objectifs mondiaux en matière de climat.

Ils englobent notamment des aménagements qui visent à réduire les dépenses d’énergie et les émissions de carbone en améliorant l’efficacité énergétique, la distribution intelligente d’énergie et la gestion de l’eau.

Intensifier la coopération de la BEI avec les autorités grecques

Au cours de sa visite à la BEI, Yannis Tsakiris, le vice-ministre grec du développement et des investissements, qui est chargé des investissements publics et des fonds structurels en Grèce, a examiné avec le président Hoyer, le vice-président Kettel Thomsen et l’équipe d’investissement de la BEI pour la Grèce, les moyens d’intensifier la coopération technique avec la BEI afin d’accroître l’impact des investissements futurs dans le pays.