>@Getty Images
©Getty Images

Les financements octroyés par la Banque européenne d’investissement (BEI) à Fiat Chrysler Automobiles N.V. (NYSE: FCAU/ MTA: FCA) (FCA) pour la construction de véhicules électriques à batterie et  hybrides rechargeables toujours plus sûrs, s’élèvent à près de 800 millions d’EUR.  Les investissements seront principalement situés dans des usines dans le sud de l’Italie, y soutenant fortement l’emploi tout en respectant les critères environnementaux les plus rigoureux.

Véhicules hybrides rechargeables à Pomigliano et R-D à Turin : 485 millions d’EUR

Signée ces jours-ci, une première opération de 485 millions d’EUR comporte un double volet.  Du côté de la construction, la BEI appuie une gamme innovante de véhicules à moteur hybrides rechargeables fabriqués dans l’usine de Pomigliano en Campanie.  Un appui est également apporté à la recherche, développement et innovation (RDI) dans le domaine de l’électrification, de la connectivité et des technologies de conduite autonome, une activité menée principalement dans les laboratoires turinois de FCA. La ligne de crédit de la BEI couvre 75 % de la valeur totale des investissements de FCA concernant ce projet sur une période de quatre ans, de 2020 à 2023, avec une durée de prêt de cinq ans et des taux d’intérêt particulièrement avantageux grâce au triple A dont bénéficient les émissions obligataires de la BEI.

Véhicules hybrides rechargeables à Melfi et véhicules électriques à batterie à Mirafiori : 300 millions d’EUR

Avant l’été, une opération de 300 millions d’EUR a été menée à bien à l’appui d’investissements mis en œuvre de 2019 à 2021 dans les lignes de production de véhicules hybrides rechargeables (usine de Melfi, Basilicate) et de véhicules électriques à batterie (usine de Mirafiori, Piémont).

Les deux opérations relèvent des piliers de l’activité de financement de la BEI :

  • le soutien à l’investissement dans la RDI pour la mise au point des technologies d’électrification des véhicules les plus avancées ;
  • le soutien en faveur de projets mis en œuvre dans le sud de l’Italie et de l’emploi ;
  • enfin, en tant que banque du climat, l’appui aux promoteurs dans le cadre d’investissements respectant les objectifs de l’accord de Paris et ayant pour effet d’atténuer les changements climatiques.

Les contrats conclus en 2020 consolident le partenariat de longue date entre la BEI et FCA qui, depuis 2010, a donné lieu à dix opérations de financement d’un montant total de 3,2 milliards d’EUR, principalement en faveur de l’innovation technologique, en obtenant des effets importants sur la production et les activités connexes.