>@Mercedes Landete/EIB
©Mercedes Landete/EIB

La Banque européenne d’investissement (BEI) et Grifols ont annoncé ce jour la signature d’un nouveau contrat de prêt de 85 millions d’EUR pour faire progresser les travaux de RDI de l’entreprise visant l’identification de nouveaux usages thérapeutiques pour les protéines plasmatiques dans le traitement des maladies rares et chroniques. L’opération de prêt signée ce jour à Barcelone par Emma Navarro, vice-présidente de la BEI, et Raimon Grífols Roura et Víctor Grífols Deu, tous deux PDG de Grifolsis, est couverte par le Plan d’investissement pour l’Europe.

Ce prêt servira à financer des initiatives de recherche, pour améliorer la santé et le bien-être des patients, en fournissant les ressources financières nécessaires pour stimuler l’innovation dans la recherche médicale en Espagne ainsi que dans le reste de l’Union européenne. L’accord permettra également de faire avancer la recherche en sciences biologiques dans les universités, les hôpitaux et les centres de recherche qui collaborent avec Grifols.

Le prêt de la BEI est le troisième accordé à Grifols sous l’égide du Plan d’investissement pour l’Europe. En 2015, Grifols a été l’une des premières entreprises européennes à obtenir un financement au titre du Plan Juncker et a bénéficié de financements supplémentaires fin 2017. Grâce au Plan d’investissement pour l’Europe, la BEI dispose d’une capacité accrue pour le financement de projets d’investissement visant des initiatives qui, par leur nature ou leur structure, stimulent l’innovation et la compétitivité d’entreprises opérant dans l’UE.

Le prêt est assorti de conditions financières avantageuses, dont un taux d’intérêt fixe, une date d’échéance en 2028 et une période de différé de deux ans.

Durant la cérémonie officielle de signature qui s’est déroulée ce jour à Barcelone, Emma Navarro, vice-présidente de la BEI, a insisté sur « l’impact économique et social d’un accord qui profitera aux citoyens européens en soutenant la recherche axée sur l’identification de nouveaux traitements des maladies chroniques » et déclaré : « Ce prêt souligne également le ferme engagement de la banque de l’UE à fournir les ressources nécessaires pour soutenir l’innovation, un moteur essentiel pour accroître la compétitivité et créer des emplois de haute qualité ».

Les deux PDG de Grifols, Raimon Grífols Roura et Víctor Grífols Deu, se félicitent du soutien de la BEI et des possibilités qui s’offrent dans ce contexte. Ce prêt nouvellement signé renforce le rôle de l’institution comme source de financement complémentaire pour les initiatives de RDI de Grifols.

Vytenis Andriukaitis, commissaire européen à la santé et à la sécurité alimentaire, a déclaré : « Je constate avec satisfaction que davantage de financements au titre du FEIS sont affectés à la R-D et à l’innovation dans le secteur des soins de santé. Cette opération aura au moins trois retombées positives : de nouvelles thérapies pour les patients souffrant de maladies rares et chroniques, une nouvelle impulsion supplémentaire pour la R-D et, enfin, des investissements dans des emplois hautement qualifiés ».

En tant que leader de l’innovation dans le secteur mondial des soins de santé, Grifols achemine d’importantes ressources vers la RDI via ses projets – internes comme externes. À ce titre, Grifols a consacré un montant total de 141,3 millions d’EUR à la RDI au cours du premier semestre de 2018, ce qui représente une hausse de 9,3 % par rapport à la même période l’année précédente. Cette augmentation témoigne de la volonté qu’a l’entreprise d’intensifier ses efforts de RDI.