>@Shutterstock
©Shutterstock
  • La nouvelle stratégie vise à lutter contre les inégalités existantes et celles qui pourraient résulter des changements climatiques et de la pandémie de COVID-19
  • Elle a pour objectif central la mise en place d’une Europe juste et verte

Les ministres de l’UE chargés de l’aménagement du territoire, du développement territorial et de la cohésion territoriale ont adopté ce jour l’Agenda territorial 2030, un cadre politique axé sur l’action destiné à promouvoir la cohésion territoriale et à garantir un avenir durable pour toutes les régions et tous les citoyens d’Europe. La Banque européenne d’investissement (BEI) a activement participé à sa préparation et est prête à contribuer à sa bonne mise en œuvre au moyen de prêts, de financements combinés à des aides non remboursables et de services de conseil. Le nouvel Agenda territorial prévoit que la BEI joue un rôle actif dans le financement d’investissements durables de toutes dimensions dans les domaines couverts et dans le déploiement d’actions pilotes lancées par les États membres de l’UE. Il fixe un double objectif central, à savoir la mise en place d’une Europe juste et verte, avec six priorités pour le développement du territoire européen dans son ensemble (voir la figure 1).

Lilyana Pavlova, vice-présidente de la BEI chargée des financements à l’appui de la cohésion économique et sociale : « Nous nous félicitons de l’adoption de l’ Agenda territorial 2030, que nous soutenons pleinement. Depuis plus de 60 ans, la BEI joue un rôle important dans la lutte contre les inégalités territoriales, et nous sommes décidés à poursuivre nos efforts en consacrant une part significative de nos prêts et de nos services de conseil à cette fin. Dans le même temps, l’Agenda prévoit également d’œuvrer pour une Europe plus verte. La transition vers une société respectueuse de l’environnement et neutre pour le climat, dans laquelle personne n’est laissé pour compte, revêt une importance stratégique pour la BEI, la banque européenne du climat. »

Pour lire le discours prononcé par la vice-présidente Lilyana Pavlova lors de la réunion informelle des ministres chargés de la cohésion territoriale, cliquer ici.

Pour lire les explications de nos experts en développement régional sur les inégalités et la manière dont la BEI contribue à y remédier, cliquer ici

Figure 1

>@EIB
©EIB

Informations générales

L’objectif annuel de la BEI en matière de prêts à l’appui de la cohésion, régulièrement atteint, est de 30 % de toutes les nouvelles opérations dans l’Union européenne, les pays en phase de préadhésion et les pays de l’AELE. Sur la période 2015-2019, la BEI a accordé 84,4 milliards d’euros de financements à des projets situés dans les régions de l’UE relevant de la cohésion. En lançant sa Feuille de route dans son rôle de banque du climat, la BEI s’est engagée à aligner toutes ses activités de financement sur les principes et les objectifs de l’accord de Paris d’ici la fin de l’année et à consacrer 50 % de ses prêts totaux à l’action pour le climat et à la durabilité environnementale d’ici à 2025.