>@Giovanni Cancemi/Shutterstock
©Giovanni Cancemi/Shutterstock
  • La BEI signe un accord de prêt d’un montant de 40 millions d’EUR avec la société de biotechnologie suédoise Oncopeptides à l’appui de ses travaux de recherche à long terme et de son développement.
  • Ce financement appuiera la recherche et le développement, le développement de produits et la commercialisation de candidats médicaments d’Oncopeptides destinés au traitement de cancers hématologiques sous des formes rares.
  • Le prêt de la BEI est garanti par le Plan d’investissement pour l’Europe de la Commission européenne, qui permet à la BEI de soutenir des projets innovants.

La Banque européenne d’investissement (BEI) a signé un accord de prêt de 40 millions d’EUR avec l’entreprise de biotechnologie suédoise Oncopeptides AB. Ce financement viendra à l’appui de la recherche de la société, notamment des essais cliniques de phase 3 de son candidat médicament phare, le melflufen, et de son développement. Le prêt de la banque de l’UE bénéficie d’une garantie du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS). Le FEIS est le principal pilier du Plan d’investissement pour l’Europe, dans le cadre duquel la BEI et la Commission européenne collaborent en tant que partenaires stratégiques, les opérations de financement de la BEI dynamisant la compétitivité de l’économie européenne.

Tous les ans, environ trois personnes sur 10 000 reçoivent un diagnostic de myélome multiple, une pathologie sans solution thérapeutique. L’un des principaux objectifs du traitement est donc de prolonger la durée de vie et d’améliorer la qualité de vie de ces patients. Le melflufen d’Oncopeptides est un nouveau conjugué associant un peptide et un médicament, qui cible les aminopeptidases et libère rapidement des agents alkylants dans les cellules tumorales. Le melflufen est rapidement absorbé par les cellules du myélome en raison de sa lipophilie élevée et immédiatement hydrolysé par les peptidases pour libérer une charge utile d’alkylateurs hydrophiles piégés. La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a accordé le statut d’examen prioritaire à la demande d’homologation de nouveau médicament pour le melflufen destiné au traitement de patients atteints de myélome multiple. La date butoir de cet examen est fixée au 28 février 2021. Oncopeptides réalise actuellement un essai clinique de phase 3 et six essais cliniques de phase 2.

Thomas Östros, vice-président de la BEI, a fait remarquer : « C’est précisément le type de projet pour lequel le Plan d’investissement pour l’Europe a été mis sur pied. Le marché souffre encore d’une lacune en ce qui concerne ce que l’on appelle le « capital de croissance non dilutif », qui permet aux PME innovantes et à croissance rapide de l’UE de grandir sans renoncer à la propriété de leurs idées ou de leur entreprise. Cet instrument d’apport de quasi-fonds propres nous permet de soutenir et faire prospérer des connaissances et une expertise internes, au sein de l’UE. Nous sommes très heureux d’appuyer, une nouvelle fois, une entreprise suédoise innovante, porteuse de projets novateurs pour l’avenir. »

Anders Martin-Löf, directeur financier d’Oncopeptides, a déclaré : « Ce prêt assorti de conditions souples est très précieux pour notre entreprise car il met à sa disposition des ressources supplémentaires dans la phase intensive de commercialisation et de croissance qu’elle traverse actuellement. Nous sommes reconnaissants à la BEI du soutien qu’elle nous apporte. Nous avons hâte de travailler avec elle à la poursuite du développement d’Oncopeptides. »

Mariya Gabriel, commissaire européenne à l’innovation, la recherche, la culture, l’éducation et la jeunesse, s’est exprimée en ces termes : « Il est décisif d'investir dans la recherche et l’innovation si nous voulons réaliser notre objectif d’en finir avec le cancer, en concourant à la mise au point d’outils efficaces en matière de soins et de santé destinés à la prévention, au diagnostic précoce et au traitement réussi de la maladie. C’est pourquoi nous nous donnons pour mission de lutter contre le cancer dans le cadre du futur programme-cadre Horizon Europe. En conjuguant nos efforts dans toute l’Europe, nous veillerons à ce que le cancer touche un nombre de patients moins élevé à l’avenir, tout en améliorant la qualité de vie de ceux qui souffrent déjà de cette maladie. »

Oncopeptides AB est une entreprise pharmaceutique cotée en bourse qui est spécialisée dans la mise au point de thérapies ciblées sur les maladies hématologiques difficiles à traiter. Son candidat médicament phare, le melflufen (flufen flufénamide) est un conjugué anticancéreux de première classe associant peptide et médicament qui fournit rapidement une charge utile visant la destruction de l’ADN des cellules tumorales. Le projet le plus avancé d’Oncopeptides est en phase finale de développement clinique. Ce projet s’appuie sur le melflufen comme traitement potentiel des patients atteints de myélome multiple récidivant et réfractaire.

Le traitement par melflufen d’Oncopeptides est une technologie de plateforme associant un peptide et un médicament, qui permet la concentration d’une toxine dans les cellules cancéreuses en exploitant la différence d’activité des peptidases au sein des cellules cancéreuses et au sein des cellules normales. Ce faisant, la société soumet les cellules cancéreuses à une activité cytotoxique accrue et différenciée, tout en ménageant un degré de protection des cellules saines.