RechercheFr menuClientConnect
Recherche
Résultats
5 premiers résultats de la rechercheVoir tous les résultats Recherche avancée
Recherches les plus fréquentes
Pages les plus visitées
    corporate_banner_fr

    GENEMARK : pour une Afrique qui se soigne elle-même

    GENEMARK : pour une Afrique qui se soigne elle-même

      •  Afficher en:
      • de
      • en
      • fr
    • Disponible en: de en fr
    •  Date: 16 Septembre 2010

    Grâce à Investisseur & Partenaire pour le Développement (I&P Développement) une société d'investissement dont la BEI est actionnaire, Gisèle Étamé a pu créer en 2003 GENEMARK, le seul laboratoire de médicaments génériques au Cameroun. Son idée: diminuer le prix de vente sur les marchés locaux et assurer une disponibilité immédiate de médicaments génériques de qualité.

    Le marché des médicaments en Afrique est confronté à de nombreux handicaps : importations frauduleuses, faux médicaments, marché noir, faiblesse des canaux de distribution...Les médicaments génériques en Afrique, qui représentent environ 20% du marché, viennent principalement d'Inde et de Chine.

    Docteur en pharmacie avec 15 années d'expérience dans différents laboratoires de renommée internationale, Gisèle Étamé, 45 ans, a souhaité créer son propre laboratoire dans le quartier Yassa de Douala. C'est ainsi que GENEMARK a vu le jour en 2003 et produit des médicaments génériques selon quatre grande familles (anti-infectieux, antiparasitaires, anti-inflammatoires et compléments alimentaires) sous forme de comprimés et de sirop.

    Leur produit phare est la quinine en sirop. Contrairement aux cachets qui doivent être cassés pour être dosés et doivent être pris avec de l'eau pas toujours potable, le sirop est mieux adapté dans le traitement des enfants touchés par le paludisme. Le Paracétamol et les multivitaminés sont aussi produits sous cette forme.

    Une progression des ventes de 40% en 2010

    Depuis 2008, le financement d'I&P, associé à celui d'un fonds d'investissement sud-africain, a permis de soutenir le développement de la société par l'élargissement de la gamme de références, la croissance de la capacité de production, le renforcement de la qualité et le déploiement d'une force de vente.

    Ainsi, l'atelier de production a été agrandi et la production de sirop portée de 4 000 à 12 000  litres par jour. En 2010, les ventes ont progressé de 40 % par rapport à 2009. GENEMARK offre désormais 15 références de médicaments, contre 6 il y a 4 ans. La société emploie vingt-cinq salariés et une quinzaine d'employés temporaires en fonction des commandes. Tous sont affiliés à une caisse de maladie privée.

    Les laboratoires sont inspectés environ trois à quatre fois par an par la Direction de la pharmacie et des médicaments. Sur base des formations reçues à l'OMS (Organisation mondiale de la santé), GENEMARK possède une charte éthique de la préparation.

    Et les perspectives sont grandes : géographiquement car Gisèle ambitionne  de servir une part grandissante du territoire camerounais mais aussi de la sous-région, et également en diversifiant la gamme de produits en se tournant vers la production d'antibiotiques. « La demande est en croissance forte, et il est encore difficile d'honorer toutes nos commandes. Nous devons donc augmenter notre capacité de production par l'extension du bâtiment et l'acquisition de nouvelles machines. I&P joue un rôle primordial dans notre développement, y compris dans la recherche de financements complémentaires, auprès de banques locales ou d'investisseurs sociaux», conclut-elle.


     Imprimer
     Lien Court