>@Mercedes Landete/EIB
©Mercedes Landete/EIB
  • L’accord contribuera à renforcer l’innovation et l’action climatique et à améliorer les infrastructures rurales et la compétitivité des PME
  • La BEI estime que les investissements mis en œuvre dans le cadre du programme permettront de créer quelque 10 600 emplois lors de la phase de construction
  • La première tranche du financement, d’un montant de 80 millions d’EUR, a été signée ce jour à Valence

La Banque européenne d’investissement (BEI) met un montant de 270 millions d’EUR à la disposition de la Communauté autonome de Valence, à des conditions avantageuses, afin de contribuer à la mise en œuvre d’investissements dans la région au titre de différents programmes relevant de fonds européens pour la période 2014-2020. Emma Navarro, vice-présidente de la BEI, et Vicent Soler, ministre des finances et du modèle économique de la Communauté de Valence, ont signé aujourd’hui la première tranche du prêt octroyé par la BEI, pour un montant de 80 millions d’EUR. L’objectif de l’accord est de promouvoir la compétitivité et la viabilité de l’économie valencienne et de favoriser la création d’emplois.

Le prêt permet à la BEI de cofinancer, avec le Fonds européen de développement régional (FEDER), le Fonds social européen (FSE) et le Fonds européen agricole pour le développement rural (Feader), différentes actions destinées à stimuler l’innovation, à soutenir les PME et à adopter des mesures d’amélioration de l’efficacité énergétique et de promotion des énergies renouvelables, du transport durable et de la protection de l’environnement.

Les investissements dans la recherche, le développement et l’innovation permettront notamment à des chercheurs travaillant dans la Communauté de Valence de participer à 1 700 projets internationaux. Les investissements dans les technologies de l’information et de la communication (les « TIC ») contribueront à la poursuite de différents projets de déploiement de connexions internet à haut débit dans des zones qui n’y ont toujours pas accès, et à la mise à niveau des infrastructures TIC des administrations publiques.

Un autre objectif de la mise à disposition par la BEI de ce financement est le soutien des PME, qui permettra de consolider le tissu productif régional. Une partie du financement servira à renforcer les investissements des entreprises valenciennes dans l’innovation, afin d’encourager leur développement à l’étranger et leur compétitivité, en promouvant une croissance économique durable. Dans le cadre de ce programme, priorité sera donnée aux investissements qui facilitent la transition vers une économie à faible intensité de carbone, via des projets permettant une utilisation plus efficace des sources d’énergie et des ressources naturelles.

Ces investissements, dont certains sont déjà en phase de mise en œuvre, contribueront à l’atténuation des changements climatiques et à l’adaptation à leurs effets, au moyen de projets tels que la construction de quatre nouvelles stations d’épuration, la modernisation des systèmes d’irrigation afin d’en améliorer l’efficacité sur le plan de la consommation d’eau et d’énergie, ainsi que celle des infrastructures agroforestières et de prévention des incendies. Des investissements destinés à améliorer la durabilité des transports publics et l’efficacité énergétique des bâtiments publics seront également menés à bien. 

Selon les estimations de la BEI, les investissements mis en œuvre grâce à l’allocation de fonds européens et au financement octroyé par la BEI permettront de créer plus de 10 600 emplois durant la phase de construction des différents projets et environ 850 emplois à caractère permanent. Le programme opérationnel prévoit des investissements dans l’éducation afin d’améliorer la formation professionnelle en alternance et de faciliter la réinsertion professionnelle des chômeurs.

« Axés sur le renforcement de la viabilité et de la compétitivité de l’économie valencienne, ces investissements bénéficieront tout particulièrement à la population vivant dans les zones rurales, contribuant ainsi à l’équilibre territorial au sein de la Communauté » a fait observer Emma Navarro, vice-présidente de la BEI, à l’occasion de la signature de l’accord aujourd’hui à Valence. « Les Valenciens seront les grands bénéficiaires de cet accord. C’est pourquoi nous sommes très heureux de promouvoir, avec le soutien d’autres fonds européens, des projets qui auront un impact direct sur des secteurs stratégiques de l’économie valencienne, et qui permettront de créer des emplois et d’accélérer la croissance économique, tout en renforçant l’action en faveur du climat ».

Renforcement de la collaboration entre la BEI et la Communauté autonome

La conclusion de cette opération de financement a lieu dans des conditions financières avantageuses pour la Communauté autonome. Vicent Soler, ministre des finances et du modèle économique, a souligné que « le financement faisant l’objet de l’accord d’aujourd’hui est le fruit d’une collaboration entre la Banque européenne d’investissement et la Communauté autonome, en place depuis des décennies, et témoigne de l’intérêt renforcé d’une institution européenne de l’importance de la Banque européenne d’investissement à l’égard de la Communauté de Valence ».