Recherche Fr menu ClientConnect
Recherche
Résultats
5 premiers résultats de la recherche Voir tous les résultats Recherche avancée
Recherches les plus fréquentes
Pages les plus visitées
    Virtual
    18
    jun 2021
    09:30 - 13:30 (CET)
    Virtual

    Dans le cadre de la révision du règlement relatif aux réseaux transeuropéens d’énergie, la conférence – organisée conjointement par le ministère de l’énergie du Luxembourg, l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) et la BEI – a réuni des experts de divers milieux, des dirigeants politiques, des représentants de l’industrie et des organisations de la société civile pour discuter de l’avenir de l’infrastructure énergétique de l’UE.

    Le système énergétique de l’UE nécessite de profondes adaptations pour atteindre les objectifs en matière d’énergie et de climat à l’horizon 2030 et parvenir à la neutralité climatique d’ici 2050 au plus tard. Le futur système énergétique doit être plus efficace, plus intelligent et mieux intégré entre les secteurs. L’électrification directe est au cœur de l’effort de décarbonation et l’éolien en mer y jouera un rôle central, parallèlement à la production décentralisée.

    Le secteur de l’électricité reposera de plus en plus sur des sources d’énergie renouvelables variables, ce qui nécessitera des réseaux de transport et de distribution plus intelligents et plus flexibles. Le stockage des batteries et les électrolyseurs transformant l’électricité renouvelable en hydrogène aux fins du stockage saisonnier constituent des outils importants. Une nouvelle approche de la planification des réseaux, fondée sur des considérations scientifiques, est indispensable pour tenir compte de ces nouveaux éléments et inclure des options de flexibilité et des politiques axées sur la demande.

    Comment pouvons-nous intégrer de grandes quantités d’électricité et en permettre l’acheminement dans toute l’Europe ? Comment les pays sans littoral peuvent-ils en bénéficier ? Comment pouvons-nous stimuler l’investissement dans les batteries et les électrolyseurs dotés d’une fonction réseau ? Comment ces technologies perturberont-elles le marché, notamment en ce qui concerne la formation des prix et le recouvrement des coûts des actifs de production ? Comment la planification des réseaux devrait-elle évoluer pour promouvoir l’optimisation à l’échelle du système et mettre en œuvre le principe de « primauté de l’efficacité énergétique » ?

    Le programme est disponible ici.

    En cas de questions, adressez-vous à events@eib.org.