>@Unsplash
©Unsplash
  • La Commission européenne alloue 35 millions d’EUR supplémentaires à l’appui du mécanisme européen d’assistance technique pour les projets énergétiques locaux (ELENA), une initiative menée de concert avec la Banque européenne d’investissement
  • ELENA fournit une aide et des compétences, pour le développement de projets, aux parties prenantes publiques et privées de niveau local, régional et national

La Commission européenne a octroyé un nouveau financement pour la poursuite des activités du mécanisme européen d’assistance technique pour les projets énergétiques locaux (ELENA), mis en œuvre par la Banque européenne d’investissement (BEI). Dans le cadre du nouvel accord, l’initiative soutiendra des projets inclus dans ses portefeuilles relatifs à l’énergie durable (30 millions d’EUR) et aux transports durables (5 millions d’EUR). Ainsi, les investissements en faveur de l’efficacité énergétique, en particulier dans les bâtiments, les réseaux de chaleur, l’éclairage public et les transports urbains propres, seront encore davantage stimulés. La BEI veillera à la sélection de projets de grande qualité et apportera ses compétences pour soutenir leur bonne mise en œuvre.

La réduction de la consommation d’énergie est un objectif central du pacte vert pour l’Europe, qui vise à faire baisser les besoins énergétiques de l’Union européenne de 32,5 % à l’horizon 2030. Le discours sur l’état de l’Union 2020 fait état de la volonté de revoir à la hausse cette ambition, notamment grâce à des initiatives politiques telles que la vague de rénovations. Environ 40 % de l’énergie totale dans l’Union européenne est utilisée dans le secteur de la construction. L’objectif de la vague de rénovations est de doubler le taux annuel de rénovation énergétique au cours des dix prochaines années. Le troisième portefeuille de projets d’ELENA, qui porte sur l’habitat durable, et dont l’objectif est de déclencher une vague de rénovations à grande échelle du parc de logements, s’inscrit dans le cadre de cet objectif. Un budget spécifique de 97 millions d’EUR a été alloué pour de l’assistance technique visant à rendre l’efficacité énergétique plus attrayante pour les investisseurs privés.

Dans le cadre de ses trois portefeuilles, ELENA s’est imposé comme le mécanisme incontournable d’appui aux projets d’efficacité énergétique des secteurs public et privé. Parmi les centaines de bénéficiaires que compte le mécanisme figurent des autorités centrales, régionales et locales, des agences de l’énergie et des guichets uniques, des banques et d’autres intermédiaires financiers, ainsi que des entités privées.

« Accélérer les investissements en faveur de l’efficacité énergétique dans tous les secteurs est crucial si nous voulons réduire nos émissions de carbone et atténuer les changements climatiques », a déclaré Thomas Östros, vice-président de la BEI chargé de l’énergie. « Au cours des onze dernières années, ELENA a montré qu’un appui technique solide était important pour la mobilisation des investissements et la mise en œuvre des projets. Je salue vivement la confiance que nous a toujours accordée la Commission européenne et je suis convaincu que nos experts recenseront des projets pour lesquels les subventions ELENA feront une réelle différence. Ce sont des efforts communs tels que ceux-ci qui ouvrent à l’Europe la voie vers un avenir durable. »

Kadri Simson, commissaire européenne à l’énergie : « L’efficacité énergétique est avant tout le principe directeur de la politique énergétique de l’UE et un élément central du pacte vert européen : l’énergie la plus propre est celle que nous n’utilisons pas. En plus d’être verts, les investissements dans la rénovation, le chauffage, l’éclairage et les transports propres apporteront des améliorations tangibles à la vie des habitants. La collaboration avec la BEI et ELENA permet de garantir que les meilleurs projets sont déployés au plus près des citoyens. »