>@To be defined
©To be defined

Un nouvel instrument ciblant spécifiquement le financement de l’innovation est désormais à la disposition des entreprises de taille moyenne en Europe. L’Initiative de financement de la croissance permet d’accorder des prêts de 25 millions d’EUR au maximum à des entreprises de taille intermédiaire (ETI) dépendant de secteurs industriels qui s’appuient fortement sur la recherche-développement et l’innovation (RDI). Le premier prêt concédé au titre du nouvel instrument a été signé aujourd’hui à Liège en faveur de la société belge EVS Broadcast Equipment S.A. (EVS).

EVS fournit à ses clients des technologies fiables et innovantes qui permettent la production de programmes vidéo enrichis en direct. Ses systèmes de production et de diffusion de médias, leaders du marché, sont utilisés par les diffuseurs, les sociétés de production et de postproduction, les studios cinématographiques, les propriétaires de contenus et les banques d’archives du monde entier. L’activité d’EVS est concentrée sur quatre marchés clés : le sport, le divertissement, les informations d’actualité et les médias. Les investissements consentis annuellement par EVS dans la RDI représentent généralement de 15 % à 20 % de son chiffre d’affaires. Environ la moitié de son effectif, qui compte près de 500 employés, travaille pour le département de recherchedéveloppement.

L’Initiative de financement de la croissance est un instrument conjoint de la BEI et de la Commission européenne, qui s’inscrit dans le contexte du Mécanisme de financement avec partage des risques (MFPR). Créé par la BEI et financé par l’UE, le MFPR a été lancé en 2007 pour promouvoir des investissements supplémentaires à l’appui de la RDI et combler les lacunes des marchés n’allouant pas suffisamment de fonds en faveur de ce secteur. Dans le cadre nouveau de l’Initiative de financement de la croissance, la BEI peut accorder des financements directs à des ETI qui dépassent le champ d’action des bailleurs de capitaux à risque, mais se heurtent souvent à une pénurie systématique de financements par l’emprunt et l’apport de fonds propres pour leurs activités de recherche-développement et d’innovation. Les ETI sont des entreprises de taille moyenne comptant jusqu’à 3 000 employés, qui démontrent souvent une propension à l’innovation particulièrement forte. Au cours de sa phase pilote, l’Initiative de financement de la croissance disposera d’un soutien en capital de 150 millions d’EUR.

L’Initiative permettra un éventail de solutions de financement allant de la dette de premier rang assortie d’une garantie au financement mezzanine. Dans le cadre de l’Initiative de financement de la croissance, la BEI accordera des prêts directs de 7,5 à 25 millions d’EUR pour financer en partie les investissements d’entreprises favorisant la RDI en Europe. Le premier contrat de financement signé avec EVS au titre de l’Initiative porte sur un prêt de 12 millions d’EUR. Afin de répondre rapidement aux demandes des entreprises, une procédure simplifiée de sollicitation et d’approbation a été mise en place pour réduire le temps nécessaire à la mise à disposition des financements durant la phase pilote de l’Initiative.

S’agissant des objectifs prioritaires de la BEI, l’Initiative de financement de la croissance relève à la fois de l’« économie de la connaissance » et du « soutien aux PME et aux ETI ». Après avoir prêté, l’année dernière, 13 milliards d’EUR aux PME et aux ETI, le Groupe BEI (BEI et FEI) s’emploie à augmenter sensiblement ses financements en faveur de ce secteur jusqu’à hauteur de 20 milliards d’EUR en 2013. Un supplément de 12 à 15 milliards d’EUR sera consacré à des investissements de RDI au cours de cette année.

Pim van Ballekom, vice-président de la BEI, a déclaré à l’occasion de la signature de cette opération : « Fortement axée sur la recherche-développement et l’innovation, EVS est un candidat idéal pour ce nouvel instrument financier. L’Initiative de financement de la croissance nous permet de proposer des solutions de financement sur mesure à des entreprises qui présentent un ratio d’investissement en RDI au-dessus de la moyenne des secteurs à forte intensité de RDI. Ces entreprises jouent un rôle crucial dans l’économie européenne de la connaissance et contribuent nettement à la compétitivité de l’UE. Parallèlement, elles éprouvent souvent des difficultés à obtenir des ressources financières appropriées. Nous comptons sur l’Initiative de financement de la croissance pour combler ce manque sur les marchés. »

Joop Janssen, président-directeur général d’EVS, a déclaré : « Nous sommes très heureux que la BEI soit un partenaire clé du financement de notre programme de R-D qui comprend notamment un tout nouveau pôle de recherche-développement destiné à accueillir des centaines de collaborateurs ingénieurs actuels et futurs. »

Jacques Galloy, directeur général des finances chez EVS, s’est exprimé en ces termes : « Nous considérons que l’Initiative de financement de la croissance lancée par la BEI est une pierre angulaire du financement de notre programme de R-D, parallèlement à d’autres banques commerciales. La BEI est, en réalité, un partenaire de longue date puisqu’elle a contribué activement au développement de dcinex, notre filiale à 40 %, qui est chef de file du déploiement d’infrastructures de cinéma numérique à l’échelle paneuropéenne. »