>@MINSA
©MINSA

La Banque européenne d'investissement (BEI) a accordé un prêt de 50 millions d'USD à la République du Panama pour soutenir des investissements dans le traitement des eaux usées de la capitale. Dulcidio de la Guardia, ministre panaméen de l'économie et des finances, et Román Escolano, vice-président de la BEI, se sont rencontrés aujourd'hui à Panama pour signer le contrat de financement correspondant.

Ce prêt permettra de financer l'extension de la station de traitement des eaux usées Juan Díaz, qui fait partie du Programme stratégique quinquennal 2015-2019 de l'État panaméen, lequel définit le secteur de l'eau comme un domaine prioritaire et vise à améliorer la qualité et la gestion des services des eaux, ainsi que leur couverture. Le projet permettra de doubler la capacité actuelle de traitement, qui est de 190 000 m3 d'eau, et aura des effets positifs sur la qualité des services et la qualité de l'environnement urbain.

Ce prêt, le troisième accordé par la BEI au Panama, s'inscrit dans le cadre du mandat « Amérique latine » actuel, qui permet à la Banque d'appuyer des investissements en faveur des infrastructures économiques et sociales.

La BEI intervient en Amérique latine depuis 1993 en vertu de mandats que lui confient le Conseil de l'Union européenne et le Parlement européen. Au cours de cette période, la banque de l'UE a accordé dans cette région des financements d'un montant total d'environ 7 milliards d'EUR pour quelque 90 projets. Le mandat de prêt extérieur actuel, qui couvre la période 2014-2020, est entré en vigueur le 1er juillet 2014. Il prévoit une enveloppe maximale de près de 2,3 milliards d'EUR pour des opérations de financement en Amérique latine. La Banque peut en outre, dans certaines conditions, prêter sur ses propres ressources, au titre du Mécanisme pour l'action en faveur du climat et l'environnement ou du Mécanisme pour les projets stratégiques, à concurrence totale de 2 milliards d'EUR.