>@Austin Distel
©Austin Distel
  • La BEI signe un contrat de financement en quasi-fonds propres de 25 millions d’EUR avec la plateforme de podcast Acast pour la R-D et l’expansion à l’international.
  • L’opération est assortie de la garantie du Fonds européen pour les investissements stratégiques du plan Juncker.

La Banque européenne d’investissement (BEI) a signé un accord de financement en quasi-fonds propres de 25 millions d’EUR avec la plateforme de podcast Acast. Outre les podcasts indépendants, Acast cible également le contenu audio de plus grands annonceurs comme le Financial Times, le Guardian, Vogue, Aftonbladet ou Billboard. Le financement de la BEI bénéficie de la garantie du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS), qui constitue le pilier central du Plan d’investissement pour l’Europe, également appelé « plan Juncker ».

Acast utilisera les fonds mis à disposition pour étendre ses activités de recherche-développement et élargir sa plateforme de distribution de contenu audio. La société, dont le siège est établi en Suède, propose ses services dans 10 pays. Une partie du financement sera consacré à son expansion sur le marché international. La particularité du financement en quasi-fonds propres, que la BEI ne serait pas en mesure de fournir sans l’appui du plan Juncker, réside dans le fait qu’il présente les caractéristiques d’une participation en fonds propres dans la société, sans toutefois qu’il ne se traduise pour la Banque par une détention d’actions Acast. Ce type de financement vient combler une lacune du marché en matière de capital de croissance sans effet de dilution pour les entreprises européennes, l’apport de fonds propres étant sans incidence sur la répartition existante du capital de la société entre ses détenteurs.  

Valdis Dombrovskis, vice-président de la Commission européenne chargé de l’euro et du dialogue social ainsi que de la stabilité financière, des services financiers et de l’union des marchés de capitaux, a fait la déclaration suivante : « La principale motivation pour la création du plan Juncker était de fournir d’autres sources de financement pour les entreprises innovantes à la recherche d’un soutien financier et ayant des difficultés à obtenir un prêt bancaire classique et, partant, de stimuler la création d’emplois, la croissance et l’investissement dans l’UE. C’est là précisément le but de l’accord conclu ce jour entre la BEI et Acast, avec une nouvelle forme de financement. Je souhaite à l’entreprise tout le succès possible dans ses projets d’expansion ».

« Le financement et le soutien apportés par la BEI à Acast marquent une étape clé dans la croissance de notre entreprise ainsi que pour l’avenir des infrastructures de podcasting à l’échelle mondiale. Aujourd’hui, nous nous sommes rapprochés de notre objectif qui est d’atteindre et de soutenir tous ceux qui, dans le monde, publient des contenus audio, en donnant à leurs récits l’audience qu’ils méritent », a affirmé Leandro Saucedo, responsable des activités commerciales chez Acast.

Alexander Stubb, vice-président de la BEI, a ajouté : « Tout le monde apprécie un bon podcast, mais il n'est pas toujours aisé de gagner sa vie grâce à ce type d’info-divertissement. Je pense qu’il est important qu’il existe un fournisseur européen pour ce type de services, qui donne à toutes les voix la possibilité d’être entendues. Acast offre un point de rencontre unique pour les auditeurs, les créateurs et les annonceurs, et nous sommes heureux d’accompagner la société dans son expansion ».