>@EIB
©EIB
  • Construction d’un nouveau contournement dans la partie nord de la ville de Lviv (ouest de l’Ukraine), qui sera emprunté quotidiennement par quelque 20 000 véhicules
  • Réfection de l’autoroute M05 Kiev-Odessa dans les régions de Tcherkassy, Kirovograd, Mykolaïv et Odessa
  • Chaque jour, quelque 20 000 véhicules emprunteront le contournement de Lviv et entre 10 000 et 25 000 véhicules, selon le tronçon considéré, circuleront sur l’autoroute M05.

La Banque européenne d'investissement (BEI) a accepté d’accorder un prêt de 450 millions d’EUR pour financer la construction d’une nouvelle route et la réfection du réseau routier au niveau de la liaison routière la plus importante d’Ukraine. Ce financement renforcera la sécurité et contribuera à moderniser certains axes qui font partie du réseau transeuropéen de transport (RTE-T) étendu, lequel relie le pays au reste du monde, et aux pays de l’UE en particulier.

Le projet comporte deux volets.

  • Construction d’une nouvelle autoroute de contournement de 23 km dans la partie nord de Lviv – la plus grande ville de l’ouest de l’Ukraine, qui compte plus d’un million d'habitants. Ce contournement, que devraient utiliser 20 000 conducteurs chaque jour, reliera Lviv à l’autoroute internationale Kiev-Chop et à la route nationale Lviv-Lutsk. Il assurera aussi la jonction avec les axes internationaux (Lviv – Rava-Ruska, Lviv – Krakovets et Lviv – Shegyni) qui relient l’Ukraine à la Pologne et à l’Europe occidentale.
  • Réfection du tronçon existant de 314 km de l’autoroute M05 Kiev-Odessa dans les régions de Tcherkassy, Kirovograd, Mykolaïv et Odessa. Il s’agit du principal axe routier nord-sud entre Kiev et les ports donnant sur la Mer Noire, qui, en fonction du tronçon considéré, est emprunté par 10 000 à 25 000 véhicules par jour.

Lilyana Pavlova, vice-présidente de la BEI : « La banque de l'UE s’attache à mettre en place en Ukraine un réseau de transports plus sûr, plus rapide et plus interconnecté, en prévoyant davantage de liens avec l’Union européenne voisine. Les réseaux de transport régionaux modernes et de grande capacité et les infrastructures routières améliorées apportent des avantages considérables à l’Ukraine et à l’UE. Ils contribuent en effet à augmenter la qualité de la vie quotidienne des citoyens en matière de sécurité routière, de suppression des goulets d'étranglement, de gains de temps et soutiennent le développement économique en dynamisant les échanges commerciaux, en accélérant la croissance économique et en facilitant l’accès aux services et aux marchés. »

Oleksiy Honcharuk, Premier ministre de l’Ukraine : « Nous nous félicitons de notre coopération avec la BEI et la BERD. Nous avons pour but commun d’accélérer la croissance économique en Ukraine, ce qui aura aussi des retombées positives sur la qualité de vie des Ukrainiens. La construction et la réfection des routes sont très attendues par la population et elles représentent un atout aux yeux des investisseurs étrangers. Cet accord particulier nous aidera à reconstruire plus de 300 km de routes entre Kiev et les ports ukrainiens donnant sur la Mer Noire. De son côté, l’État ukrainien adoptera toutes les mesures nécessaires pour lutter contre la corruption et opérer des changements institutionnels afin que la coopération avec les partenaires soit aussi fructueuse que possible. »

Pour le prêt de la BEI, l’emprunteur est l’Ukraine, tandis que le promoteur du projet est l’agence publique des infrastructures routières (Ukravtodor). Le projet sera cofinancé par la Banque européenne d’investissement et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD). Les travaux de construction débuteront en 2020 et le projet devrait être achevé d’ici 2025.

Depuis que la Banque a commencé à prêter à l’Ukraine en 2007, l’engagement de prêt de la banque de l’UE à l’appui des infrastructures de transport du pays, y compris la présente opération, représente quelque 2 milliards d’EUR. Cette somme correspond au tiers du montant total des engagements de prêt envers l’Ukraine (soit environ 6 milliards d’EUR).