>@Ferrer
©Ferrer
  • Octroyé par la banque de l’UE, le prêt financera les activités de recherche de l’entreprise dans divers domaines thérapeutiques au sein de ses laboratoires à Barcelone.
  • Le financement est appuyé par le Plan d’investissement pour l’Europe.
  • Les investissements, effectués jusqu’en 2024, favoriseront le maintien d’emplois hautement qualifiés.

La Banque européenne d’investissement (BEI) et Ferrer, la société pharmaceutique espagnole qui souhaite améliorer le bien-être réel des personnes au moyen de solutions de santé innovantes, ont conclu un prêt de 50 millions d’EUR au maximum visant à financer le programme de recherche, développement et innovation (RDI) de cette dernière jusqu’en 2024. Les investissements renforceront la position de l’entreprise dans son secteur grâce au développement d’un portefeuille de produits et services novateurs destinés à des traitements concernant les systèmes cardiovasculaire et nerveux central ainsi que le soulagement de la douleur. Le projet est soutenu par une garantie au titre du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS), l’élément central du Plan d’investissement pour l’Europe.

Entreprise clé du secteur pharmaceutique sise à Barcelone et présente dans plus de 120 pays, Ferrer met fortement l’accent sur la recherche, le développement et l’innovation. Les fonds de la BEI appuieront la mise en œuvre de processus de recherche dans les principaux domaines thérapeutiques de l’entreprise, en élargissant et en optimisant son portefeuille de projets, produits et services.

Mise en œuvre au cours des prochaines années, la stratégie de RDI contribuera à renforcer la position de Ferrer dans le secteur pharmaceutique à l’échelle internationale, ainsi qu’à stimuler sa stratégie de croissance à moyen terme, permettant à l’entreprise pharmaceutique de mener à bien son plan d’investissement dans un cadre plus souple et plus sûr.

Troisième financement octroyé à Ferrer, ce prêt à long terme traduit l’engagement pris par la BEI d’appuyer la RDI. L’innovation et le développement des compétences sont essentiels pour obtenir une croissance durable et la création d’emplois hautement qualifiés. Il s’agit de deux facteurs déterminants pour la reprise économique après la crise due à la pandémie de COVID-19 et pour le renforcement de la compétitivité à long terme. C’est pourquoi le financement de l’innovation est l’une des principales priorités de la BEI.

Ricardo Mourinho Félix, vice-président de la BEI chargé de l’activité de la banque de l’UE en Espagne : « Nous sommes très fiers de soutenir la stratégie de RDI de Ferrer et d’encourager la recherche et le développement de solutions novatrices dans le secteur pharmaceutique. Le projet renforcera la compétitivité de cette entreprise espagnole tout en témoignant du ferme engagement de la BEI en faveur de l’innovation européenne afin de stimuler la reprise économique après la crise due à la pandémie de COVID-19, un objectif clé de la BEI en Espagne. »

Paolo Gentiloni, commissaire européen chargé de l’économie : « L’UE continue de soutenir des projets dans le domaine de la recherche, du développement et de l’innovation qui repoussent les frontières du savoir scientifique. La garantie du Plan d’investissement pour l’Europe permet à la BEI d’appuyer l’entreprise pharmaceutique espagnole Ferrer dans le cadre de ses activités de recherche et de la mise au point de traitements plus avancés concernant les systèmes cardiovasculaire et nerveux central, ainsi que le soulagement de la douleur. »

Mario Rovirosa, PDG de Ferrer : « Ces investissements renforcent la solidité de nos projets et de notre engagement dans la recherche relative aux domaines des maladies vasculaires pulmonaires et des maladies dégénératives. Nous sommes convaincus que nos avancées dans la recherche se traduiront par des progrès dans le traitement de ces maladies et amélioreront les soins et la qualité de vie des patients. »

Soutien à l’innovation

L’innovation et le développement des compétences sont essentiels pour garantir une croissance durable et la création d’emplois hautement qualifiés. Tous deux jouent un rôle clé en tant que facteurs de compétitivité à long terme. C’est pourquoi le financement de l’innovation est l’une des principales priorités de la BEI. En 2019, la banque de l’UE a mis à disposition 14,44 milliards d’EUR en faveur de différents projets de RDI. Rien qu’en Espagne, l’an dernier, la BEI a prêté plus de 1,32 milliard d’EUR à l’appui de projets d’entreprises espagnoles dans l’innovation.