>@Imagemaker/To be defined
©Imagemaker/To be defined

La Banque européenne d'investissement (BEI), la plus grande institution financière multilatérale au monde, a réitéré ce jour son ferme engagement dans la lutte contre la pandémie d'Ebola. La BEI a accordé un prêt de 50 millions d'EUR en faveur de l'entreprise biopharmaceutique internationale Bavarian Nordic pour la mise au point accélérée d'un vaccin efficace à long terme contre le virus Ebola. Ce financement appuie également des travaux de recherche sur des vaccins visant à traiter d'autres maladies infectieuses et plusieurs types de cancers.

Jonathan Taylor, vice-président de la BEI, a déclaré : « Nous nous réjouissons de forger un partenariat avec Bavarian Nordic dans le cadre de cette opération innovante car elle permet à la banque de l'UE de répondre à un important besoin médical non satisfait causé par la pandémie d'Ebola. La Banque européenne d'investissement fait clairement passer le message que la communauté internationale ne peut pas abandonner l'Afrique de l'Ouest en ces temps difficiles et doit continuer à faire preuve d'un engagement ferme. Nous sommes également ravis de soutenir la première entrée d'une entreprise européenne sur le marché des vaccins thérapeutiques contre le cancer. Les projets tels que celui-ci renforcent la compétitivité et stimulent la capacité d'innovation des filières et des entreprises européennes œuvrant dans le domaine de la santé. »

Paul Chaplin, président-directeur général de Bavarian Nordic, a commenté l'opération en ces termes : « La mise au point et la fabrication rapides d'un vaccin contre Ebola ne serait pas possible sans investissements publics et nous remercions la BEI pour son engagement à soutenir nos efforts visant à produire des vaccins efficaces contre les épidémies actuelles et futures. Le prêt de la BEI offre une souplesse financière à notre entreprise pour progresser dans la mise au point de candidats vaccins originaux en faisant appel à notre technologie moderne MVA-BN®, qui est une plateforme solide et adaptable d'élaboration de vaccins destinés à traiter un large éventail de maladies infectieuses et de cancers. »

Les activités de recherche de Bavarian Nordic soutenues par la BEI portent sur le développement préclinique et clinique de plusieurs vaccins d'un type nouveau ciblant des maladies infectieuses et des cancers. Le financement de la BEI favorisera également la production de lots d'essais cliniques nécessaires pour réaliser la phase clinique. Cet élément est particulièrement important dans le cas du vaccin contre Ebola, étant donné que la fabrication de deux millions de doses est indispensable pour la seconde phase des essais cliniques.

Les essais précliniques du vaccin Ebola menés avec l'Institut national étasunien des allergies et des maladies infectieuses (National Institute of Allergy and Infectious Diseases – NIAID) ont montré une immunité complète contre la souche extrêmement virulente de l'Ebola Zaïre, qui est à l'origine de la récente épidémie. La BEI s'est résolument engagée à apporter une réponse à l'épidémie d'Ebola en Afrique de l’Ouest par des financements dont les pays concernés ont grand besoin. Elle a, notamment, accordé un prêt de quelque 20 millions d'EUR pour financer la remise à niveau de la piste et des équipements de sécurité de l'aéroport de Monrovia, une porte d'entrée clé pour les travailleurs et l'aide humanitaires au Liberia.

Le vaccin contre le cancer de la prostate (PROSTVAC®) est le principal candidat médicament d'immunothérapie ciblée de Bavarian Nordic. Il a le potentiel pour révolutionner le traitement du cancer de la prostate du fait qu'il a apporté la preuve d'une plus grande efficacité dans les essais cliniques tout en présentant – ce qui est plus important – des effets secondaires moindres par rapport à d'autres traitements comme la chimiothérapie. Ces résultats encourageants ont conduit à la signature d'un accord de licence lucratif, rémunérant des étapes importantes en contrepartie d'un accès exclusif au vaccin.

La recherche pharmaceutique et le développement clinique de nouveaux produits thérapeutiques, y compris les vaccins et les produits de diagnostic, comptent parmi les activités les plus coûteuses et les plus risquées dans le domaine de la création de connaissances. Via ses activités de recherche-développement et d'innovation, Bavarian Nordic contribuera à nourrir la concurrence dans la recherche pharmaceutique et, partant, la production de connaissances en Europe dans des domaines fondamentaux pour l'amélioration de la santé de sa population. Le projet sera mis en œuvre dans les installations de l'entreprise au Danemark et en Allemagne et contribuera ainsi à créer et à préserver des emplois qualifiés dans ces pays. Cette opération est menée par la BEI au titre du dispositif « InnovFin – Financement européen de l'innovation » qui fait partie de la nouvelle génération d'instruments financiers pour les entreprises axées sur l'innovation et la croissance et qui bénéficie de l’appui financier de l’Union européenne dans le cadre de l’initiative Horizon 2020. Le volet « Grands projets » du dispositif InnovFin est spécifiquement destiné à améliorer l'accès aux financements à risque pour les projets de recherche et d'innovation réalisés par de grandes entreprises dans l'Union européenne.

Informations générales :

À propos de la BEI

La Banque européenne d'investissement (BEI), dont les actionnaires sont les États membres de l'Union européenne (UE), est l'institution de financement à long terme de l'UE. Elle met à disposition des financements à long terme destinés à appuyer des investissements de qualité afin de contribuer à la réalisation des grands objectifs de l’UE. En 2014, elle a prêté 875 millions d'EUR pour financer des projets au Danemark, soit 35 % de plus qu'en 2013 (650 millions d'EUR). Au cours des cinq dernières années, elle a concentré son soutien sur des projets promouvant la recherche-développement et l'innovation (RDI) dans le secteur industriel.         

À propos de Bavarian Nordic

Bavarian Nordic est une entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement et la production d'immunothérapies contre le cancer et de vaccins contre des maladies infectieuses. Elle a conçu un arsenal de contremesures biologiques, dont IMVAMUNE®, un vaccin antivariolique non répliquant stocké dans les réserves des autorités étasuniennes et d'autres pays pour les cas d'urgence. Ce vaccin antivariolique est agréé en Europe sous l'appellation IMVANEX, ainsi qu’au Canada. Bavarian Nordic et son partenaire Janssen font figure de pionniers dans le développement d'un vaccin contre le virus Ebola, dont l'élaboration est devenue la priorité des autorités en réponse à la situation qui prévaut actuellement en Afrique de l'Ouest. En outre, Bavarian Nordic a conçu une gamme d'immunothérapies actives contre le cancer, basées sur ses technologies antivarioliques polyvalentes, comme PROSTVAC®, un traitement contre le cancer avancé de la prostate, qui est actuellement dans sa troisième phase de développement clinique. Pour plus d’informations, veuillez consulter le site web www.bavarian-nordic.com.

À propos des produits financiers InnovFin

Dans le cadre de l'initiative Horizon 2020, le nouveau programme de recherche de l'UE pour 2014-2020, la Commission européenne et le Groupe Banque européenne d'investissement (BEI et FEI) ont lancé une nouvelle génération d'instruments financiers et de services de conseil qui doivent faciliter l'accès au crédit pour les entreprises innovantes. Au cours des sept prochaines années, le dispositif « InnovFin – Financement européen de l'innovation » offrira une série de produits sur mesure qui permettront de mettre à disposition plus de 24 milliards d'EUR de financements à l'appui de projets de recherche et d'innovation (R-I) menés par des entreprises de petite, moyenne et grande dimension et par les promoteurs d'infrastructures de recherche. Ces financements devraient permettre de mobiliser, au total, jusqu'à 48 milliards d'EUR d'investissements dans la recherche et l'innovation.

Le dispositif InnovFin s'inspire du succès du Mécanisme de financement avec partage des risques (MFPR) mis en place au titre du septième programme-cadre de recherche et de développement technologique de l'UE (7e PC), qui a financé 114 projets de R-I pour un montant de l'ordre de 11,3 milliards d'EUR et fourni en outre des garanties sur prêts d'une valeur de plus de 1,4 milliard d'EUR.

Les produits financiers InnovFin, qui seront couverts par des fonds réservés à cette fin dans le cadre d'Horizon 2020 et par le Groupe BEI, seront déployés à l'appui d'activités de R-I, qui sont, par nature, plus risquées et plus difficiles à évaluer que des investissements classiques, et pour lesquelles il est donc souvent difficile d'accéder à un financement. Tous sont des instruments qui reposent sur la demande et qui ne font l'objet d'aucune répartition préalable entre secteurs, pays ou régions. Les entreprises et autres entités situées dans les États membres de l'UE et dans les pays associés au titre de l'initiative Horizon 2020 seront admissibles en qualité de bénéficiaires finals. Ces instruments de dette seront complétés prochainement par une série d'instruments participatifs gérés par le FEI.

Le volet Grands projets du dispositif InnovFin vise à améliorer les conditions d'accès aux financements à risque pour des projets de R-I mis en œuvre par de grandes entreprises, des universités et des centres de recherche publics, des infrastructures de R-I (y compris celles d'appui à l'innovation), des partenariats public-privé et des structures ou projets ad hoc (notamment les projets de démonstration industrielle à l'échelle commerciale qui constituent une première dans leur genre). Les prêts et garanties d'un montant compris entre 25 millions d'EUR et 300 millions d'EUR seront accordés directement par la BEI.