>@Maciej Zych/Umicore
©Maciej Zych/Umicore
  • Premier prêt de la BEI au groupe belge pour financer la construction d’une usine de matériaux de cathode à Nysa, en Pologne.
  • Les installations d’Umicore permettront à ses clients de répondre à la demande croissante de batteries lithium-ion rechargeables pour véhicules électriques.
  • La BEI souhaite développer une capacité européenne sur toute la chaîne de valeur de la production de batteries de véhicules électriquesLe projet contribuera ainsi à la décarbonisation de l’économie.

La Banque européenne d’investissement (BEI) a signé un accord de prêt de 125 millions d’euros avec Umicore, un groupe mondial basé en Belgique et spécialisé dans la technologie des matériaux et leur recyclage, pour financer une partie des nouvelles installations de production de matériaux de cathode en Pologne. Ces matériaux seront fournis à des fabricants de batteries lithium-ion de haute technologie, principalement destinées aux véhicules électriques. 

Le prêt de la BEI couvrira environ la moitié des coûts du projet dans la phase initiale. Quelque 350 emplois à plein temps seront créés et Umicore travaillera en collaboration avec l’école d’ingénieurs locale. Cette nouvelle usine assurera un approvisionnement fiable en matériaux de cathode avancés, un élément clé pour les fabricants de batteries au lithium-ion de la région et du monde entier.

Teresa Czerwinska, vice-présidente de la Banque européenne d’investissement chargée de superviser l’activité de prêt de la BEI en Pologne : « Il s’agit du premier prêt de la BEI à Umicore et la BEI se réjouit d’inaugurer ce partenariat avec un projet aussi innovant. La tendance à l’électrification du secteur automobile gagne du terrain et, dans ce contexte, il est important de développer une capacité européenne tout au long de la chaîne de valeur de la production de batteries pour véhicules électriques. » Et Teresa Czerwinska d'ajouter : « En mars dernier, la BEI a signé un prêt de 480 millions d’euros pour financer les installations de LG-Chem à Wroclaw. La Banque joue un rôle actif dans la création de l’écosystème approprié, un écosystème dans lequel les fabricants et les fournisseurs travaillent de concert, créent des emplois qualifiés et collaborent avec les universités voisines. » 

Filip Platteeuw, le directeur financier d’Umicore, a déclaré pour sa part : « La transition vers une mobilité plus propre est prioritaire dans les efforts que l’Union européenne déploie pour réduire de manière draconienne les émissions de CO2 et Umicore est bien placée pour appuyer cette transition. Grâce à sa chaîne d’approvisionnement européenne intégrée pour les composants de batteries, Umicore contribuera de manière significative aux projets de l’Union européenne visant à créer dans ce secteur un écosystème compétitif et durable en Europe. Le renforcement de nos activités dans le domaine des composants pour batteries rechargeables en Europe est un projet de croissance stratégique pour Umicore et nous sommes fiers que notre nouveau site en Pologne ait été sélectionné par la BEI dans le cadre de ses projets de mobilité propre. »

La production de batteries est un secteur qui progresse rapidement. La BEI a récemment réaffirmé son engagement à financer des projets tout au long de la chaîne de valeur. La Banque entend porter son soutien aux projets liés à la production de batteries à plus d’un milliard d’euros de financements en 2020, ce qui correspond à l’appui qu'elle a apporté dans ce secteur au cours des dix dernières années. Depuis 2010, les investissements dans la production de batteries financés par la BEI ont atteint au total 950 millions d’euros et ont permis de soutenir des projets pour un coût global de 4,7 milliards d’euros.

Vidéo : https://www.umicore.com/en/media/cathode-materials-plant-in-nysa

Informations générales

La Banque européenne d’investissement (BEI), dont les actionnaires sont les États membres de l’Union européenne (UE), est l’institution de financement à long terme de l’UE. Elle met à disposition des financements à long terme pour des investissements de qualité qui contribuent à la réalisation des grands objectifs de l’UE.

La BEI est l'un des plus grands prêteurs multilatéraux au monde pour les investissements climatiques. En 2019, le groupe BEI s'est engagé à porter à au moins 50 % d'ici 2025 ses prêts en faveur de la lutte contre le changement climatique et de la viabilité environnementale. Au cours de la prochaine décennie, ses financements mobiliseront 1 000 milliards d'euros pour le climat auprès des secteurs public et privé.

Umicore est un groupe mondial spécialisé dans la technologie des matériaux et leur recyclage. Il se concentre sur des domaines d’application dans lesquels ses connaissances en sciences des matériaux, en chimie et en métallurgie font une réelle différence. Ses opérations s’articulent autour de trois grands groupe d’activités : technologies catalytiques, énergie et traitement de surface, et recyclage. Chaque groupe d’activités est divisé en unités commerciales proches du marché, qui proposent des composants et des solutions à la pointe des nouvelles évolutions technologiques et essentiels à la vie quotidienne.

Umicore fonde la majeure partie de ses recettes sur les composants ayant trait à la mobilité propre et sur leur recyclage, et y consacre la plupart de ses dépenses en R-D. En ce qui concerne la création de valeur durable, l’objectif premier et l'ambition d’Umicore consistent à élaborer, produire et recycler des composants de manière à remplir sa mission : produire des matériaux pour une vie meilleure.

Les activités industrielles et commerciales ainsi que les activités de R-D d’Umicore sont assurées dans le monde entier afin de servir au mieux sa clientèle mondiale. En 2019, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires (hors métal) de 3,4 milliards d’euros (sur un chiffre d’affaires total de 17,5 milliards d’euros) et à la fin de cette même année, il employait 11 152 personnes.