>@EIB
©EIB
  • Lilyana Pavlova, vice-présidente de la BEI, s’est rendue en Serbie pour donner le coup d’envoi du premier sommet ferroviaire des Balkans occidentaux à Belgrade
  • La vice-présidente Pavlova a réitéré l’engagement de la BEI à soutenir un développement de la région numérique, plus rapide et plus durable
  • Depuis début 2020, la BEI a déjà signé pour 325 millions d’EUR d’investissements en faveur de la Serbie

La Banque européenne d’investissement (BEI), qui est la banque de l’Union européenne, continuera de fournir un soutien concret en faveur d’investissements plus rapides, durables et verts à l’appui de l’action pour le climat, de l’amélioration de la connectivité et de la relance post-COVID. Ce faisant, elle soutient la République de Serbie dans ses objectifs d’adhésion à l’UE, a déclaré Lilyana Pavlova, vice-présidente de la BEI, lors de sa visite en Serbie en début de semaine. La vice-présidente Pavlova a inauguré le sommet ferroviaire des Balkans occidentaux à Belgrade, au cours duquel les ministres des transports de la région, des représentants des gouvernements et de la Commission européenne et des professionnels du rail ont planifié le développement et la modernisation à venir du réseau ferroviaire régional.

À l’occasion de sa visite en Serbie, la délégation de la BEI conduite par la vice-présidente Pavlova a rencontré Ana Brnabić, Première ministre serbe, Zorana Mihajlović, vice-Première ministre, Siniša Mali, ministre des finances, Emanuele Giaufret, ambassadeur de l’UE en Serbie, et Matej Zakonjšek, directeur de la communauté des transports. Depuis le début de l’année 2021, la BEI a déjà signé 325 millions d’EUR d’investissements en Serbie, principalement à l’appui de la relance du secteur privé post-COVID et de projets visant à améliorer la diversification énergétique.

Lilyana Pavlova, vice-présidente de la BEI chargée des opérations de la Banque dans les Balkans occidentaux : « La BEI demeure l’un des plus grands investisseurs institutionnels en Serbie et une source fiable de financements et d’assistance technique à l’appui des investissements publics et privés du pays. Avec plus de 6,5 milliards d’EUR investis en Serbie à ce jour, nous cherchons maintenant à accroître notre présence, en particulier à l’appui d’infrastructures de transport durables et vertes, de la relance post-COVID et de l’action climatique. Le programme de l’UE en matière d’environnement offre une occasion unique de moderniser les infrastructures, de réduire les émissions et de diversifier le bouquet énergétique. La BEI aidera également activement la Serbie à attirer des financements émanant d’un plan économique et d’investissement de 30 milliards d’EUR mis en place par la Commission européenne pour les Balkans occidentaux. »

Zorana Mihajlović, vice-Première ministre de la République de Serbie, a souligné que la BEI était un partenaire très important pour le ministère des mines et de l’énergie, rappelant le succès de leur coopération passée. « Votre soutien et votre aide revêtent pour nous une importance capitale. Ensemble, nous avons accompli beaucoup de choses quand j’étais à la tête de ce ministère et je crois que, dans le secteur de l’énergie et de l’exploitation minière, nous pouvons faire encore plus, car nous sommes maintenant aux prémices d’un processus important pour toute la région : la transition énergétique. Outre les projets en cours comme la construction de l’interconnexion gazière Serbie-Bulgarie et le projet de "compteurs intelligents", nous pouvons coopérer dans le domaine des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique », a-t-elle déclaré.

Siniša Mali, ministre des finances, a remercié Lilyana Pavlova, vice-présidente de la BEI, d’avoir apporté son soutien à la Serbie et souligné les bons résultats économiques enregistrés cette année. « Il n’y a pas de domaines dans lesquels nous ne coopérons pas avec cette institution financière et les plus importants à l’heure actuelle sont ceux qui souffrent le plus de la pandémie de COVID-19 : l’économie et la santé », a-t-il déclaré. Selon lui, la Banque européenne d’investissement est le principal facilitateur de la politique européenne en matière d’investissement. Elle accorde la priorité aux projets qui soutiennent le secteur privé et les investissements, avec pour objectif d’améliorer la vie de tous les citoyens.

La BEI est prête à soutenir une croissance économique de la Serbie plus rapide, plus verte et durable et à soutenir l’État dans la poursuite de ses réformes dans le droit fil des politiques et de la stratégie d’élargissement de l’UE. Grâce à une excellente coopération avec l’État et le secteur public serbes, la banque de l’UE se réjouit à la perspective de financer de nouveaux projets environnementaux, numériques et de transport dans le pays afin d’assurer la durabilité, la modernisation et la compétitivité de l’économie serbe.

Informations générales

À propos de l’activité de la BEI en Serbie

La BEI intervient sur le territoire de la Serbie depuis 1977, octroyant des financements en faveur de projets d’infrastructures clés, de l’industrie, des services, des autorités locales et des petites et moyennes entreprises (PME). À ce jour, elle y a investi 6,5 milliards d’EUR à l’appui des PME et de projets dans les secteurs du transport, de l’éducation, de la santé et des infrastructures de services collectifs. 

À propos de l’activité de la BEI dans les Balkans occidentaux

La BEI est l’un des principaux bailleurs de fonds internationaux dans les Balkans occidentaux.

À propos de l’action de la BEI en faveur du climat

Active dans environ 160 pays, la Banque européenne d’investissement est le principal bailleur de fonds multilatéral au monde pour des projets soutenant l’action climatique. Récemment adoptée, la Feuille de route du Groupe BEI dans son rôle de banque du climat lui permettra de mettre en œuvre son programme ambitieux qui vise à soutenir la mobilisation de 1 000 milliards d’EUR d’investissements pour l’action en faveur du climat et la durabilité environnementale de 2021 à 2030 et à porter la part des financements qu’elle leur consacre à plus de 50 % d’ici à 2025. De plus, dans le cadre de la Feuille de route, à compter de début 2021, toutes les nouvelles opérations du Groupe BEI seront alignées sur les objectifs et principes de l’accord de Paris.