>@EIB/To be defined
©EIB/To be defined

Le soutien aux chefs d’entreprise et micro entrepreneurs tunisiens a été un des axes forts du déplacement en Tunisie de Werner Hoyer, Président de la Banque européenne d’investissement (BEI) et de Philippe de Fontaine Vive, Vice-Président de la BEI. Deux nouveaux contrats de financement ont ainsi été signés avec  l’institution de microfinance "Taysir" et avec la Banque Tuniso-Koweitienne (BTK) dans le cadre du partenariat avec le Réseau Entreprendre, pour un montant global de 21 millions d’euros, soit 48 millions TND.

Il s’agit de partenariats inédits et à forte valeur sociale, l’objectif étant d’accompagner les porteurs de projet en proie à des difficultés d’accès au crédit par un service financier adapté à leur situation, et ainsi leur permettre de s’insérer durablement dans la société. Ces financements permettront également de développer la création de jeunes entreprises locales dans les régions les plus défavorisées de Tunisie. 

« Ces financements nouveaux en faveur des micros et très petites entreprises sont clefs pour la Tunisie. Car décisifs en termes de soutien à l’activité et à l’emploi a déclaré Werner Hoyer, Président de la BEI. Le soutien au secteur privé est une priorité de la BEI en Europe et dans la région méditerranéenne.  En agissant ainsi, nous créons les conditions favorables à une prospérité partagée. »

« Le soutien à la transition économique de la Tunisie, c’est avant tout un investissement responsable et innovant axé sur les priorités économiques et sociales de ce pays. Je suis également très heureux que la société civile ait été associée à notre soutien en faveur des micros et petites entreprises. Là se joue l’avenir des jeunes générations.» a déclaré Philippe de Fontaine Vive, Vice-Président de la BEI.

Dans le contexte actuel de crise de liquidité, ce soutien de la BEI au secteur privé via des partenariats innovants contribue à la consolidation du secteur bancaire tunisien grâce à la diversification des sources de financement et aux longues maturités des lignes de crédit proposées par la BEI et de plus en plus rares sur le marché.

Premier partenariat avec l’institution de microfinance innovante "Taysir" 

Par ce prêt de 1 millions d’euros – soit 2,34 millions TND – signé le 3 décembre 2014, la BEI a décidé de soutenir l’activité de l’institution de microfinance "Taysir" axée sur le développement des micros entreprises dans les zones défavorisées de Tunisie.  Un financement qui s’adressera plus particulièrement aux petits agriculteurs, aux éleveurs et aux jeunes notamment diplômés qui souhaitent créer une activité.

Il s’agit d’un prêt subordonné de la BEI – le premier accordé en Tunisie et dans les pays partenaires méditerranéens dans le secteur de la microfinance – allant permettre à Taysir d’avoir un véritable effet de levier et ainsi se refinancer plus facilement auprès d’institutions financières locales. D’où l’importance de ce financement pour Taysir, les institutions de microfinance tunisiennes n’ayant pas la possibilité de collecter l’épargne.

L’action menée par Taysir en Tunisie est innovante à plus d’un titre. Forte de l’expérience de l’Adie en France, Taysir offre une approche crédit intégré avec un accompagnement personnalisé des bénéficiaires finaux,  l’utilisation de nouvelles technologies pour le système de paiements « mobile banking », ou encore des partenariats novateurs comme celui avec Danone sur le secteur du crédit rural pour la filière lait.

La société civile, acteur clef du soutien de la BEI aux très petites entreprises tunisiennes

Le contrat de financement qui sera signé le 4 décembre 2014  entre la BEI et la Banque Tuniso-Koweitienne (BTK) dans le cadre d’un partenariat avec le Réseau Entreprendre est emblématique et novateur, appelé à se développer dans d’autres pays méditerranéens. C’est en effet la première fois que la BEI propose avec une banque tunisienne un produit financier élaboré en étroite collaboration avec la société civile et ce, afin de répondre le plus efficacement aux besoins de financement des petits porteurs de projet.

La BEI met ainsi à disposition de la BTK une ligne de crédit d’un montant de 20 millions d’euros dont 10% seront consacrés aux TPE suivies par le Réseau Entreprendre qui bénéficiera d’un taux d’intérêt préférentiel de la part de la BTK . Le Réseau Entreprendre de Tunisie, qui intervient lors de la création de ces TPE par l’attribution de prêts d’honneur allié à un coaching individualisé durant les premières années d’activité, sélectionnera quant à lui les TPE adhérant à la charte de transparence agréée par la BTK et le Réseau Entreprendre.

La BEI, premier financeur international en Tunisie

Depuis le soulèvement démocratique de l’année 2011, forte de son partenariat de confiance avec la Tunisie, la BEI a mobilisé les moyens et compétences dont elle disposait pour répondre au mieux aux défis économiques et sociaux de la Tunisie. La BEI a ainsi signé depuis 2011, près de 1,150  milliard d’euros de financements nouveaux pour la mise en œuvre de projets nouveaux dans les secteurs clefs de l’économie tunisienne tels que l’énergie, les PME,  les infrastructures, l’éducation et le logement social. Une mobilisation qui s’est accélérée pour atteindre pour la seule année 2014, 570 millions d’euros. Une année record.