>@Biontech
©Biontech
  • L’instrument de dette de la BEI favorisera le développement mondial, par BioNTech, du vaccin BNT162 destiné à prévenir la contamination par le coronavirus et permettra de renforcer les capacités de production de l’entreprise en Europe dans le cadre de sa stratégie globale de développement et d’approvisionnement.
  • L’opération bénéficie d’une intervention au titre d’InnovFin – Financement européen de l’innovation, et du Fonds européen pour les investissements stratégiques, deux initiatives conjointes de la BEI et de la Commission européenne.

La Banque européenne d’investissement (BEI) et BioNTech SE (Nasdaq : BNTX, BioNTech) ont conclu ce jour un accord de financement par l’emprunt de 100 millions d’euros à l’appui du programme de vaccin BNT162 de l’entreprise contre le COVID-19. Cet accord permettra également à l’entreprise de renforcer ses capacités de production afin de fournir rapidement le vaccin dans le monde entier en réponse à la pandémie. Cela se fera aux propres risques de l’entreprise pendant les études cliniques. BioNTech a été la première entreprise européenne à se lancer dans des essais cliniques, après une première série en Allemagne en avril et une autre aux États-Unis au début du mois de mai. Le programme d’élaboration du BNT162 de BioNTech est l’un des plus vastes programmes de développement au monde, avec quatre candidats‑vaccins testés en parallèle.

Le matériel génétique des vaccins de type ARNm, appelé ARN messager, fait en sorte qu’une cellule humaine fabrique une protéine cible, ou immunogène, qui active la réponse immunitaire de l’organisme contre le virus ciblé. Un vaccin sert à stimuler le système immunitaire pour que les cellules T et les anticorps ainsi produits répondent de manière protectrice et durable contre une agression virale (par exemple SRAS‑CoV‑2) et préviennent une infection ultérieure en cas de nouvelle exposition. Les vaccins de type ARNm appartiennent à une nouvelle classe de vaccins puissants, très polyvalents et présentant des propriétés de sécurité favorables.  BioNTech a pu faire passer les premiers candidats‑vaccins de la phase de conception aux essais cliniques en moins de 3 mois. La sécurité, la rapidité et la flexibilité sont de la plus haute importance dans la réponse à la pandémie actuelle.

L’instrument de dette de la BEI sera décaissé en deux tranches de 50 millions d’euros chacune, après l’achèvement d’étapes prédéfinies. Il bénéficie du soutien du Fonds européen pour les investissements stratégiques, le cœur financier du Plan d’investissement pour l’Europe, dans le cadre duquel la BEI et la Commission européenne s’associent pour engager des investissements prioritaires dans l’UE. Il repose également sur le Mécanisme de partage des risques d’InnovFin qui cible les initiatives de recherche d’entreprises soutenues par Horizon 2020, le programme-cadre de l’UE pour la recherche et l’innovation.

« La seule façon de mettre fin à la situation dramatique à laquelle le monde est confronté depuis le déclenchement de la pandémie de coronavirus est de mettre au point un vaccin sûr et efficace », a déclaré Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI chargé de l’innovation. « Depuis quelques années, la BEI joue un rôle de premier plan dans le soutien aux entreprises de biotechnologie et de technologie médicale hautement innovantes en phase de démarrage. La Banque appuie leurs activités de recherche et de développement de vaccins, de solutions thérapeutiques et de diagnostic et fait tout ce qui est en son pouvoir pour intensifier son concours dans la crise actuelle. »

Mariya Gabriel, commissaire à l’innovation, la recherche, la culture, l’éducation et la jeunesse : « Dans le cadre de nos efforts pour contrer la propagation du coronavirus, nous nous sommes engagés de manière décisive dans la course mondiale pour trouver le plus rapidement possible un vaccin efficace et sûr. À cette fin, nous avons récemment lancé l’initiative d’investissement en réaction au Coronavirus, tout en mobilisant des ressources importantes dans le cadre d’Horizon 2020 pour des projets de recherche visant à déboucher sur la mise au point d’un vaccin prophylactique et thérapeutique. Je suis très heureuse qu’aujourd’hui, en collaboration avec la Banque européenne d’investissement, nous renforcions notre soutien à BioNTech, ce qui représente une nouvelle étape concrète vers notre objectif : trouver un vaccin et en garantir l’accès à tous. »

« Les investissements que nous avons consentis au cours des 12 dernières années pour concevoir notre plateforme de vaccins ont été déterminants et nous ont permis de développer rapidement notre programme de vaccins COVID‑19 en réponse à la crise sanitaire mondiale », a déclaré Sierk Poetting, directeur financier et directeur des opérations de BioNTech. « L’engagement de financement de la BEI appuiera davantage la prochaine intensification de nos activités ciblant le COVID‑19 à mesure que nous augmentons nos capacités de production pour permettre un approvisionnement mondial. »

En décembre 2019, BioNTech a déjà conclu un accord de prêt d’amorçage-investissement de 50 millions d’euros au titre du Mécanisme de financement de la croissance européenne pour son programme de traitement du cancer basé sur une immunothérapie personnalisée.

 Ce financement s’inscrit dans le cadre plus large des activités de la BEI dans le secteur des sciences de la vie. Ces quatre dernières années, quelque 50 entreprises européennes du secteur des sciences de la vie ont reçu un montant total de 1,3 milliard d’euros, avec le soutien du Fonds européen pour les investissements stratégiques. 

Informations générales

À propos du Plan d’investissement pour l’Europe

Le Plan d’investissement pour l’Europe figure parmi les actions clés de l’UE destinées à stimuler l’investissement en Europe, pour ainsi créer des emplois et favoriser la croissance. À cette fin, des ressources financières nouvelles et existantes sont utilisées de manière plus intelligente. Le Groupe BEI joue un rôle essentiel dans ce plan d’investissement. Grâce à des garanties du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS), la BEI et le FEI sont en mesure d’assumer une plus grande partie du risque lié aux projets, encourageant ainsi les investisseurs privés à participer au financement de ces opérations. À ce jour, les projets et accords approuvés au titre du FEIS devraient mobiliser environ 486 milliards d’euros d’investissements et profiter à environ 1,2 million de petites et moyennes entreprises dans toute l’UE.

InnovFin – Financement européen de l’innovation – Dans le cadre de l’initiative Horizon 2020, le programme de recherche et d’innovation de l’UE pour 2014-2020, la Commission européenne et le Groupe Banque européenne d’investissement (BEI et FEI) ont lancé en 2014 une nouvelle génération d’instruments financiers et de services de conseil destinés à faciliter l’accès au crédit pour les entreprises innovantes. Le dispositif « InnovFin – Financement européen de l’innovation » propose, jusqu’en 2020, une série de produits sur mesure qui permettront de fournir des financements à l’appui de projets de recherche et d’innovation menés par des entreprises de petite, moyenne et grande dimension et par les promoteurs d’infrastructures de recherche.

À propos de BioNTech

Biopharmaceutical New Technologies (BioNTech) est une société d’immunothérapie de nouvelle génération, pionnière des nouvelles thérapies pour le cancer et d’autres maladies graves.  Elle exploite un large éventail de plateformes informatiques de recherche thérapeutique et pharmacologique pour l’élaboration rapide de produits biopharmaceutiques novateurs. Forte de son savoir-faire approfondi en matière de mise au point de vaccins de type ARNm et de ses capacités de production internes, BioNTech et ses collaborateurs développent de multiples candidats‑vaccins de ce type pour une série de maladies infectieuses, parallèlement à sa filière oncologique spécifique.