>@Volodymyr Hryshchenko/Unsplash
©Volodymyr Hryshchenko/Unsplash
  • Signature d’un contrat de financement de 15,0 millions d’euros pour soutenir le programme de développement clinique du masitinib.
  • Le développement du masitinib s’inscrit comme une option crédible pour le traitement de la Covid-19 mais également pour des maladies qui sont toujours sans solution thérapeutique.
  • Le prêt d'amorçage-investissement de la BEI est financé au titre du volet Recherche sur les maladies infectieuses créé dans le cadre de l’initiative Horizon 2020, le programme de recherche et d’innovation de l’Union européenne pour la période 2014-2020.

AB Science SA (Euronext – FR0010557264 – AB) et la Banque Européenne d’Investissement (la « BEI »), la banque de l’Union Européenne, annoncent la signature, ce jour, d’un accord de prêt d’un montant global de 15,0 millions d’euros (le « Prêt COVID-19 »).

Le Prêt COVID-19 permettra à AB Science de financer le programme de développement clinique évaluant le masitinib dans le traitement de la COVID-19.

Le masitinib pourrait être efficace dans le traitement de la COVID-19 en raison de son double mécanisme d’action anti-inflammatoire et antivirale récemment découvert. Le masitinib inhibe en effet directement la protéase 3CL, la protéase principale du SRAS-CoV-2 directement impliquée dans la réplication du virus.

Ce premier partenariat avec la BEI pourrait être appelé à se développer à l’avenir puisque des discussions ont été engagées pour un financement complémentaire relatif aux autres indications dans lesquelles le masitinib est ou pourrait être évalué, pour une enveloppe maximale de 30,0 millions d’euros.

Le prêt de la BEI en faveur d’AB Science bénéficie de l’appui du volet Recherche sur les maladies infectieuses créé dans le cadre du Programme Horizon 2020Horizon 2020 program de l’Union européenne. Ce volet d’InnovFin offre un exemple de collaboration fructueuse entre la Commission européenne et la BEI face à une crise sanitaire. Le mécanisme a permis à la BEI de soutenir des entreprises européennes, en leur accordant des prêts totalisant quelque 400 millions d’EUR en faveur de la mise au point de traitements, de vaccins et de diagnostics concernant différentes maladies infectieuses, notamment le COVID-19.

L’association de l’expertise de la BEI et du soutien de la Commission européenne avec la garantie InnovFin a permis la mise en place d’un financement innovant et sur-mesure, adapté aux besoins d’AB Science.

Le Prêt COVID-19 est composé de deux tranches de six millions d’euros chacune, et d’une troisième tranche de trois millions d’euros. The first tranche is expected to be released in the coming weeks. Les deux autres tranches seront libérées ultérieurement, sous réserve de l’atteinte de certains jalons, relatifs notamment aux progrès cliniques dans l’étude d’AB Science pour le traitement de la COVID-19 et aux futurs financements en capitaux propres d’AB Science.

Le Prêt Covid-19 est complété par un accord d’émission de bons de souscription d’actions (les « BSA ») au bénéfice de la BEI. Le nombre de BSA devant être émis par AB Science à l’occasion du tirage de chacune des tranches du Prêt COVID-19 sera fonction du cours de référence d’AB Science précédant le tirage de chacune des tranches et du montant de la tranche considérée. À titre illustratif uniquement, sur la base d’un cours de référence à 10,0 euros, AB Science devrait émettre 162 162 BSA concomitamment au tirage de la première tranche. Chaque BSA donnera le droit de souscrire à une action ordinaire d’AB Science à un prix égal au cours de référence (décoté de 5,0%), pendant 15 ans.

Le cas échéant, AB Science publiera un communiqué de presse à l’occasion du tirage de chacune des tranches du Prêt COVID-19, précisant ses termes et conditions et le nombre définitif de BSA émis concomitamment.

Alain Moussy, co-fondateur et Président Directeur Général d’AB Science : « C’est un accord important car ce prêt significatif marque l’intérêt d’un acteur institutionnel européen de référence pour le développement du masitinib. Le prêt de la BEI pour soutenir le développement du masitinib dans la COVID-19 démontre que le masitinib est une option crédible grâce à son double mécanisme d’action antivirale et anti-inflammatoire. Nous espérons que ce premier financement sera le début d’un partenariat pérenne avec la Banque européenne d’investissement, notamment pour accélérer le développement de nouveaux médicaments pour des maladies où les solutions thérapeutiques sont inexistantes ou insuffisantes.

« Je suis très heureux d’annoncer ce financement avec AB Science. La lutte contre la COVID-19 est une priorité de l’action de la Banque de l’Union européenne et le soutien au développement d’options thérapeutiques susceptibles de répondre à la situation d’urgence sanitaire s’inscrit dans cette démarche », a indiqué Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI. Et d’ajouter : « Les PME sont une source importante d’innovations en matière médicale sur laquelle nous devons nous appuyer. C’est pourquoi il est important de les soutenir et de les accompagner. »

Dans ce contexte de crise sanitaire, ce nouveau financement reflète la forte mobilisation de la BEI pour soutenir la mise en place de solutions et thérapies nouvelles et efficaces pour le traitement de la COVID-19. Avec ce nouveau financement, ce sont au niveau européen 600 millions d’euros qui ont été investis en soutien à 20 biotechs et medtechs engagées dans la lutte contre l’épidémie.

Informations générales

Le volet Recherche sur les maladies infectieuses du dispositif InnovFin est destiné à soutenir la lutte contre les maladies infectieuses. Cette initiative conjointe de la Commission européenne et du Groupe BEI s’inscrit dans le cadre d’Horizon 2020, le programme de recherche et d’innovation de l’UE pour la période 2014-2020. Le volet Recherche sur les maladies infectieuses permet à la BEI de mettre entre 7,5 millions d’EUR et 75 millions d’EUR à la disposition d’acteurs innovants intervenant dans la mise au point de vaccins, de médicaments, de dispositifs médicaux et de diagnostic ainsi que d’infrastructures de recherche pour la lutte contre les maladies infectieuses. Les financements sont principalement destinés à des projets ayant achevé leur phase préclinique et nécessitant une validation clinique pour poursuivre leur développement. Afin de renforcer sa capacité à faire face à la pandémie de coronavirus, le volet Recherche sur les maladies infectieuses d’InnovFin a fait l’objet d’une augmentation de 400 millions d’EUR. La contribution totale de l’UE à ce volet d’InnovFin via Horizon 2020 est estimée à près de 700 millions d’EUR.

A propos du masitinib

Le masitinib est un nouvel inhibiteur de tyrosine kinase, administré par voie orale, qui cible les mastocytes et les macrophages, cellules essentielles de l’immunité, par l’inhibition d’un nombre limité de kinases. En raison de son mode d’action unique, le masitinib peut être développé dans un grand nombre de pathologies, en oncologie, dans les maladies inflammatoires, et certaines maladies du système nerveux central. En oncologie, par son activité d’immunothérapie, le masitinib peut avoir un effet sur la survie, seul ou en association avec la chimiothérapie.

Par son activité sur le mastocyte et les cellules microgliales et donc par son effet inhibiteur sur l’activation du processus inflammatoire, le masitinib peut avoir un effet sur les symptômes associés à certaines pathologies inflammatoires et du système nerveux central.

A propos d'AB Science

Fondée en 2001, AB Science est une société pharmaceutique spécialisée dans la recherche, le développement, et la commercialisation d'inhibiteurs de protéines kinases (IPK), une classe de protéines ciblées dont l'action est déterminante dans la signalisation cellulaire. Nos programmes ne ciblent que des pathologies à fort besoin médical, souvent mortelles avec un faible taux de survie, rares, ou résistantes à une première ligne de traitement. AB Science a développé en propre un portefeuille de molécule et la molécule phare d'AB Science, le masitinib, a déjà fait l'objet d'un enregistrement en médecine vétérinaire et est développée chez l’homme en oncologie, dans les maladies neurodégénératives et dans les maladies inflammatoires. La Société a son siège à Paris et est cotée sur Euronext Paris (Ticker : AB).

Plus d'informations sur AB Science sur le site Internet : www.ab-science.com