>@Blitz Agency/EIB
©Blitz Agency/EIB
  • Le président Hoyer confirme le soutien de 56 milliards d’EUR apporté par le Groupe BEI dans le cadre de la réponse à la pandémie de COVID-19
  • Appui accru (24 milliards d’EUR) de la BEI à l’action pour le climat
  • La BEI va renforcer l’impact de son engagement et de sa présence hors d’Europe
  • Annika Saarikko, ministre finlandaise des finances, appelée à être la nouvelle présidente du Conseil des gouverneurs de la BEI

Les ministres européens des finances se sont félicités ce jour de la réponse rapide apportée par la Banque européenne d’investissement pour accélérer les investissements en faveur du secteur de la santé et soutenir les entreprises les plus touchées par la crise de COVID-19, intensifier l’action climatique et renforcer encore l’impact de l’engagement en faveur du développement dans le monde entier.

Lors de la séance annuelle du Conseil des gouverneurs de la BEI, qui s’est tenue à Luxembourg, le président de la BEI, Werner Hoyer, a confirmé les détails de la réponse de 56 milliards d’EUR apportée par le Groupe BEI pour atténuer les effets de la crise de COVID-19. Au cours de l’année écoulée, la BEI a approuvé un soutien de 24 milliards d’EUR en faveur de l’action pour le climat. Le président Hoyer a également informé les ministres des projets de la BEI visant à renforcer son engagement s’agissant du financement du développement en dehors de l’Europe.

« Au cours de l’année écoulée, le Groupe BEI a collaboré avec des partenaires en Europe et dans le monde entier pour accélérer les investissements qui s’attaquent aux priorités les plus pressantes auxquelles font face la société et notre planète. Grâce au travail acharné du personnel de la BEI et du FEI, les entreprises les plus touchées par la crise de COVID-19 ont pu continuer à investir, des investissements indispensables à la réalisation des objectifs mondiaux en matière de climat et de développement durable ont pu être débloqués, et un appui à des investissements dans l’innovation, essentiels au renforcement de la compétitivité, a pu être mis en place. Le soutien sans faille apporté ce jour par les ministres européens des finances montre comment le savoir-faire unique de la Banque européenne d’investissement sur les plans technique, environnemental et financier ouvre des perspectives, favorise l’innovation et améliore les conditions de vie en Europe et dans le monde », a déclaré Werner Hoyer, président de la Banque européenne d’investissement.

Au cours de sa séance annuelle, le Conseil des gouverneurs a officiellement confirmé Annika Saarikko, ministre finlandaise des finances, comme nouvelle présidente du Conseil des gouverneurs de la BEI, pour succéder à Igor Matovič, ministre des finances et vice-premier ministre de la République slovaque, au terme du mandat de 12 mois assuré par ce pays.

Groupe BEI : soutenir la reprise économique mondiale après la pandémie

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, la Banque européenne d’investissement et le Fonds européen d’investissement ont approuvé plus de 56 milliards d’EUR d’aide ciblée en faveur des entreprises les plus touchées par la crise, de la santé publique et de la fourniture de vaccins.

Il s’agit notamment de 6,5 milliards d’EUR de nouveaux financements destinés à renforcer la résilience sanitaire et économique en dehors de l’Union européenne, dont 600 millions d’EUR pour l’initiative COVAX dans le cadre de laquelle des vaccins salvateurs ont été livrés à plus de 100 pays dans le monde.

La BEI et les États membres de l’UE ont approuvé un nouvel appui de 12 milliards d’EUR pour le financement des entreprises, qui sera déployé dans toute l’Europe par des banques locales au titre du Fonds de garantie paneuropéen.

Par ailleurs, la BEI collabore avec des partenaires nationaux pour renforcer l’impact des nouveaux investissements consentis au titre de la Facilité pour la reprise et la résilience. Elle met notamment en commun les meilleures pratiques techniques et développe de nouvelles initiatives financières qui tiennent compte des besoins locaux.

Accélérer l’action en faveur du climat et la relance verte

En 2020, la BEI a mis à disposition 24 milliards d’EUR en faveur d’investissements liés au climat dans le monde et a adopté une ambitieuse Feuille de route du Groupe BEI dans son rôle de banque du climat, qui s’étend sur 5 ans et s’inscrit dans le droit fil du pacte vert pour l’Europe.

Cela permettra de mobiliser 1 000 milliards d’EUR de nouveaux investissements dans les domaines du climat et de l’environnement au cours de la prochaine décennie et de veiller à ce que toutes les activités de financement de la BEI soient conformes aux objectifs et aux principes de l’accord de Paris sur le climat.

Augmenter l’impact des partenariats en faveur du développement en Afrique

L’année dernière, la BEI a accordé un montant record de 5 milliards d’EUR dans le cadre d’investissements privés et publics en Afrique, dont 71 % en faveur des pays fragiles et des pays à faible revenu.

À la suite de l’adoption par le Conseil des conclusions sur l’architecture financière européenne pour le développement, la BEI met actuellement la dernière main à des plans visant à renforcer ses activités dans le domaine du financement du développement, de manière à mieux compléter celles d’autres organismes européens et à jouer pleinement son rôle au sein de l’équipe d’Europe.

Nouvelle présidente du Conseil des gouverneurs

Le Conseil des gouverneurs de la Banque européenne d’investissement, composé des 27 ministres des finances de l’Union européenne, était présidé par Igor Matovič, ministre des finances et vice-premier ministre de la République slovaque.

Au cours des 12 prochains mois, le Conseil des gouverneurs sera présidé par Annika Saarikko, ministre finlandaise des finances.

« C’est un honneur pour moi d’avoir être nommée présidente du Conseil des gouverneurs de la BEI. Je me réjouis de collaborer avec les autres ministres des finances afin de permettre à la Banque européenne d’investissement, par sa force financière unique et son savoir-faire technique inégalé, de renforcer la résilience du secteur de la santé et des entreprises face à la pandémie de COVID-19, mais aussi d’accélérer l’action climatique et de débloquer l’innovation en Europe et dans le monde entier », a déclaré Annika Saarikko, ministre finlandaise des finances.

« Au nom de mes collègues de la BEI, je tiens à exprimer ma gratitude aux ministres des finances Igor Matovič et Eduard Heger pour leur engagement personnel au cours des 12 derniers mois, et nous nous réjouissons à la perspective de travailler en étroite collaboration avec la ministre Annika Saarikko au cours de l’année à venir », a ajouté le président Hoyer.

La Banque européenne d’investissement, dont le siège est établi à Luxembourg, est la plus grande banque publique internationale au monde. L’année dernière, le Groupe BEI a mis à disposition 76,8 milliards d’EUR pour des projets en Europe et dans le monde entier.