>@c12/Shutterstock
©c12/Shutterstock
  • Les investissements dans l’innovation permettront à l’entreprise espagnole de déployer de nouvelles technologies pour produire de manière plus efficace et plus durable
  • Le projet contribuera à augmenter les capacités de production du groupe AMES dans ses usines en Espagne et en Hongrie
  • Incidences sur l’emploi : le projet nécessite l’embauche de plus de 75 personnes jusqu’en 2022, ainsi que le renforcement des équipes des centres d’innovation

La Banque européenne d’investissement (BEI) va contribuer au financement de la stratégie d’innovation du groupe AMES, dont l’activité est axée sur la fabrication de composants frittés destinés principalement au secteur automobile.  Grâce au soutien de la BEI, l’entreprise va pouvoir mettre en œuvre sa stratégie d’innovation et renforcer ses capacités de production tant en Espagne qu’en Hongrie. À cette fin, la BEI a décidé de prêter 20 millions d’EUR à AMES au titre du plan d’investissement pour l’Europe.

Les investissements de RDI financés par la BEI seront mis en œuvre dans les centres d’innovation du groupe en Espagne et cibleront la mise au point de nouveaux matériaux à base de poudre métallique et l’optimisation des procédés de frittage. En plus d’améliorer la compétitivité de l’entreprise en renforçant son caractère innovant, le projet contribuera à la lutte contre les changements climatiques. L’utilisation de technologies de pointe permettra à la multinationale espagnole de produire de manière plus durable, en réduisant la consommation d’énergie et de matières premières. De surcroît, elle sera en mesure de fabriquer des composants plus légers pour l’industrie automobile, contribuant ainsi à la conception de véhicules plus respectueux de l’environnement. 

Le concours de la BEI permettra à AMES d’augmenter ses capacités de production dans ses usines espagnoles de Barcelone, Montblanc, Solsona et Tamarite. Il en sera de même pour le site hongrois du groupe, ce qui contribuera à promouvoir la croissance économique dans des régions relevant de la politique de cohésion de l’UE. Le projet aura des retombées positives sur la création d’emplois, car il nécessite l’embauche de plus de 75 personnes jusqu’en 2022, et il permettra de renforcer les équipes des centres d’innovation de l’entreprise.  

À propos de ce projet, Emma Navarro, vice-présidente de la BEI, chargée de l’action climatique de la BEI et de ses opérations en Espagne, a déclaré : « La Banque se réjouit de soutenir un projet qui renforcera la compétitivité d’une entreprise espagnole leader dans son secteur. Grâce à ces investissements, elle pourra produire de manière plus efficace et plus durable. Cet accord témoigne de l’engagement résolu de la BEI en faveur de la création d’emplois et de l’innovation et contribue à la mise au point de nouveaux matériaux, produits et procédés qui favorisent la transition vers un modèle économique à faible intensité de carbone.  En tant que banque européenne du climat, elle est très heureuse de soutenir les investissements dont le groupe AMES a besoin pour accéder à des technologies d’avant-garde qui lui permettront de produire de manière plus respectueuse de l’environnement. »

César Molins, le PDG d’AMES, a affirmé pour sa part : « Cet accord arrive à point nommé pour maintenir le rythme de croissance que le groupe connaît depuis une dizaine d’années et qui a abouti à un agrandissement de ses installations industrielles en Espagne de 17 000 m², l’installation d’un nouveau site de 8 500 m² en Hongrie et d’un autre de 3 000 m² en Chine avec, à la clé, une augmentation annuelle moyenne du chiffre d’affaires proche de 9 %. ».  Il a également ajouté : « L’accord conclu avec la BEI consolidera la croissance du groupe AMES dans les années à venir, lui permettant de faire un nouveau bond qualitatif sur les nombreux fronts de développement dans lesquels le groupe s’efforce de maintenir son leadership technologique mondial en matière de matériaux, de machines, de robotique, de technologies de l’industrie 4.0 et de réduction de l’empreinte carbone, en concurrence avec de grands groupes industriels internationaux. »

L’accord entre la BEI et AMES a été signé dans le cadre du programme de prêts pour les entreprises de taille intermédiaire (ETI) d’Espagne et du Portugal, un programme de financement de la BEI spécifiquement destiné aux ETI (comptant jusqu’à 3 000 employés). Grâce au soutien du plan d’investissement pour l’Europe, cette ligne de financement permet à la BEI d’appuyer les investissements visant des projets qui, par leur structure ou leur nature, présentent un profil de risque plus élevé et contribuent à renforcer la croissance économique et l’emploi.