>@EIB/European Commission
©EIB/European Commission

À l'occasion du 13e sommet entre l'Union européenne et l'Inde organisé ce jour à Bruxelles, le président de la Banque européenne d'investissement (BEI), Werner Hoyer, a annoncé que la plus grande banque publique multilatérale au monde allait renforcer son engagement en faveur des investissements à long terme en Inde. S'exprimant aux côtés du Premier ministre indien, Narendra Modi, le président Hoyer a confirmé la ferme détermination de la BEI à appuyer des investissements à long terme qui sont essentiels pour favoriser un développement social et économique respectueux de l'environnement en Inde. Il a également annoncé l'ouverture d'une représentation régionale pour l'Asie du Sud à New Delhi d'ici la fin de l'année.

« La Banque européenne d'investissement soutient depuis plus de 20 ans, partout en Inde, des investissements à long terme contribuant à l'exploitation des énergies renouvelables, au renforcement de l'industrie et à la réduction des émissions de carbone. En tant que plus grande banque publique multilatérale au monde et chef de file mondial pour le financement de l'action en faveur du climat, la Banque européenne d’investissement reconnaît que le moment est venu d'accroître son engagement en Inde. L'ouverture d'un bureau régional de la banque de l'UE sur le sous-continent indien permettra de tisser des liens plus étroits avec les partenaires publics et privés dans tout le pays, la puissance financière et le savoir-faire technique de la Banque constituant un atout pour des investissements à long terme essentiels en Inde », a déclaré le président de la BEI.

Le sommet a également été l'occasion pour la BEI de conclure son plus important accord de financement en Inde à ce jour, portant sur l'octroi de 450 millions d'EUR (33 milliards de roupies indiennes) pour la construction de la première ligne de métro à Lucknow, la capitale de l'État d'Uttar Pradesh. Les contrats de financement relatifs à la première tranche du prêt à long terme de la BEI à l'appui du métro de Lucknow ont été signés par Jonathan Taylor, vice-président de la BEI chargé des opérations en Asie, et Manjeev Signh Puri, ambassadeur de l'Inde auprès de la Belgique, du Luxembourg et de l'Union européenne.

« L'accord conclu aujourd'hui représente le plus gros engagement de la Banque européenne d'investissement en Inde et le plus important appui apporté aux investissements dans les transports durables hors d'Europe. La première ligne de métro de Lucknow est un projet phare non seulement pour l'Uttar Pradesh et l'Inde, mais également pour ce qui concerne l'engagement renforcé de la banque de l'UE, à l'échelle mondiale, en faveur de l'investissement transformationnel », a ajouté le président Hoyer.

L'accord de prêt à long terme de 450 millions d'EUR conclu ce jour servira à financer la construction de la première ligne (23 km) du métro de Lucknow ainsi que l'acquisition d'une flotte de voitures de métro. Cette ligne constitue la première partie d'un réseau de métro plus vaste qu'il est prévu de construire dans la capitale de l'Uttar Pradesh, l'État le plus peuplé de l'Inde. Une fois que le nouveau métro sera opérationnel, l'utilisation des transports publics dans la ville de Lucknow (3 millions d'habitants) devrait augmenter, pour passer de 10 % à 27 %.

« L'investissement dans les transports publics durables est essentiel non seulement pour améliorer la mobilité urbaine, mais également pour réduire les émissions de carbone, trouver des réponses aux enjeux sanitaires et réduire le temps perdu dans les trajets. La Banque européenne d'investissement est heureuse de soutenir le nouveau projet de métro de Lucknow et de mettre à profit l'expérience unique qu'elle a acquise en matière de soutien aux investissements à long terme dans les transports durables dans le monde entier. Ce nouveau concours représente également le premier prêt souverain que la Banque européenne d'investissement accorde à la République de l’Inde et marque un tournant en ce qui concerne notre engagement dans le pays », a déclaré Jonathan Taylor, vice-président de la BEI chargé des opérations de prêt en Asie et de l'action en faveur du climat dans le monde.

L'accord officiel relatif au prêt record de la BEI a été signé en présence de Donald Tusk, président du Conseil européen, Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, et Federica Mogherini, haute représentante de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission européenne.

Le président Hoyer a rencontré le Premier ministre Modi pour s'entretenir avec lui du soutien apporté par la BEI à l'Inde dans les domaines du développement durable et de l'action en faveur du climat, la banque de l'UE ayant décidé de porter à 35 % la part de son engagement pour le climat à l'extérieur de l'UE. La nouvelle représentation régionale de la BEI pour l'Asie du Sud devrait ouvrir dans le courant de l'année à New Delhi, avec pour mission de renforcer la coopération avec l'État, les partenaires financiers et les promoteurs de projets.

La BEI a accordé plus de 1,34 milliard d'EUR à l'appui d'investissements à long terme en Inde depuis sa première opération en 1993.