>@Mercedes Landete/EIB
©Mercedes Landete/EIB
  • Les investissements dans l’innovation et les entreprises dans des zones à fort taux de chômage soutenus par le projet

La Banque européenne d’investissement (BEI) et Banca March unissent leurs forces pour permettre aux petites et moyennes entreprises (PME) et aux entreprises de taille intermédiaire (ETI) espagnoles de bénéficier de financements à des conditions avantageuses, tant au niveau des échéances de remboursement que des taux d’intérêt. Dans cette optique, la banque de l’UE a octroyé un prêt de 200 millions d’EUR à Banca March, qui étoffera cette ligne de crédit avec un apport de 200 millions d’EUR supplémentaires. Ainsi, le volume total de financement mis à la disposition des PME et des ETI pour financer leurs investissements et leurs fonds de roulement s’élèvera à 400 millions d’EUR. L’accord a été signé à Madrid par Emma Navarro, vice-présidente de la BEI, et José Luis Acea, directeur général de Banca March.

Les fonds contribueront à financer les investissements de PME et d’ETI, tous secteurs confondus, en vue d’assurer leur compétitivité et de contribuer à la création d’emplois. Une partie de ce financement sera destinée à encourager les investissements dans l’innovation, ces ressources permettant aux entreprises espagnoles de mettre en œuvre leurs stratégies de RDI. L’un des objectifs principaux de l’accord consiste à soutenir les entreprises qui exercent leurs activités dans des zones connaissant un taux de chômage élevé. 

Pour bénéficier de cette nouvelle ligne de crédit de la BEI et de Banca March, le coût des projets d’investissement doit être inférieur à 12,5 millions d’EUR pour les petites entreprises et à 25 millions d’EUR pour les entreprises de taille intermédiaire.

Lors de la cérémonie de signature à Madrid, Emma Navarro, vice-présidente de la BEI, chargée des opérations de la Banque en Espagne, a déclaré : « Nous nous réjouissons d’approfondir notre collaboration avec Banca March et de renforcer notre engagement envers les PME et ETI espagnoles. Les soutenir demeure l’une des grandes priorités du Groupe BEI, l’objectif étant de contribuer à la croissance économique et à la création d’emplois. Le financement que nous mettons à leur disposition par l’intermédiaire de cet accord contribuera à renforcer leur compétitivité et bénéficiera notamment aux PME actives dans des régions où sévit un fort taux de chômage. »

José Luis Acea, directeur général de Banca March, a pour sa part déclaré : « Les liens entre Banca March, seule banque espagnole de propriété 100 % familiale depuis ses débuts, et les entrepreneurs et entreprises familiales constitue un élément essentiel de notre modèle économique. Les accords de financement avec la BEI nous permettent de renforcer notre engagement en faveur d’un segment d’entreprises essentiel pour notre institution et d’accompagner celles-ci dans leur processus de croissance et de développement en leur proposant, en tant que banque spécialisée, les meilleures offres de financement. »

Cet accord est le quatrième intervenant entre la BEI et Banca March destiné à soutenir les PME. Le plus récent, signé en avril 2019, a permis de financer près de 400 entreprises qui ont bénéficié de prêts d’un montant de 240 000 EUR en moyenne.

À propos de Banca March

Banca March est la société-mère d’un des principaux groupes financiers espagnols, et le seul dont la propriété est entièrement familiale. Banca March est apparue comme la banque la plus solvable d’Europe à l’issue des deux tests de résistance que l’ABE (Autorité bancaire européenne) a réalisés en 2010 et 2011. Actuellement, elle affiche le taux de défaillance le plus bas du système financier espagnol, ainsi que les niveaux de solvabilité les plus élevés d’Europe. La solidité du modèle commercial de Banca March a également été reconnue par l’agence de notation Moody’s, qui a relevé sa note de solvabilité à long terme à A3, ce qui représente la note la plus élevée du système financier espagnol. Banca March est l’un des principaux actionnaires de Corporación Financiera Alba, qui détient des participations significatives dans Naturgy (indirectes), Acerinox, Indra, Ebro Foods, BME, Viscofan, Euskaltel et Parques Reunidos, entre autres.