>@EIB/To be defined
©EIB/To be defined

La Banque européenne d’investissement (BEI) octroie deux prêts en Hongrie : le premier (200 millions d’EUR) cofinancera la mise en valeur, la gestion et la protection des forêts, tandis que le second (150 millions d’EUR) servira au financement partiel de projets visant à stimuler l’emploi en renforçant la participation au marché du travail de la population en âge de travailler.

Philippe Maystadt, président de la BEI, qui a signé les contrats de financement aux côtés de Péter Oszkó, ministre hongrois des finances, a commenté les opérations en ces termes : « Les ressources à long terme de la BEI, qui sont accordées à des conditions favorables alors que le marché traverse actuellement une période difficile, aideront l’État hongrois à cofinancer, avec des subventions de l’UE, des projets prioritaires qui contribueront à accroître la qualité de vie dans le pays par la protection et l’amélioration de l’environnement et à mieux préparer les citoyens hongrois à leur entrée sur le marché national de l’emploi. »

Le prêt de 200 millions d’EUR cofinancera le nouveau programme de développement rural de la Hongrie, approuvé par la Commission européenne pour la période 2007-2013. Il concourra à la réalisation des objectifs de l’UE, notamment en matière de lutte contre les changements climatiques, de sylviculture, de protection de la biodiversité, de gestion du sol et de l’eau, grâce à la mise en valeur et à la modernisation de la sylviculture, au boisement de terres agricoles, à la restauration du capital forestier et à l’introduction de mesures préventives.

Le concours de 150 millions d’EUR soutiendra des investissements prioritaires au titre du plan de développement national hongrois, en finançant deux programmes opérationnels sectoriels (« Renouveau social » et « Infrastructures sociales ») qui seront mis en œuvre dans le cadre de la période de programmation 2007-2013 des Fonds structurels de l’UE. L’intervention de la BEI contribuera notamment à renforcer la capacité d’insertion professionnelle, à favoriser l’entrée sur le marché du travail, à améliorer l’accès à un enseignement de qualité pour tous, à appuyer la valorisation des ressources humaines dans les domaines de la formation de qualité, de la recherche et de l’innovation, à développer des infrastructures favorisant la participation au marché du travail ainsi que l’inclusion sociale.

Note aux responsables de publication :

En tant que banque de l’Union européenne, la BEI finance des investissements économiquement viables qui concourent à l’intégration, au développement équilibré et à la cohésion économique et sociale des États membres de l’UE. Depuis 1990, la BEI a accordé des financements en Hongrie pour un montant de quelque 11 milliards d’EUR, y compris les prêts signés aujourd’hui.

Les présentes opérations s’inscrivent dans le prolongement de l’excellente collaboration qui s’est instaurée entre la Banque et la République de Hongrie. À ce jour, la BEI a octroyé à la Hongrie plusieurs prêts directs atteignant au total environ 4,7 milliards d’EUR, afin de soutenir l’essor des différents secteurs économiques du pays et de cofinancer des projets prioritaires en partenariat avec les Fonds de l’UE.