>@Unsplash
©Unsplash
  • La banque de l’UE investira cette somme pour soutenir la réaction du secteur hongrois de la santé face à la pandémie.
  • Le bénéficiaire du prêt est AEEK, l’agence hongroise de gestion hospitalière
  • L’opération couvre l’achat de fournitures médicales, d’équipements de protection individuelle, d’unités mobiles et d’un hôpital-conteneur d’urgence.

La Banque européenne d’investissement (BEI), le bras financier de l’Union européenne, et le ministère hongrois des finances ont signé ce jour un prêt de 162,5 millions d’EUR visant à soutenir le secteur des soins de santé du pays pendant la pandémie de COVID-19.

Le prêt est destiné au centre national des soins de santé (Állami Egészségügyi Ellátó Központ – AEEK), l’agence hongroise de gestion hospitalière. Il couvrira les coûts d’acquisition de fournitures médicales liées au COVID-19, d’équipements de protection individuelle et d’unités mobiles, ainsi que de construction d’un hôpital d’urgence en conteneur, qui permettra d’augmenter le nombre de lits réservés au traitement des patients atteints du coronavirus en Hongrie.

Teresa Czerwińska, vice-présidente de la BEI chargée de la supervision des opérations en Hongrie : « La BEI continue par ses opérations à renforcer la capacité des systèmes de santé européens à protéger les citoyens contre le coronavirus. Nous sommes prêts à aider la Hongrie et tous les autres États membres à fournir le meilleur traitement et les meilleurs soins possibles aux citoyens de l’UE. Nous renforçons nos investissements dans les équipements et les infrastructures de soins de santé en finançant des projets qui visent à trouver des solutions à long terme à la pandémie de COVID-19. Ainsi, nous avons alloué 600 millions d’EUR pour appuyer les entreprises européennes qui travaillent à la mise au point de vaccins, de traitements et de dispositifs de diagnostics destinés à la lutte contre le COVID-19. »

Mihály Varga, vice-premier ministre et ministre des finances de Hongrie : « Je me félicite vivement du soutien apporté par la BEI au gouvernement hongrois qui vise à développer la capacité du système et des infrastructures de santé de notre pays de manière à ce que nous puissions mieux lutter contre le virus. »

L’opération aidera la Hongrie à atténuer plus rapidement les effets de la crise liée au coronavirus, à renforcer le système national de soins de santé et à accroître la capacité du pays à réagir aux urgences majeures telles que la pandémie de COVID-19, de même qu’à poursuivre un développement économique et social durable.

Le soutien fourni par la BEI pour faire face à l’urgence sanitaire causée par le coronavirus en Hongrie et dans l’ensemble de la région, qui vient compléter les mesures similaires mises en place par la Commission européenne, montre que la Banque est prête à intensifier son appui à la Hongrie et à endiguer les conséquences potentiellement graves de l’épidémie en cours dans la région.

L’activité de la BEI en Hongrie

Le montant total des engagements de la BEI en Hongrie depuis le début de ses activités dans le pays atteint actuellement près de 21,6 milliards d’EUR. Rien qu’entre 2008 et 2018, la BEI y a signé des opérations à hauteur de 13,2 milliards d’EUR. Les opérations de la Banque couvrent des secteurs importants de l’économie hongroise, dont les transports, l’environnement, les infrastructures énergétiques, la production manufacturière et les services.

La promotion des petites et moyennes entreprises (PME) grâce à l’amélioration de leur accès aux financements à long terme par l’intermédiaire d’institutions financières locales, constitue un autre volet important de l’activité de la BEI en Hongrie. Depuis 2001, la banque de l’UE a soutenu 5 172 PME hongroises, préservant ainsi 263 767 emplois.