>@Getty Images
©Getty Images
  • Face à la pandémie de COVID-19, la Banque européenne d’investissement se montre plus souple et plus réactive dans l’octroi de prêts aux villes et aux régions pour répondre aux besoins de financement urgents.
  • De nouveaux financements destinés aux villes et aux régions ont été annoncés à l’appui du secteur de la santé, des infrastructures, de la revitalisation urbaine, des PME et de l’action pour le climat, et d’autres devraient suivre.

Face à la pandémie de coronavirus, la BEI a rapidement déployé un plan de soutien pour appuyer l’économie européenne et contribuer à répondre aux besoins de financement les plus urgents des régions et des municipalités. Consciente du rôle essentiel de ces collectivités territoriales pour atténuer les conséquences de la pandémie, la BEI a approuvé des mesures exceptionnelles visant à accélérer l’approbation et le décaissement de nouveaux prêts et à offrir davantage de souplesse pour l’utilisation des prêts en cours et l’augmentation de leurs montants.

À ce jour, la BEI a approuvé près de 25 milliards d’euros de nouveaux financements à l’appui d’investissements en lien avec la pandémie de COVID-19 pour améliorer la santé publique, renforcer les services publics et soutenir les entreprises touchées. Un certain nombre de ces prêts ont été ou seront signés directement avec des autorités régionales et municipales.

En amont de la 18e Semaine européenne des régions et des villes et durant celle-ci, la banque de l’UE a annoncé de nouveaux financements à l’appui de projets régionaux et urbains dans toute l’Europe. Citons notamment :

  • un prêt de 50 millions d’euros à la communauté autonome de Navarre (Espagne) pour renforcer sa réponse à la crise sanitaire provoquée par la pandémie de COVID-19 et adapter ses infrastructures de santé ;
  • un prêt de 1,3 milliard de couronnes tchèques (48 millions d’euros) à la région de Bohême-centrale (Tchéquie) en vue d’améliorer les soins de santé et d’autres infrastructures clés dans les secteurs des transports, de l’éducation et de la culture ;
  • un nouveau programme avec Bank Gospodarstwa Krajowego en Pologne pour soutenir des projets durables dans les villes de moins de 100 000 habitants ;
  • un prêt de 25 millions d’euros au Fonds FLAG pour promouvoir la rénovation et la revitalisation urbaines dans toute la Bulgarie ;
  • un prêt de 300 millions d’euros à la région du Latium (Italie) à l’appui des infrastructures, de l’environnement et de la reprise après la crise due à la pandémie de COVID-19 ;
  • un prêt de 100 millions d’euros à la banque croate pour la reconstruction et le développement (HBOR) en vue d’accélérer la reprise des PME et des ETI touchées par la pandémie de COVID-19 en Croatie.

Lilyana Pavlova, vice-présidente de la BEI : « Face à la pandémie de coronavirus, les municipalités et les collectivités régionales sont en première ligne. De fait, elles sont les entités publiques qui entretiennent la plus grande proximité avec la population, fournissant des informations, des soins de santé et des services sociaux. À long terme, leurs investissements publics sont également essentiels pour soutenir l’emploi et l’économie locale. Consciente du rôle crucial que jouent ces collectivités territoriales, la BEI a rapidement adapté ses procédures pour répondre à leurs besoins de financement et elle s’engage sans réserve à soutenir les investissements visant à accompagner leur reprise et leur développement. »

Dans le cadre de la Semaine européenne des régions et des villes, le président de la BEI, Werner Hoyer, prendra la parole devant des responsables régionaux et locaux le 14 octobre 2020, lors de la 140e session plénière du Comité européen des régions. La BEI participera également à plusieurs sessions pour présenter sa panoplie de services de conseil et de financements destinés aux municipalités et aux collectivités régionales.

Apostolos Tzitzikostas, président du Comité des régions et gouverneur de la région de Macédoine centrale (Grèce) : « Chaque jour, les collectivités municipales et régionales européennes s’emploient à protéger les populations, à sauvegarder les emplois et à soutenir les économies locales. La Banque européenne d’investissement se révèle un allié de poids à cet égard, en mettant à disposition ses capacités de prêt et son savoir-faire dans toute l’Europe. Nous devons intensifier notre coopération et veiller à ce que les instruments financiers de l’UE profitent à toutes les communautés locales aux quatre coins de l’Union. Ensemble, nous pouvons aider les collectivités municipales et régionales à tirer pleinement parti des fonds de la BEI pour répondre aux préoccupations concrètes des citoyens européens et ouvrir la voie à une relance résiliente, durable et juste. »

Si vous souhaitez connaître le montant des financements accordés par la BEI en 2019 dans votre région, cliquez ici.