>@EIB
©EIB
  • La Banque européenne d’investissement mettra 100 millions d’USD à la disposition de projets émanant de PME ou relevant de l’action pour le climat au Pérou.
  • Soutenue par l’Union européenne, l’opération aidera les entreprises touchées par la crise due à la pandémie de COVID-19.
  • Ce financement contribue à la réalisation d’un certain nombre d’objectifs de développement durable et au renforcement de la résilience du Pérou face à des pandémies comme celle de coronavirus.

La Banque européenne d’investissement accorde un prêt-cadre de 100 millions d’USD à la banque péruvienne de développement, Corporación Financiera de Desarrollo S.A. (COFIDE), visant à financer des projets d’investissement émanant de petites entreprises ou relevant de l’action pour le climat, principalement dans les domaines des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique.

En réponse à la crise due à la pandémie de COVID-19, le prêt de la BEI mettra environ 30 millions d’USD à la disposition de petites et moyennes entreprises, en ciblant celles en proie aux difficultés économiques actuelles. Le prêt sera acheminé via des banques commerciales locales vers des projets d’investissement admissibles.

Dans le cadre d’un panachage de ressources, les investissements bénéficieront également d’une aide non remboursable de 3,7 millions d’EUR (4,5 millions d’USD) au titre de la Facilité d’investissement de l’UE pour l’Amérique latine (FIAL). Les fonds de la FIAL seraient principalement déployés sous la forme d’une assistance technique visant à renforcer les systèmes de gestion des risques environnementaux et sociaux de COFIDE, en facilitant les investissements privés dans le secteur des énergies durables au Pérou.

Ricardo Mourinho Félix, vice-président de la BEI chargé des opérations en Amérique latine : « Il est essentiel d’investir dans les microentreprises ainsi que dans les petites et moyennes entreprises afin de créer des emplois et de stimuler le développement économique et l’innovation. Nous nous réjouissons de signer cet accord avec COFIDE afin d’apporter un soutien financier supplémentaire aux petites entreprises péruviennes pénalisées par l’épidémie de COVID-19 et de stimuler davantage le développement du secteur des énergies durables dans le pays. Cet accord offre une bonne illustration des efforts conjoints de l’UE dans le cadre de l’« équipe d’Europe » (Team Europe) et met en avant nos priorités en Amérique latine : contribuer à une croissance durable et inclusive et promouvoir l’action pour le climat. »

Carlos Linares, président de COFIDE : « Dans notre rôle de banque de développement au Pérou et conformément à notre triple stratégie visant à obtenir des retombées positives en matière économique, sociale et environnementale, nous nous félicitons de l’accord signé avec la Banque européenne d’investissement, qui aidera les MPME à la recherche de financements leur permettant de redynamiser leur activité, surtout dans la conjoncture difficile à tous les niveaux que nous connaissons actuellement. Il nous aidera également à poursuivre notre effort de résorption du déficit d’infrastructures, tout en mettant l’accent sur des projets d’investissement vert, que COFIDE finance désormais depuis plusieurs années. »

Diego Mellado, ambassadeur de l’UE au Pérou : « L’existence de conséquences en matière climatique et environnementale pose un grave problème au Pérou et dans le monde entier. Face à de tels risques, il est essentiel de soutenir des projets durables, dans les domaines des énergies renouvelables, de la mobilité urbaine ou du logement écologique par exemple, ces projets s’inscrivant aussi dans la lignée d’autres efforts, comme le pacte vert pour l’Europe. Plus précisément, le financement accordé par la Banque européenne d’investissement permettra de promouvoir et de contribuer à la mise en œuvre d’initiatives et de dispositifs de soutien aux entreprises, qui aideront à atténuer les risques climatiques. L’impact sur le futur des Péruviens sera très positif. »

Réponse globale de la BEI à la pandémie de COVID-19

Le soutien spécifique de la BEI à la résilience économique du Pérou face à la pandémie de COVID-19 s’inscrit dans le cadre de la réponse globale de la BEI, d’un montant de 20 milliards d’EUR, qui vise à atténuer les répercussions économiques de la pandémie.

Garantie de l’UE et objectifs de développement durable

La banque de l’UE apporte son concours dans le cadre du mandat de prêt pour l’Amérique latine (2014-2020) et l’accord signé bénéficie de la garantie de l’UE. L’appui apporté à l’opération permet à la BEI de contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable des Nations unies, en donnant accès à une énergie abordable, fiable, durable et moderne tout en luttant contre les changements climatiques.

La BEI en Amérique latine

L’Union européenne est le principal partenaire de l’Amérique latine en matière de développement. Elle est son premier investisseur et son deuxième partenaire commercial. En tant que banque de l’UE, la BEI soutient les relations entre l’UE et l’Amérique latine en finançant des projets qui contribuent à la réalisation des grands objectifs de la politique extérieure européenne que sont le développement des infrastructures économiques, environnementales et sociales, le développement du secteur privé ainsi que l’atténuation des changements climatiques et l’adaptation à leurs effets.

En Amérique latine, la BEI est devenue un promoteur de premier plan dans le domaine des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, où elle a signé des opérations totalisant plus de 1 564 millions d’EUR entre 2015 et 2019. L’atténuation des changements climatiques et l’adaptation à leurs effets sont la principale priorité de la BEI dans la région, où les projets soutenus par la Banque mettent l’accent sur l’environnement, et en particulier sur la promotion des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique et des systèmes de transports publics durables. Les projets en rapport avec l’adaptation aux effets des changements climatiques comprennent l’amélioration d’infrastructures existantes afin de les rendre plus résilientes face à des régimes météorologiques plus instables et imprévisibles, en les préparant à des incidences directes et indirectes.

En 2019, la BEI a augmenté sa contribution au développement durable et à l’action en faveur du climat en Amérique latine, mettant 817 millions d’EUR à disposition pour financer 9 projets, soit le nombre le plus élevé d’opérations montées par la Banque sur une année dans la région.

L’opération est la sixième de la banque de l’UE au Pérou, où elle a jusqu’à présent financé des projets d’investissement pour un montant de 360 millions d’USD au total.