RechercheFr menuClientConnect
Recherche
Résultats
5 premiers résultats de la rechercheVoir tous les résultats Recherche avancée
Recherches les plus fréquentes
Pages les plus visitées
    corporate_banner_fr

    L'Afrique du Sud inaugure sa première centrale solaire à concentration

    L'Afrique du Sud inaugure sa première centrale solaire à concentration

      •  Afficher en:
      • de
      • en
      • fr
    • Disponible en: de en fr

    Lundi 2 mars, l'Afrique du Sud a inauguré sa première centrale solaire à concentration, à Pofadder, dans la province du Cap-du-Nord. Cette centrale électrique de 100 MW, dont le financement a bénéficié d'un prêt BEI de 210 millions d'EUR, permettra d'éclairer 80 000 foyers tout en réduisant les émissions de carbone de l'Afrique du Sud de 300 000 tonnes par an.

    Pofadder se trouve au cœur d'une région particulièrement défavorisée et les fondateurs de la petite ville n'imaginaient certainement pas qu'elle susciterait un jour un intérêt mondial. C'est pourtant dans cette bourgade peu peuplée que, lundi 2 mars, le ministre sud-africain du développement économique, M. Ebrahim Patel, a inauguré la première centrale solaire à concentration d'Afrique du Sud en présence de représentants de la société Ka-Xu Solar One, réalisatrice du projet.

    Avec ses 360 000 miroirs cylindro-paraboliques et sa capacité de stockage de 2,5 heures, cette centrale est la plus grande de l'hémisphère sud. Sa mise en service ne pouvait mieux tomber pour l'Afrique du Sud, au moment où ESKOM, la principale compagnie d'électricité du pays, peine à faire face à une demande en augmentation constante. Qui plus est, le parc de centrales d'ESKOM – essentiellement des centrales au charbon – accuse un grave déficit d'entretien, cause de longues coupures de courant pour tout le pays. La nouvelle centrale va soulager le fournisseur national et apporter l'électricité à 80 000 foyers, tout en réduisant les émissions de carbone de l'Afrique du Sud de 300 000 tonnes par an. Avec ce projet, d'un coût total de 558 millions d'EUR, le promoteur, Abengoa, a facilité un transfert de technologie entre l'Europe et l'Afrique et créé près de 1 000 emplois pour la seule phase de construction.

    La BEI a joué un rôle complémentaire à celui du marché des capitaux national en refinançant les banques, l'une commerciale, l'autre publique, qui ont soutenu le projet, à savoir, la First Rand Bank et la Banque de développement de l'Afrique australe. Le concours de la BEI portait sur un montant total de 210 millions d’EUR au maximum.

    Grâce aux projets d'énergies renouvelables, les villes naguère endormies de la province du Cap-du-Nord voient leur structure sociale durablement transformée. Plusieurs hôpitaux et établissements scolaires sont en train de sortir de terre à Upington et Pofadder et une nouvelle université s'est installée à Kimberly. En appuyant la diversification des sources d'énergie et, notamment, la réduction de la part des centrales au charbon dans la production d'électricité, le financement du développement va rester un ingrédient essentiel dans la réalisation du programme de l'Afrique du Sud pour réformer son secteur énergétique.





     Imprimer