>@Mercedes Landete/Municipality of Barcelona
©Mercedes Landete/Municipality of Barcelona

La Banque européenne d’investissement (BEI) octroiera un prêt de 125 millions d’EUR à l’office municipal du logement (Patronat Municipal de l’Habitatge) de Barcelone, organisme public dépendant de la mairie, pour financer la construction de 2 198 logements destinés à être loués à des personnes aux revenus modestes. L’accord de prêt bénéficie du soutien du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS), pilier central du Plan d’investissement pour l’Europe de la Commission européenne, aussi appelé « Plan Juncker ». Il a été signé ce jour à Barcelone par Birthe Bruhn-Léon, directrice des opérations de la BEI en Espagne et au Portugal, et Ada Colau, maire de Barcelone.

Le prêt de la BEI permettra de financer jusqu’à 50 % du coût total de ce projet visant à mettre en œuvre 23 nouveaux ensembles de logements dans 8 quartiers de Barcelone : Eixample, Nou Barris, Sant Andreu, Sants-Montjuïc, Sant Martí, Gracia, Sarrià-Sant Gervasi et Horta-Guinardó. Tous les immeubles auront pour objectif de proposer la location de logements sociaux aux demandeurs dont les revenus sont moyens ou faibles. Dans ces nouveaux immeubles, 585 logements seront réservés aux personnes de plus de 65 ans dont les revenus sont modestes. Ces appartements pour personnes âgées répondront aux besoins des personnes à mobilité réduite, tant au niveau de la partie habitable que des accès.

De plus, une partie des bâtiments sera construite dans le respect des nouvelles normes d’efficacité énergétique, ce qui permettra de réduire les coûts de consommation d’énergie et les émissions polluantes. La réalisation du projet permettra de créer plus de 2 000 emplois au cours de la phase des travaux prévue jusqu’en 2022.

Stimuler la location de logements sociaux à des prix réduits dans les villes européennes est l’un des objectifs de la banque de l’UE, qui a déjà apporté son concours à des programmes similaires dans les centres urbains de Navarre et d’Andalousie. La BEI a récemment appuyé des projets destinés à élargir ou améliorer le parc de logements sociaux d’autres villes, comme Amsterdam, Dublin ou Lisbonne.

L’appui du Plan d’investissement pour l’Europe a été déterminant afin de transférer les conditions de financement de la BEI, favorables tant au niveau des délais d’amortissement que des taux d’intérêt, aux bénéficiaires finals, qui pourront accéder à un nouveau logement en payant un loyer à un prix inférieur à celui du marché. 

Lors de la signature, Birthe Bruhn-Léon, directrice des opérations de la BEI en Espagne et au Portugal, a souligné que cet accord permettra « de faciliter l’accès aux logements sociaux à Barcelone et de stimuler le développement et la revitalisation urbaine, deux des priorités de la BEI. Le projet signé ce jour témoigne en outre de la vaste mise en œuvre du Plan Juncker en Espagne, qui a permis, jusqu’à présent, d’approuver 53 opérations, qui devraient mobiliser plus de 28,5 milliards d’EUR d’investissements. »

Pour sa part, Jyrki Katainen, vice-président de la Commission européenne chargé de l’emploi, de la croissance, de l’investissement et de la compétitivité, a déclaré : « Cet accord montre clairement que, non seulement, le Plan d’investissement pour l’Europe représente un coup de pouce formidable à l’emploi et à la croissance au sein de l’UE, mais qu’il permet également la mise en œuvre de projets comportant des avantages sociaux importants. Je suis heureux de constater que, grâce au Plan d’investissement pour l’Europe, des milliers de familles à Barcelone pourront plus facilement accéder à des immeubles de grande qualité à des prix abordables. C’est une preuve de l’impact réel et positif qu’ont les projets de l’Union européenne sur la vie des citoyens européens. »