>@EIB
©EIB

La Banque européenne d’investissement (BEI) et l’Institut universitaire européen (IUE) lancent une nouvelle chaire, la chaire BEI sur la politique en matière de changement climatique et les marchés internationaux du carbone (« Chaire BEI pour le climat »).

La chaire BEI pour le climat est entièrement financée par la Banque européenne d’investissement (BEI) qui est la banque européenne du climat et le premier bailleur de fonds multilatéral au monde pour le financement de projets soutenant l’action climatique. Elle fera le lien entre les activités de recherche et de formation de l’IUE et le savoir-faire financier et non financier de la BEI dans le domaine du climat, notamment par l’organisation de manifestations scientifiques conjointes.

Le titulaire de la chaire BEI pour le climat travaillera aux côtés de chercheurs à différents stades de leur carrière et conduira des recherches sur les marchés du carbone et la finance durable, sur les énergies durables et la transition industrielle ainsi que sur l’évaluation des politiques et de la réglementation en la matière.

Établie au sein de l’École de gouvernance transnationale de l’IUE et s’appuyant sur le savoir-faire déjà disponible au sein de l’Institut, la chaire consolidera la position de l’IUE en tant que centre de référence pour la recherche et l’enseignement sur la politique en matière de changement climatique.

Au cours des cinq prochaines années, la chaire BEI pour le climat nouera le dialogue avec les décideurs politiques en Europe et dans le monde sur les questions liées à la tarification du carbone et à la finance durable, couvrant les politiques dans les domaines de l’énergie, de l’industrie, des transports, du commerce, de l’agriculture et de la foresterie.

Les problématiques liées à la durabilité, et en particulier la gouvernance climatique, constituent l’un des principaux pôles d’activité au sein de l’École de la gouvernance transnationale de l’IUE et l’une des spécialisations du programme de master en gouvernance transnationale, portant sur deux ans, qui sera lancé à l’automne 2020.

Emma Navarro, vice-présidente du Groupe BEI chargée de l’environnement et de l’action pour le climat : « En tant que banque de l’UE, la BEI s’est engagée à soutenir le plan de l’UE visant à parvenir, d’ici à 2050, à une économie européenne climatiquement neutre et à apporter sa contribution aux différentes dimensions de l’action pour le climat. En soutenant cette chaire, nous entendons promouvoir la recherche, la prise de conscience et le débat sur des questions qui sont essentielles pour façonner un avenir durable pour tous. Nous sommes heureux d’unir nos forces à celles de l’Institut Universitaire Européen pour mettre en place cette chaire importante dédiée au changement climatique. »

Renaud Dehousse, président de l’IUE : « Pour lutter contre les effets du changement climatique, l’UE et ses partenaires internationaux doivent mettre en place des économies à faibles émissions de carbone sur la base de preuves scientifiques et d’une élaboration rigoureuse de politiques. La chaire BEI pour le climat encouragera la transmission des meilleures pratiques en matière de politique climatique partout dans le monde, par la recherche, l’enseignement et la mobilisation des efforts. »

L’IUE et la BEI ont déjà collaboré à de nombreuses occasions, en particulier en 2017, lorsque le président du Groupe BEI, Werner Hoyer, est intervenu à la prestigieuse conférence sur l’état de l’Union, organisée chaque année par l’IUE. En septembre 2019, la vice-présidente Emma Navarro et le président Renaud Dehousse ont signé, à Luxembourg, un protocole d’accord portant sur la coopération dans les domaines de la recherche, de l’enseignement et de la formation universitaires. 

Informations générales

La BEI est le plus grand prêteur multilatéral au monde pour l’action en faveur du climat. Son objectif est de jouer un rôle de premier plan dans la mobilisation des financements nécessaires pour limiter le réchauffement de la planète à 1,5 °C en moyenne par rapport aux niveaux préindustriels afin de respecter les objectifs de l’accord de Paris. Le 14 novembre 2019, le Conseil d’administration de la BEI a approuvé les nouveaux objectifs pour le climat de la Banque et sa nouvelle politique de prêt dans le secteur de l’énergie. La Banque va progressivement augmenter ses financements à l’appui des objectifs climatiques et environnementaux pour les porter à 50 % au maximum de son activité d’ici à 2025, de sorte que le Groupe BEI mobilise au moins 1 000 milliards d’EUR durant la décennie critique 2021-2030 pour promouvoir des investissements qui contribuent à la réalisation de ces objectifs. Elle a également fait part de sa volonté d’aligner toutes les activités du Groupe BEI sur l’accord de Paris. Pour ce faire, elle cessera de financer des projets à base de combustibles fossiles à partir de fin 2021.

www.eib.org

L’Institut BEI a été créé au sein du Groupe BEI afin de promouvoir et de soutenir des initiatives sociales, culturelles et universitaires aux côtés de parties prenantes européennes et du grand public. Il gère les accords de coopération (partenariats, protocoles d’accord, etc.) du Groupe BEI avec les universités et représente un pilier essentiel de l’engagement communautaire et citoyen de la BEI.

www.institute.eibi.org

L’Institut universitaire européen est un institut international dispensant des formations de troisième cycle universitaire et effectuant des missions de recherche. Il est établi à Florence, en Italie. Créé en 1972 par les six États membres fondateurs des Communautés européennes, il est aujourd’hui financé par 23 États membres de l’Union européenne parties à sa convention de création. L’IUE propose des programmes de doctorat et post-doctorat en économie, en sciences politiques et sociales, en histoire et en droit ; il abrite le Centre Robert Schuman d’études avancées et l’École de gouvernance transnationale. www.eui.eu

Institut  BEI : Bruno Rossignol, +352 4379-82645/+352 621 345 862 (portable), bruno.rossignol@eib.org

Banque européenne d’investissement (BEI) : Sabine Parisse,  s.parisse@eib.org, tél. : +352 4379-83340 ; portable : +352 621 45 91 59