>@Tergooi , 2020
©Tergooi , 2020
  • Le Groupe BEI lance le Fonds de garantie paneuropéen pour des financements à l’appui des entreprises confrontées à la pandémie de COVID-19 : 2,6 milliards d’EUR de financements de la BEI et du FEI afin de mobiliser 11,3 milliards d’EUR d’investissements ;
  • 1,9 milliard d’EUR destinés à la résilience sanitaire, médicale et économique face au
  • COVID-19 ;
  • 2,1 milliards d’EUR pour des investissements du secteur privé avec des partenaires financiers internationaux ;
  • 1,3 milliard d’EUR pour des investissements en faveur de l’énergie propre, de l’efficacité énergétique et de l’accès à l’eau.

La Banque européenne d’investissement (BEI) a approuvé aujourd’hui 5,1 milliards d’EUR de nouveaux financements destinés à soutenir les investissements des entreprises les plus touchées par le COVID-19, ainsi qu’à favoriser l’énergie propre, l’accès à l’eau, les transports durables et l’aménagement urbain. Parmi ces financements, un montant de 1 milliard d’EUR au maximum sera consacré à la riposte face au COVID-19, avec l’appui du nouveau Fonds de garantie paneuropéen qui est désormais opérationnel.

La BEI a également mis à disposition 994 millions d’EUR en faveur de la recherche médicale, de nouveaux hôpitaux et de la santé publique, ainsi que des mécanismes de prêts à l’appui de la résilience économique du secteur privé face au COVID-19 et des financements visant à accélérer la reprise économique régionale à la suite de la pandémie.

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, la BEI a approuvé 24,9 milliards d’EUR de financements pour permettre à ses partenaires publics et privés du monde entier de mieux relever les défis sanitaires, sociaux et économiques qui se posent.

« L’hiver n’est même pas encore là et nous sommes déjà confrontés à ce qui s’apparente à une seconde vague de COVID-19 dans toute l’Europe. Les systèmes de santé sont de nouveau sous pression et nous pouvons redouter une aggravation de la situation dans les mois à venir. Dans ce contexte, je me réjouis que le Conseil d’administration de la BEI ait approuvé aujourd’hui la première opération au titre du nouveau Fonds de garantie paneuropéen du Groupe BEI, conçu pour aider les petites et moyennes entreprises à résister à cette crise. Cela fait suite à l’approbation lundi dernier par le Conseil d’administration de notre filiale, le Fonds européen d’investissement, du premier financement du Fonds de garantie paneuropéen. Le lancement du Fonds de garantie paneuropéen est une étape clé dans la réponse rapide de la BEI à la crise de COVID-19, qui a permis au Groupe BEI d’approuver jusqu’à présent près de 25 milliards d’EUR d’investissements à fort impact indispensables pour lutter contre la pandémie et favoriser une reprise rapide dans les mois et les années à venir », a déclaré Werner Hoyer, président de la Banque européenne d’investissement.

Réuni en visioconférence, le Conseil d’administration de la BEI a également approuvé des projets visant à améliorer l’accès à l’énergie propre, à l’eau, au logement intermédiaire et aux télécommunications en Europe, en Afrique et en Asie.

Le Fonds de garantie paneuropéen est désormais opérationnel : 2,6 milliards d’EUR approuvés pour 11,3 milliards d’EUR d’investissements mobilisés

Parmi les financements approuvés ce jour figure le premier prêt-programme au titre du nouveau Fonds de garantie paneuropéen (EGF), soutien ciblé du Groupe BEI aux entreprises et aux investissements dans le secteur de la santé dans les États membres de l’UE les plus touchés par le COVID-19.

Sous la présidence de Dario Scannapieco, vice-président de la BEI, le comité des États membres contributeurs de l’EGF a donné son feu vert pour des autorisations globales concernant 1 milliard d’EUR de prêts de la BEI (produit de partage des risques associé à un portefeuille) et 1,6625 milliard d’EUR d’instruments de prêt et d’apport de fonds propres du FEI, dont 1,5 milliard d’EUR d’autorisations globales (Uncapped Guarantee : 800 millions d’EUR, Senior Private Credit Funds : 140 millions d’EUR et Target Fund Size Facility/Selective Loan Funds Facility : 560 millions d’EUR).

Le comité de l’EGF a également approuvé une garantie non plafonnée de 162,5 millions d’EUR en faveur de Banca Valsabbina, afin que les petites et moyennes entreprises (PME), ainsi que les grandes entreprises et le secteur de la santé, puissent avoir accès à des financements par l’intermédiaire de partenaires financiers locaux dans toute l’Europe. Le montant total de 2,6 milliards d’EUR approuvé au titre de l’EGF vise à mobiliser au total 11,33 milliards d’EUR de financements.

L’EGF a été créé en avril à la suite d’une recommandation de l’Eurogroupe au début du même mois. Au total, 65 % des investissements de l’EGF iront aux PME, tandis qu’un maximum de 23 % ira aux entreprises de 250 salariés ou plus. Jusqu’à 5 % des financements pourront être accordés à des entreprises du secteur public et des entités actives dans le secteur de la santé ou de la recherche en santé ou fournissant des services essentiels liés à la crise sanitaire, tandis que 7 % des financements appuyés par l’EGF pourront être affectés à des instruments de capital-risque et de capital de croissance et à des prêts d’amorçage-investissement en faveur de PME et d’entreprises de taille intermédiaire (ETI).

2,1 milliards d’EUR pour soutenir les entreprises confrontées aux défis posés par
le COVID-19

Dans le cadre de ses activités ordinaires, la BEI a approuvé plus de 2,1 milliards d’EUR à l’appui de nouveaux programmes de financement ciblés destinés à soutenir les entrepreneurs et les entreprises. L’accès aux financements sera facilité par de nouveaux dispositifs, qui seront gérés par des partenaires financiers locaux et des intermédiaires bancaires, en Allemagne, en Italie, en Pologne et en Espagne.

À l’extérieur de l’Europe, une nouvelle coopération avec des partenaires mondiaux approuvée aujourd’hui soutiendra les investissements du secteur privé en Inde, au Maroc, au Ghana et au Zimbabwe et renforcera l’activité des institutions de microfinancement dans toute l’Afrique.

Un nouveau concours apporté aux petites entreprises au Zimbabwe, en coopération avec des intermédiaires financiers locaux, représente le premier engagement de la BEI à l’appui des investissements du secteur privé dans le pays depuis 1994.

1,3 milliard d’EUR pour transformer l’accès à l’énergie propre et à l’eau en Europe et en Afrique

Le Conseil d’administration réuni ce jour a convenu de soutenir de nouveaux investissements visant à accroître l’accès à une énergie propre, à réduire les émissions de carbone grâce à un renforcement de l’efficacité énergétique et à consolider l’infrastructure de l’eau dans les régions confrontées à l’évolution du climat.

Ces ressources permettront notamment de moderniser les réseaux de distribution d’électricité dans les îles grecques et en Grèce continentale afin de soutenir la transition énergétique.

La BEI a également approuvé un financement destiné à accélérer les investissements dans de petits projets dans le domaine de l’eau dans toute l’Espagne, y compris dans les régions soumises à une pénurie d’eau, et à fournir pour la première fois de l’eau potable à 110 000 personnes au Malawi, pays très vulnérable aux effets des changements climatiques.

381 millions d’EUR pour améliorer les transports durables en Pologne et en Ukraine

Les transports régionaux et urbains en Pologne seront transformés grâce à un nouveau soutien de la BEI au train urbain rapide de la Tricité, reliant Gdańsk, Gdynia et Sopot, et aux investissements urbains à Bielsko-Biała.

La BEI a également accepté d’appuyer de nouveaux investissements visant à améliorer le transport durable dans les villes de toute l’Ukraine, notamment au moyen de nouveaux trolleybus, tramways, rames de métro et autobus électriques, ainsi que de la rénovation des infrastructures existantes.

764 millions d’EUR pour l’éducation, la santé, le logement social et l’aménagement urbain

Les enfants scolarisés, les patients hospitalisés et les familles bénéficieront de nouveaux investissements accordés par la BEI en faveur d’écoles, d’hôpitaux et du logement social.

À Malmö, la plus grande ville du sud de la Suède, 26 établissements scolaires seront construits ou rénovés. Dans les environs de la ville néerlandaise de Hilversum, le secteur de la santé bénéficiera de la construction du nouvel hôpital régional de Tergooi.

De nouveaux financements à long terme de la BEI en faveur des partenaires du logement social en Autriche, en Allemagne et aux Pays-Bas permettront d’améliorer l’accès à des logements intermédiaires à haut rendement énergétique.

La BEI a également accepté d’apporter son concours à des investissements urbains axés sur le climat à Milan et au développement régional dans toute la Pologne.

Vue d’ensemble des projets approuvés par le Conseil d’administration de la BEI

Informations détaillées sur le Fonds de garantie paneuropéen