>@European Union 2021
©European Union 2021
  • Le montant de 50 millions d’EUR de la BEI permettra à la Géorgie d’acquérir des vaccins et des équipements médicaux indispensables à la réussite du traitement des patients atteints du COVID-19.
  • L’opération s’inscrit dans le prolongement de l’appui de 210 millions d’EUR fourni par la BEI en 2020 en faveur de la résilience du système de santé géorgien et des PME locales.
  • Il s’agit du deuxième plus grand décaissement unique accordé par la BEI à la Géorgie à ce jour.

La Banque européenne d’investissement, la banque de l’Union européenne, a versé 50 millions d’EUR à l’État géorgien pour l’achat de vaccins contre le COVID-19, par l’intermédiaire du programme COVAX, ainsi que d’autres équipements médicaux essentiels à la réussite du traitement des patients atteints du COVID-19. En volume, il s’agit du deuxième décaissement unique accordé par la BEI à la Géorgie à ce jour. Il s’inscrit dans le cadre du programme de soutien de 100 millions d’EUR octroyé par la Banque au système de soins de santé géorgien pour lutter contre le coronavirus.

Rien qu’en 2020, le Groupe BEI a accordé 210 millions d’EUR sous forme de prêts et de garanties pour améliorer la résilience du système de santé géorgien et accélérer la reprise de l’économie nationale après la pandémie de COVID-19. Ce programme de soutien de la Banque européenne d’investissement comprend un investissement de 100 millions d’EUR destiné à renforcer la résilience du secteur géorgien des soins de santé et un montant de 110 millions d’EUR octroyé aux institutions financières géorgiennes pour des prêts intermédiés aux microentreprises et petites et moyennes entreprises (PME) locales du pays.

L’appui à une reprise plus rapide de l’économie géorgienne comprend un montant supplémentaire de 250 millions d’EUR sous forme de garanties du Fonds européen d’investissement (FEI), qui fait partie du Groupe BEI. Ces garanties sont octroyées au titre d’InnovFin, une initiative conjointe de la BEI et de la Commission européenne visant à soutenir les PME innovantes dans l’UE et dans les pays partenaires.

Commentaires de Teresa Czerwińska, vice-présidente de la BEI chargée des opérations en Géorgie : « Les vaccins et les équipements médicaux liés au COVID-19 sont aujourd’hui essentiels pour protéger des vies et mettre fin à la pandémie le plus rapidement possible. La BEI est très fière de pouvoir aider la Géorgie à prendre ces mesures essentielles contre la pandémie. Je suis heureuse que la BEI contribue de manière importante et constante au renforcement du partenariat UE-Géorgie, permettant ainsi à ce pays de croître et de se développer. La croissance et le développement du pays constituent un objectif commun des autorités géorgiennes et de l’équipe d’Europe, et j’attends avec impatience de nouvelles contributions de la BEI dans les mois et les années à venir. »

Commentaires d’Ekaterine Tikaradze, ministre géorgienne des territoires occupés, du travail, de la santé et des affaires sociales, chargée de la lutte contre la pandémie de COVID-19 : « Nous sommes très heureux de bénéficier du montant de 50 millions d’EUR que la BEI nous accorde en faveur du secteur de la santé, en particulier dans ce contexte difficile.  Cette opération réaffirme la volonté du pays de donner la priorité au secteur des soins de santé, de renforcer la résilience face à la pandémie de COVID-19 et d’être prêt à faire face à d’autres nouvelles menaces pour la santé publique.  Ce concours nous permettra de lutter contre la pandémie grâce à l’achat de vaccins, à la modernisation de l’infrastructure de santé essentielle et à l’acquisition de matériel médical moderne pour aider le personnel de première ligne et les établissements hospitaliers.  En outre, au nom du ministère, nous tenons à exprimer notre profonde et sincère gratitude à la Banque européenne d’investissement, à ses dirigeants et à ses employés pour leur soutien sans précédent à la Géorgie au cours de la phase de préparation, en vue de lutter contre la grave crise causée par l’épidémie de COVID-19, avec des effets dévastateurs sur la santé, l’économie et la société. »

Commentaires de Carl Hartzell, ambassadeur de l’UE en Géorgie : « L’UE continue de soutenir la Géorgie durant la pandémie. Ce décaissement de la BEI, la banque de l’UE, apporte un appui supplémentaire au secteur de la santé et s’inscrit dans le cadre du programme de soutien de l’UE et de l’équipe d’Europe, d’un montant de plus de 500 millions d’EUR, destiné à aider la Géorgie et ses citoyens à faire face à la pandémie de COVID-19 et à se redresser. »

Le concours apporté par la BEI au secteur géorgien de la santé en 2020 a permis la modernisation de cinq hôpitaux et cliniques principaux dans l’ensemble du pays et l’acquisition d’équipements médicaux modernes. En outre, il a permis à des institutions financières locales de créer de nouvelles lignes de crédit pour les entreprises locales afin de remédier aux problèmes de liquidité, de maintenir des emplois et de financer leurs investissements ou leurs plans d’expansion.

Informations générales

À propos de la BEI et des investissements dans les vaccins, les traitements et les diagnostics du COVID-19

À ce jour, la BEI a investi 700 millions d’EUR dans 20 entreprises européennes de technologie médicale et de biotechnologie travaillant sur des vaccins, des traitements ou des diagnostics dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Ce montant inclut un investissement de 100 millions d’EUR dans BioNTech, l’entreprise allemande qui est à l’origine du vaccin Pfizer/BioNTech. Dans ce contexte de crise sanitaire, ce financement reflète la forte mobilisation de la BEI pour soutenir la mise en place de solutions et thérapies nouvelles et efficaces pour le traitement du COVID-19. Pour de plus amples informations, veuillez contacter le service de presse de la BEI.

L’activité de la BEI en Géorgie

Depuis le début de ses opérations en Géorgie en 2007, la BEI a investi près de 2 milliards d’EUR à l’appui de 23 projets dans les infrastructures, le secteur privé et l’action climatique. La BEI a renforcé son soutien au pays dans le cadre de l’accord d’association et de la zone de libre-échange approfondi et complet signés entre la Géorgie et l’Union européenne en 2014, qui ont fait du pays le principal bénéficiaire des prêts de la BEI en volume par habitant dans le voisinage oriental de l’UE.

La BEI finance la plupart des projets en Géorgie dans le cadre du mandat de prêt extérieur de l’UE. Ce mandat permet à la Banque de disposer d’une garantie globale couverte par le budget de l’UE pour soutenir des projets dans les domaines des infrastructures socio-économiques, du développement du secteur privé local et de l’action en faveur du climat. Pour de plus amples informations sur les activités de la BEI en Géorgie, veuillez cliquer ici.

À propos d’InnovFin

Le Mécanisme de garantie pour les PME du dispositif InnovFin relève de l’initiative « InnovFin – Financement européen de l’innovation », lancée au titre d’Horizon 2020, le programme-cadre de l’UE pour la recherche et l’innovation. Il fournit des garanties et des contre-garanties couvrant des emprunts de 25 000 EUR à 7,5 millions d’EUR afin de faciliter l’accès au financement par la dette pour des petites et moyennes entreprises (PME) innovantes et des entreprises innovantes du segment inférieur de la catégorie des ETI (jusqu’à 499 employés).

Il est géré par le FEI et mis en œuvre par des intermédiaires financiers (des banques et d’autres institutions financières) dans les États membres de l’UE et les pays associés. Dans ce contexte, les intermédiaires financiers bénéficient d’une garantie de l’UE et du FEI couvrant une partie de leurs pertes sur les emprunts relevant du dispositif InnovFin.