>@NV Bekaert SA
©NV Bekaert SA

La Banque européenne d'investissement a conclu un accord de financement avec l'entreprise belge NV Bekaert SA. Grâce à un prêt d'un montant total de 75 millions d'EUR qui permettra de financer un programme d'innovation sur trois ans, la Banque va appuyer les efforts que déploie Bekaert pour promouvoir et renforcer sa position concurrentielle au niveau mondial. Cette opération s'inscrit dans le cadre du programme InnovFin que la Banque européenne d’investissement a lancé en collaboration avec l'UE pour contribuer à préserver l'avenir économique de l'Europe en favorisant les investissements dans la recherche et l’innovation.

En concluant cette première transaction avec NV Bekaert SA, la BEI reconnaît l'importance d'une entreprise active de longue date mais très innovante pour la relance économique de l'UE. L'entreprise belge est à la pointe du développement technologique et fait figure d'acteur mondial. Ses produits sont utilisés dans bon nombre de secteurs différents, qui vont de l'industrie automobile à la construction, en passant par l'énergie et les biens de consommation.

Fondée à Zwevegem en 1880 et ayant son siège en Belgique, Bekaert est un chef de file mondial, tant d'un point de vue commercial que technologique, dans les domaines de la transformation de fils en acier et des technologies de revêtement. Employant quelque 30 000 personnes dans le monde, elle compte des clients dans 120 pays. L'entreprise est solidement engagée dans la R-D, comme en atteste les 400 personnes qu'elle emploie dans cette filière et ses dépenses en RDI de 59 millions d'EUR en 2014. Bekaert contribue ainsi à la compétitivité de l'UE dans le secteur. Au total, Bekaert détient plus de 1 500 brevets dans différents domaines et elle continue à enrichir son portefeuille, souvent en co-création avec des clients et des fournisseurs.

« Bekaert est réellement une entreprise exemplaire par la manière dont elle s'est développée et étendue dans le monde entier. La Banque européenne d’investissement a pour objectif prioritaire de soutenir les projets de recherche-développement réalisés par des entreprises industrielles de pointe. Le fait d'avoir des entreprises innovantes comme Bekaert en première ligne sur le front de la compétitivité internationale est essentiel pour l'Europe », a déclaré Pim van Ballekom, vice-président de la BEI, en commentant la signature de l'accord.

L'opération permettra à Bekaert de renforcer ses capacités de RDI et de se concentrer sur le développement de nouveaux matériaux pour l'industrie automobile et sur la recherche liée aux procédés de fabrication. Une partie du projet servira à améliorer des procédés de fabrication énergivores et à élaborer des applications plus écologiques, comme des revêtements de fil qui permettent d'éviter l'utilisation de matériaux toxiques tout au long de la chaîne de valeur. Ces améliorations contribueront à la réalisation d'objectifs environnementaux conformément à la stratégie Europe 2020, tout en permettant à Bekaert d'apporter davantage de valeur ajoutée à ses clients et de renforcer sa position concurrentielle.

L'accord avec Bekaert fait suite à des prêts similaires à l'appui de projets d'innovation que la BEI a accordés au cours des dernières années. Globalement, en 2014, la BEI a contribué au financement de projets innovants dans différents secteurs partout dans l'UE pour un montant total d'environ 14,7 milliards d'EUR en prêts et garanties. La présente opération relève des volets « Financement européen de l'innovation » et « Grands projets » du dispositif InnovFin, avec le soutien financier de l'Union européenne au titre des instruments financiers Horizon 2020.

Informations générales sur la BEI et le dispositif InnovFin

La Banque européenne d'investissement (BEI), dont les actionnaires sont les États membres de l'Union européenne (UE), est l'institution de financement à long terme de l'UE. Elle met à disposition des financements à long terme destinés à appuyer des investissements de qualité afin de contribuer à la réalisation des grands objectifs de l'UE. Le prêt de la BEI en faveur de Bekaert bénéficie de l'appui spécifique du volet « Grands projets » du dispositif InnovFin, qui vise à faciliter l'accès au financement à risque pour les projets de R-I.

Dans le cadre de l'initiative Horizon 2020, le nouveau programme de recherche de l'UE pour 2014-2020, la Commission européenne et le Groupe Banque européenne d'investissement (BEI et FEI) ont lancé une nouvelle génération d'instruments financiers et de services de conseil qui doivent faciliter l'accès au crédit pour les entreprises innovantes. Au cours des sept prochaines années, le dispositif « InnovFin – Financement européen de l'innovation » offrira une série de produits sur mesure qui permettront de mettre à disposition plus de 24 milliards d'EUR de financements à l'appui de projets de recherche et d'innovation (R-I) menés par des entreprises de petite, moyenne et grande dimension et par les promoteurs d'infrastructures de recherche. Ces financements devraient permettre de mobiliser, au total, jusqu'à 48 milliards d'EUR d'investissements dans la recherche et l'innovation.

Les produits financiers InnovFin, qui seront couverts par des fonds réservés à cette fin dans le cadre d'Horizon 2020 et par le Groupe BEI, seront déployés à l'appui d'activités de R-I, qui sont, par nature, plus risquées et plus difficiles à évaluer que des investissements classiques, et pour lesquelles il est souvent difficile d'accéder à un financement. Tous sont des instruments qui reposent sur la demande et qui ne font l'objet d'aucune répartition préalable entre secteurs, pays ou régions. Les entreprises et autres entités situées dans les États membres de l'UE et dans les pays associés au titre de l'initiative Horizon 2020 seront admissibles en qualité de bénéficiaires finals. Ces instruments de dette seront complétés prochainement par une série d'instruments participatifs gérés par le FEI.

Le volet Grands projets du dispositif InnovFin vise à améliorer les conditions d'accès aux financements à risque pour des projets de R-I mis en œuvre par de grandes entreprises, des universités et des centres de recherche publics, des infrastructures de R-I (y compris celles d'appui à l'innovation), des partenariats public-privé et des structures ou projets ad hoc (notamment les projets de démonstration industrielle à l'échelle commerciale qui constituent une première dans leur genre). Les prêts et garanties d'un montant compris entre 25 millions d'EUR et 300 millions d'EUR seront accordés directement par la BEI.